mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
N1F : polémique à Angoulême autour du prochain départ de Rémi Samson
N1F : polémique à Angoulême autour du prochain départ de Rémi Samson
4 Janvier 2020 | National > Nationale 1F

Quelques jours après avoir signifié le départ du coach Rémi Samson en fin de saison, l'Angoulême Charente Handball (ACH) vit une polémique au sein de l'équipe première. Dans l'œil du cyclone, la présidente Evelyne Rocher est notamment accusée d'un manque de respect envers le groupe fanion de l'ACH. Retour sur un début d'année compliqué sur les bords de la Charente.

Troisième de la poule 1 de N1F à quatre points du leader, l’ACH est toujours en piste pour atteindre son objectif initial… la remontée en D2. Et si la fin d’année a été prometteuse avec une série en cours de trois victoires de suite, la situation en interne s’est nettement dégradée après l’annonce du départ en fin de saison de l’entraîneur, Rémi Samson (photo ci-dessus). Principaux griefs contre la décision de l’équipe dirigeante, l’absence d’explication concernant ce prochain départ et de recrutement d’une joueuse supplémentaire pour espérer atteindre l’objectif D2. Et les joueuses Angoumoisines ont utilisé le biais épistolaire pour faire remonter leur mécontentement. Une lettre adressée aux membres du conseil d’administration du club et aux élus locaux. Le contenu du courrier est sans ambages, il pointe du doigt une « situation détériorée » avec en point d’orgue une difficulté latente de communication. Les joueuses de l’ACH s’en prennent notamment à la présidente du club, Evelyne Rocher accusée d’un manque de respect envers certaines d’entre elles. Autre grief, l’absence de bureau directeur au sein du club… ce qui fait dire aux joueuses que les dirigeants ne respectent pas les statuts.

Les joueuses ont d’abord pensé faire grève avant de se raviser et d’envoyer ce courrier qui aura fait du bruit dans le landerneau Charentais. Elles indiquent donner le meilleur d’elles-mêmes à chaque match, la bonne entente ayant été installée depuis longtemps déjà par elles-mêmes et le staff en place. Face à cet esprit de corps, les méthodes employées par les dirigeants sont selon elles inopérantes et discourtoises. Dans ce chaos ambiant, le groupe premier de l’ACH a lancé un ultimatum en demandant la tenue d’une assemblée générale élective au 13 février… avec l’envie sous-jacente de voir apparaître de nouvelles têtes au sein de l’équipe dirigeante. A l’issue de cette assemblée, la plupart d’entre elles décidera de rester au club… ou bien de partir vers d’autres horizons.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités