mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Créteil, enfin prophète sur son sol ?
LSL: Créteil, enfin prophète sur son sol ?
17 Décembre 2019 | France > LSL

Alors que le PSG évolue sur une autre planète et que rien ne fera vaciller les Parisiens bien partis vers la conquête d'un nouveau titre, cela se bouscule derrière pour occuper la place de dauphin. Nantes qui se déplace à Montpellier, joue son maintien dans le wagon des poursuivants. En queue de peloton, Créteil est toujours dernier de la classe. Et la visite d'Ivry, ce mercredi est une des dernières occasions d'envisager la phase retour avec un peu plus de sérénité et surtout de s'imposer pour la 1ère fois à domicile depuis septembre. 

par Yves MICHEL

Retour il y a trois mois, au soir de son déplacement à Nîmes. Créteil célébrait son 1er succès de la saison et envisageait la suite avec sérénité. Déconvenue et dégringolade. Depuis de longues semaines, le promu n’a pas quitté la queue de classement, ne récoltant qu’un point (face à Chambéry) lors des neuf dernières rencontres. « C’est vrai que le soir de Nîmes, toutes les planètes étaient bien alignées pour nous. Eux sont passés à côté, en tout cas, ils ne nous attendaient pas à ce niveau, se remémore Robin Molinié (notre photo de tête).  Après, nos adversaires étaient plus méfiants. Je ne pense pas que de notre côté, ça soit une question d’état d’esprit. Il va falloir retrouver certaines choses pendant la trêve, ça c’est certain, au niveau de l’agressivité par exemple. Par moments, on a peut-être été trop gentil. » Les Cristoliens n’ont pas su renouveler ce type d’exploit. Ils ont connu par la suite quelques désillusions, notamment face à des adversaires directs (Istres, Tremblay) où ils se sont inclinés de peu, ne parvenant pas à être réguliers durant 60 minutes. « L’enchaînement des mauvais résultats rend plus difficile tout ce qui arrive. Tu commences la semaine avec un peu moins d’enthousiasme parce que tu as l’impression de faire du surplace. C’est une sorte de spirale négative dans laquelle on s’est engouffré et dont il est compliqué de sortir. Le point pris contre Chambéry nous a un peu sorti la tête de l’eau mais on n’a pas su enchaîner sur une bonne série. Là, il y a urgence. Un maintien ne se joue pas à moins de 10 points et là, nous n’en avons que 3. On ne peut pas se contenter de ça.» Créteil terminera donc l’année civile en position de relégable. L’essentiel pour les coéquipiers de l’arrière gauche est d’arrêter l’hémorragie. Et ils comptent le faire à l’occasion du dernier rendez-vous de la phase aller contre Ivry. «Pour moi, on joue notre maintien sur ce match. On court après notre 1er succès à domicile, il faut impérativement les battre d’autant qu’ils sont sur une série d’échecs et ont bien reculé au classement. En plus, il y a l’ambiance autour de ce derby et ce serait vraiment intéressant de marquer les esprits en terminant bien l’année et en montrant qu’on est encore présent. Je n’ai pas peur de le dire, cette opposition s’annonce comme capitale et ce n’est pas plus mal que ça arrive à ce moment.» Un temps bien placé au classement, le voisin du Val-de-Marne a progressivement dilapidé son crédit et n’a plus remporté la moindre confrontation depuis la 6ème journée. Justement en déplacement à Tremblay, chez un autre Francilien qui n’est pas mieux loti puisque les joueurs de Seine St Denis sont avant-derniers au classement.


La détermination de Rock Feliho ne sera pas de trop pour que Nantes reste sur le podium

Excepté le PSG à qui rien ne résiste, la situation des clubs de la périphérie est catastrophique. Tremblay qui se déplace à Aix doit compter sur un miracle pour améliorer son sort. D’autant que les Provençaux n’ont plus le droit au moindre faux-pas s’ils veulent rester au contact des meilleurs. Ils auront à cœur d’effacer trois défaites de rang dont la dernière sur le fil à Nantes (25-24). Force est de constater que les joueurs de Jérôme Fernandez n’ont pas sur cette 1ère partie de saison, les arguments pour rivaliser avec les équipes du Top 5.

Cette dernière journée de la phase aller est scindée en deux parties avec quatre rencontres ce mercredi, les trois autres, jeudi. Parmi les affiches, on devra suivre particulièrement le déplacement de Toulouse à Chartres. La semaine dernière et après une belle série invaincue qui a duré deux mois et demi, le Fenix a chuté dans sa salle. Les hommes de Philippe Gardent ont été largement dominés par une équipe de Montpellier qui est était tout simplement plus forte qu’eux. Un sursaut d’orgueil est-il possible face aux Euréliens ? Chartres vient de prendre 3 points sur 4 contre des concurrents directs pour le maintien.

A Chambéry, on se contente de peu. Et un succès d’un but à Dunkerque (après avoir mené de 7 longueurs à la 27ème) est toujours bon à prendre. Il permet aux Savoyards de retrouver une certaine sérénité après une 1ère partie de saison très chaotique (7 défaites, 2 nuls, 2 victoires). L’équilibre reste précaire et accueillir un adversaire au Phare, aussi modeste qu’il soit, n’est pas une garantie. Istres n’aura rien à perdre… bien au contraire.

Que peut espérer Dunkerque en déplacement dans la capitale ? Les Nordistes ont souvent pêché par inefficacité offensive (avant dernière attaque de Starligue) alors que leur défense figure parmi les meilleures du championnat. Leurs résultats sont en dents de scie et leur classement (7ème) en rapport.

Nîmes devra se méfier de son déplacement à Saint Raphaël qui à l’exception (logique) de son match face au PSG, a bien négocié ses rendez-vous en championnat depuis le 9 octobre. Les Azuréens ont la possibilité de gagner encore une place. Mais l’USAM reste concerné par la lutte pour les 1ères places avec un sans-faute lors des six derniers résultats. C’est simple, en Starligue, les Gardois n’ont jamais perdu à l’extérieur.

Montpellier-Nantes constitue la véritable affiche de cette 13ème journée. Les deux formations comptent le même nombre de points (18), seul le goal-average particulier les différencie avec un léger avantage pour le H. « Paris ne faisant plus partie de ce championnat, dixit Cyril Dumoulin à l’issue de la courte victoire face à Aix » les Nantais vont se battre pour la place de dauphin et cela passe par une performance dans l’Hérault. Les quelques hésitations qui pénalisaient l’équipe de Loire-Atlantique jusque-là, semblent s’effacer et le jeu prôné par Alberto Entrerrios, se mettre en place. Il y a encore un peu trop de pertes de balles, des tirs ratés mais Nantes est dans les clous. Tout comme son voisin du soir qui excepté deux revers face à Paris (coupe et championnat) a bien négocié ses dernières échéances. Seule ombre au tableau, l’indisponibilité du Portugais Duarte blessé au genou et indisponible jusqu’à la mi-février.

Starligue  |  Journée 13
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseDatehoraire
ChartresToulouse 18/1220h30 
CréteilIvry 18/1220h30 
St RaphaelNîmes 18/1220h30 
ParisDunkerque 18/1220h45 
ChambéryIstres 19/1218h45 
Aix en ProvenceTremblay 19/1220h30 
MontpellierNantes 19/1220h45 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris2412120041933312 
2Nîmes181282235932162
3Nantes18129303633174-1
4Montpellier18128223483193-1
5Toulouse1612732346338-1 
6Aix en Provence1212552321327-3 
7Dunkerque1112561300300-22
8St Raphael11125613403521-2
9Istres912471313345-1 
10Chambéry812372322319110
11Chartres8123723093491-10
12Ivry712381310334-6 
13Tremblay512291298347-1 
14Créteil3121101313360-4 
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités