mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Montpellier fait tomber Toulouse, l'écrémage continue
LSL: Montpellier fait tomber Toulouse, l'écrémage continue
12 Décembre 2019 | France > LSL

La belle série de Toulouse qui avait tenu son périmètre inviolé a pris fin ce mercredi soir. Parfaitement en place, Montpellier n'a laissé aucun répit au Fénix (25-33) qui du coup rentre dans le rang. Derrière le PSG qui a aligné à Tremblay, son 12ème succès consécutif en championnat, le wagon des poursuivants se réduit. En attendant le sort de Nantes qui ce jeudi accueille Aix, Nîmes ne lâche rien. En bas de classement, Créteil, Tremblay et Ivry, les trois autres Franciliens sont au plus mal.

par Yves MICHEL

L’écrémage continue en tête du classement de l’élite et c’est Toulouse qui à domicile, a fait les frais de l’écrasante supériorité de Montpellier. L’addition est relevée, huit buts d’écart (25-33) et d’énormes lacunes du côté du Fenix en seconde période. Les hommes de Philippe Gardent ont craqué peu avant la pause en ayant eu auparavant plusieurs occasions d’égaliser mais leur échec au tir face à la défense héraultaise bien regroupée autour de Mathieu Grébille leur a été préjudiciable. Montpellier a parfaitement préparé son déplacement dans la ville rose en annihilant ce qui faisait jusque-là la force des locaux. La mobilité avec Luc Steins moins étincelant qu’à l’accoutumée, le jeu rapide et varié et une défense centrale où Garcia et Leventoux ont été souvent mis en difficultés. « Le jeu qu’on pratique normalement avec la prise d’intervalles n’a pas trop marché, se plaint Jeff Lettens au micro de beIN sports. Montpellier était bien en place et ils nous ont montré pourquoi ils jouent la Ligue des Champions. On est tombé sur plus fort, c’est simple. » Le MHB met donc fin pour Toulouse à une série de sept matches de championnat sans défaite et continue donc à chasser derrière le PSG. Les partenaires de Valentin Porte ont pris leur véritable envol au retour des vestiaires. Par leur fluidité, ils ont véritablement asphyxié un adversaire dépassé en défense, en manque de rotations et de solutions offensives. « On a pu faire tout ce qu’on avait imaginé faire, se satisfait le capitaine montpelliérain. On savait qu’ils étaient en confiance et qu’ils aimaient mettre le feu et on a su gérer le rythme. On a bien maîtrisé défensivement et je tire mon chapeau à mon ami Mathieu Grébille qui nous rassure et nous fait énormément de bien dans ce secteur, les gardiens aussi qui ont été critiqués ces dernières semaines et qui ont vraiment été efficaces, c’est un match complet, il y a encore quelques détails à corriger mais face à une équipe invaincue à domicile, c’était important de gagner, qui plus est par un tel écart. »  Onze buts à 100% pour Descat contre huit pour le Toulousain Ferran Solé, la hiérarchie est respectée et le Fenix rentre dans le rang.

Le diaporama du match Toulouse-Montpellier par Mélody Ramirez

Les Héraultais sont toujours ex aequo avec Nîmes qui n’a pas connu trop de difficultés à se débarrasser d’Istres. En moins de vingt minutes, l’affaire était pliée et au total, les 21 arrêts de Rémi Desbonnet ont été une arme dissuasive. Ajouter à cette performance les huit buts de champs de Sanad et les six de Prandi, les Gardois ont véritablement survolé les débats (34-22).

En bas de classement, victoire importante pour St Raphaël face à Créteil (32-29) et surtout de Chartres en visite à Ivry (26-28). Plus logiquement et sans surprise, Tremblay n’a pas tenu le choc face à un PSG tout en gestion (32-41).

Dans le Var, le score a été serré dans le 1er acte, Raphaël Caucheteux ayant parfaitement répondu à Etienne Mocquais au tableau d’affichage (5/7 chacun) et les deux gardiens Popescu et Robin s’étant parfaitement neutralisés. C’est à la reprise que St Raphaël a fait la différence en soignant ces petits détails qui peuvent faire basculer le sort d’une rencontre. Deux buts sur contre-attaque en 30’’, deux  7m par la suite détournés par Alexandre Demaille, il n’en a pas fallu plus pour les Azuréens prennent une avance substantielle (22-18 à la 37è). Ils ont réussi à la préserver pratiquement jusqu’au buzzer final (32-29). Belle opération pour eux puisqu’ils remontent au classement, pour Créteil en revanche, le bilan est catastrophique. Toujours pas la moindre embellie et un avenir plutôt morose pour l’équipe val-de-marnaise.

Le diaporama du match Tremblay-PSG par Anthony Lebègue

Tranquille comme Paris qui a sorti l’artillerie lourde en 1ère mi-temps avec notamment Mikkel Hansen à la manœuvre (7/8 puis 10/14 au final) et une fois que le trou a été creusé, la suite a été parfaitement gérée. En perdant deux fois plus de ballons que son vis-à-vis, Tremblay ne pouvait pas espérer autre chose qu’une correction. D’autant que Vincent Gérard a rendu une copie correcte avec 13 parades. Les défenses ont été plutôt laxistes de part et d’autre même si le PSG n’a pas eu de mal à largement s’imposer (32-41).

A Ivry, après un bon début de saison, la situation s'est dégradée. A la lutte désormais pour le maintien, c’est justement face à Chartres, un adversaire direct que les locataires de Delaune ont lâché prise. Si la 1ère période n’a pas été décisive (13-13 à la pause), le promu eurélien a construit son succès en début de seconde (15-19 à la 39ème). Ivry aura la possibilité de revenir mais à chaque fois, retombera dans ses travers par manque surtout de réalisme dans la finition et ce, malgré un grand Benjamin Bataille auteur de dix buts.

Le diaporama du match Dunkerque - Chambéry par Handzone


C’est finalement à Dunkerque que la décision a été la plus indécise et il a fallu attendre la toute dernière action pour connaître le verdict en faveur de… Chambéry. Passés au travers de la 1ère période, en carence offensive (à peine 45% de réussite au tir) et lâchés par leurs deux gardiens (3 arrêts en 30’ contre les huit parades de Yann Genty), les Nordistes ont rallié la pause avec un réel handicap (10-15). Rien ne supposait qu’ils relèvent la tête et pourtant grâce à un Samir Bellahcène qui a retrouvé du jus et de l’efficacité, ils sont parvenus à revenir à hauteur des Savoyards totalement apathiques pendant plus de huit minutes. Pour autant, malgré les prouesses répétées de leur portier, les Dunkerquois n’ont pas réussi à passer devant. Le mano a mano va durer jusqu’à un minute du final, après un temps mort judicieusement posé par Erick Mathé. Le sort sera favorable à Chambéry qui va tout d’abord prendre les commandes (22-23) suite à un pénalty de Jean Louis Faustin et surtout très bien négocier les trente dernières secondes, Julien Meyer entré juste avant, sortant un double arrêt devant le Brésilien Langaro. Ce succès permet aux partenaires de Pierre Paturel de respirer et surtout de renouer avec la victoire en championnat. Quand à Dunkerque, l’espoir de passer la trêve en haut de tableau se réduit. D’autant que la semaine prochaine, il faudra se déplacer à Paris. Patrick Cazal à la fin de la rencontre déplorait le manque d'envie, l'absence d'esprit de la gagne. Le constat est amer mais certaines attitudes ne trompent pas.

Ce jeudi, en clôture de la 12ème journée, Nantes accueille Pays d'Aix. L'équation est simple. S'ils veulent rester au contact de Nîmes et Montpellier derrière le PSG, les Nantais doivent s'imposer face aux Provençaux. Dans ce scénario, les hommes de Jérôme Fernandez seraient en championnat sur un 3ème revers consécutif et perdraient pied avec la tête du classement, étant même sous la menace de ses suivants immédiats.

Starligue | Journée 12
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreMTStats
IvryChartres262813-13>>
TremblayParis324119-23>>
DunkerqueChambéry222310-15>>
NîmesIstres342217-13>>
St RaphaelCréteil322916-16>>
ToulouseMontpellier253313-16>>
NantesAix en Provencece jeudi à 20h45 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris2412120041933312 
2Nîmes181282235932161
3Montpellier18128223483193-1
4Toulouse1612732346338-18
5Nantes16118303382933-8
6Aix en Provence1211542297302-2 
7Dunkerque1112561300300-22
8St Raphael11125613403521-2
9Istres912471313345-1 
10Chambéry812372322319110
11Chartres8123723093491-10
12Ivry712381310334-6 
13Tremblay512291298347-1 
14Créteil3121101313360-4 
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités