mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LBE : Brest lâche un peu, Metz perd gros
LBE : Brest lâche un peu, Metz perd gros
13 Janvier 2020 | France > LBE
Il y a eu de la casse en haut de tableau dans la 14° journée de LBE… Besançon a confirmé qu’il savait faire déjouer un Brest pourtant souverain depuis longtemps et a contraint les Bretonnes à laisser un point en Franche-Comté. Et si Metz a fait voler en éclat une équipe de Toulon Saint Cyr trop à la peine en ce moment, le club messin a aussi perdu Manon Houette avec une suspicion de rupture des ligaments croisés du genou ce qui serait une vraie mauvaise nouvelle pour le club et la joueuse. En dessous, en attendant le choc entre Paris et Nantes mercredi, Fleury les Aubrais a fait une très mauvaise affaire et Dijon une superbe en vue des Play Off.

Brest n’aime pas l’Est
Brest a encore subi un coup de froid dans l’Est. Après Dijon, c’est Besançon qui s’y met et malgré une Ana Gros toujours aussi impeccable, le reste de la troupe du BBH s’est un peu pris les pieds dans le tapis du Palais des Sports. Pourtant à 2’20’’ de la fin du match, tout semblait plié pour de bon avec ce + 3 tranquille, enfin théoriquement… Alizée Frecon qui marque, Sakura Hauge déjà en verve qui stoppe la tentative d’Ana Gros et Pauline Robert qui en profite pour ramener Besançon à 1 but et malgré le temps mort pris par Laurent Bezeau pour calmer tout le monde, la perte de balle qui suit va envoyer Kouyaté chercher le 7 m face à Pop Lazic, 7 mètres que se fera un plaisir de transformer Marine Dupuis et ainsi signer un impressionnant 7/7 dans l’exercice. Pour Metz la partie a été beaucoup plus tranquille, on peut même dire que les Lorraines ont repris leurs bonnes habitudes à la maison en atomisant Toulon Saint Cyr 31-18. Il n’y a pas eu de match et les Nocandy, Sajka, Burgaard et autre N’Gouan se sont bien amusées pendant qu’Ivana Kapitanovic se faisait plaisir dans les buts. Sauf que tout cela est entaché de la sans doute grave blessure de Manon Houette (Photo de tête) au genou et qui pourrait bien signifier la fin de saison pour elle et sans doute l’envolée de ses espoirs olympiques. Coup très dur pour Metz, l’équipe de France et surtout la joueuse qui reste une des ailières les plus percutantes du concert international aussi percutante qu’elle est abordable et souriante hors du terrain. Concernant le haut du classement, le gros coup de moins bien face à Dijon de Fleury les Aubrais fait rentrer dans le rang les Orléanaises. Encore une fois Dijon a réussi à défier les pronostics et est allé s’imposer en terres hostiles face à une équipe qui semblait presque intouchable pour les Bourguignonnes, même après sa défaite sur le fil à Nantes. La JDA a mené sa barque devant au score de bout en bout du match, ne laissant jamais Fleury espérer et surtout trouvant en Deborah Kpodar la dynamite pour sauter le verrou du FLH. Trois points qui pourraient se révéler capitaux pour aller en Play Off, si tant est que Dijon arrive pour une fois à rester sur cette dynamique.


Chambray capitalise, Mérignac s’enlise
En bas Chambray enchaîne les bons résultats et on se dit que son match de retard à Toulon pourrait bien être une superbe occasion d’entrer dans le top 8, mais à la condition de savoir s’imposer dans le Var. Pour le moment, c’est Nice qui n’avance plus, qui a fait les frais de la belle santé des Tourangelles depuis la prise en main de l’équipe par Jérôme Delarue. En 10 minutes, les Chambraysiennes avaient pris le pas sur les Varoises et la suite du match ne sera qu’une démonstration des locales avec un Mathilde Nicollet étourdissante sur son aile droite, Jovana Stoiljkovic percutante en arrière. Bref du joli travail qui prouve que le CTHB a sans doute tout en main pour ne pas s’offrir la peur de jouer les Play Down cette saison. Une équipe qui n’y coupera pas c’est Mérignac. Encore une fois les Bordelaises ont loupé l’occasion de sortir de la boucle des défaite. Face à Bourg de Péage. On pouvait penser que le mieux vu dans le jeu aller enfin porter ses fruits. Que nenni, les filles de Philippe Carrara sont retombées dans leurs errements, et malgré le retour d’Audrey Bruneau à un bon niveau dans ce match, il en fallait encore un peu plus pour faire grincer la belle mécanique collective des Drômoises. 3 points qui font un bien fou à Bourg de Péage qui reste à l'affût lui aussi d’un strapontin pour les Play Off.


Le diaporama de Mérignac - Bour de Péage par Daniel Vaquero




Journée 14
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BesançonBrest262611/01>>
MetzToulon St-Cyr311812/01>>
ChambrayNice312310/01>>
Fleury les AubraisDijon273112/01>>
MérignacBourg de Péage212312/01>>
Paris 92Nantes 15/01 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Metz391412114473423 
2Brest381411124103470 
3Nantes32139313753221 
4Besançon30147523663400 
5Paris 922913850326313112
6Fleury les Aubr.2914761387376-2-12
7Nice2614680336352-28
8Dijon26146803643841-8
9Bourg de Péage24144823383851 
10Chambray21134903133512 
11Toulon St-Cyr2013391299339-5 
12Mérignac14140140341451-14 
Evaluations
PlJoueurStats
1.Ana GROS (Brest)29
2.Marine DUPUIS (Besançon)21
 Marie PROUVENSIER (Nice)21
4.Mathilde NICOLLET (Chambray)20
5.Bruna DE PAULA (Fleury les Aubrais)19
6.Mélissa AGATHE (Nice)18
 Aminata SOW (Bourg de Péage)18
8.Julie DAZET (Dijon)13
 Jovana STOILJKOVIC (Chambray)13
10.Alizée FRECON (Besançon)12
 Laura LASM (Dijon)12
 Méline NOCANDY (Metz)12
Ana GROS
Evaluations
PlJoueurStats
1.Ivana KAPITANOVIC (Metz)19
2.Sakura HAUGE (Besançon)12
3.Camille DEPUISET (Bourg de Péage)10
 Léa SERDAREVIC (Toulon St-Cyr)10
5.G. DIAS MORESCHI GONCALVES (Fleury les Aubrais)8
6.Amandine BALZINC (Mérignac)6
7.Linda PRADEL (Chambray)1
Ivana KAPITANOVIC


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités