mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro M : Pas de surprise pour les 16 Bleus
Euro M : Pas de surprise pour les 16 Bleus
9 Janvier 2020 | International > Euro

A la veille de défier le Portugal dans un match déjà capital, Didier Dinart a annoncé quels seraient les deux joueurs qui en Norvège resteraient dans les tribunes à Trondheim. Sans surprise, pour ce qui est du joueur de champ c’est Nicolas Claire qui a été sorti de la liste. Pour ce qui concerne le 2° gardien, c’est Wesley Pardin, le gardien du PAUC qui laisse Yann Genty disputer sa première compétition internationale.

Le choix du 2ème gardien était sans doute le plus compliqué, mais le staff tricolore et notamment Jean Luc Kieffer ont opté pour le jeu atypique du Chambérien Yann Genty, capable de déstabiliser n’importe quelle escouade de tireurs fous et qui sera un vrai changement avec le jeu beaucoup plus classique de Vincent Gérard.  Didier Dinart a validé ce choix en affirmant la même chose : « « Avec Jean-Luc Kieffer nous avons opté pour Yann Genty qui est un gardien d’expérience et atypique. À chacune de ses sorties avec l’équipe de France, il a été déterminant. Wesley n’a pas démérité ». Pour Nicolas Claire, la messe était dite depuis les deux matches de préparation dans lesquels il n’avait eu que 7 petites minutes de jeu face aux Serbes en fin d’un match plié depuis longtemps. Mais l’Aixois reste en alerte comme l’indique le sélectionneur national : « Nicolas est le 17e joueur, en position de réserviste. En cas de besoin, c’est bien mieux d’avoir un joueur déjà présent qui participe à la vie de groupe et aux entraînements plutôt que d’appeler un joueur resté en France, justifie Didier Dinart. Ce n’est pas évident de rester dans un groupe sans participer aux matches mais il a accepté ce rôle. Nicolas Claire est très positif et il reste au service du collectif. »

Les 16 sont maintenant connus et dès demain à 18h15, ils défieront un Portugal capable de tout, ils le savent depuis leur déroute en qualification à Guimarães 33-27… Le plus 9 (33-24) infligé à Strasbourg sur le match retour atténue un peu l’angoisse de ce match capital, mais en cas de raté inaugural et les Bleus nous ont habitué à cela par le passé, il faudrait jouer alors un match éliminatoire face à la Norvège dès dimanche, et les Norvégiens en Norvège, cela fait un bail que les Tricolores se casent les dents sur eux…


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités