mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro M : Le Danemark avec un pied dehors
Euro M : Le Danemark avec un pied dehors
14 Janvier 2020 | International > Euro
Si les groupes A et C n’ont fait qu’entériner l’état des choses sur la dernière journée, la poule E, qui n’en est qu’à sa 2° journée a vu le Danemark s’en sortir plus que de justesse face à la Hongrie et concéder un match nul qui pourrait lui coûter sa place au tour principal.


L’Islande royale, le Danemark inquiet
On passera rapidement sur la démonstration de l’Islande sur une Russie bien triste. Où sont passés les anciens Tsars du handball ? Cette équipe russe a fait peine à voir dans un match mené de bout en bout par une Islande très enthousiasmante où Aron Palmarsson n’a même pas eu à sortir le très grand jeu pour ratatiner des Russes un peu en dessous de tout. Le mix très jeunes, très anciens fonctionne parfaitement et il y a une envie de jouer, de se mettre au service de l’autre étonnante pour ceux qui ont vu les autres grandes nations piocher dans le domaine. Dans la cohorte très jeune, on aura remarqué un certain Viktor Gisli Hallgrimsson (Photo ci-dessous), un gardien de 19 ans et 2.03 mètres qui a tout pour devenir un énorme gardien international, la technique, la présence et la lecture. A cet âge s’en est étonnant. Mais le coup de grisou est venu dans le match de la soirée. Le Danemark a pataugé comme rarement pendant 60 minutes face à des Hongrois pourtant privés d’un paquet de leurs stars. Individualistes, brouillons au possible à l’image d’un Rasmus Lauge Schmidt totalement à côté de la plaque, les Danois n’ont dû leur salut qu’à un certain Niklas Landin énorme dans les duels et qui a fait pleure la doublette Rosta – Banhidi au poste de pivot. Bref la Hongrie a mené quasiment tout le match et a eu la balle de match avec Zoltan Szita (Photo de tête), malheureusement pas jouée assez sereinement, ce qui a manqué aux Hongrois dans les 10 dernières minutes, pour sortir pour de bon les champions du Monde et Olympiques de cet Euro. Mais le Danemark n’est pas pour autant sauvé. Si la Hongrie arrive à prendre ne serait-ce qu’un point face à une Islande déjà qualifiée, alors le Danemark pourra faire les 30 km qui sépare Malmö de Copenhague pour rentrer à la maison demain soir.



Dernière Journée | Journée 2
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
IslandeRussie342313/01>>
DanemarkHongrie242413/01>>
Prochaine Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
IslandeHongrie 15/01 
RussieDanemark 15/01 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Islande4220065532 
2Hongrie3210150490 
3Danemark1201154550 
4Russie020204860-2 
Evaluations
PlJoueurMJMoyCum
1.Zsolt BALOGH (Hongrie)220,541
2.Alexander PETERSSON (Islande)216,533
3.Gleb KALARASH (Russie)215,531
4.Mikkel HANSEN (Danemark)214,028
5.Zoltan SZITA (Hongrie)213,026
6.Aron PALMARSSON (Islande)212,024
7.Bendeguz BOKA (Hongrie)111,011
 Bendeguz BOKAL (Hongrie)111,011
 Magnus BRAMMING GRUBB (Danemark)211,022
 Bjarki MAR ELISSON (Islande)211,022
Zsolt BALOGH
Evaluations
PlJoueurMJMoyCum
1.Viktor gisli HALLGRIMSSON (Islande)22,04
2.Roland MIKLER (Hongrie)21,02
3.Niklas LANDIN JACOBSEN (Danemark)20,00
 Marton SZEKELY (Hongrie)20,00
5.Bjorgvin GUSTAVSSON (Islande)2-0,5-1
6.Jannick GREEN KREJBERG (Danemark)2-4,5-9
7.Denis ZABOLOTIN (Russie)1-6,0-6
8.Oleg GRAMS (Russie)1-11,0-11
 Victor KIREEV (Russie)2-11,0-22
Viktor gisli HALLGRIMSSON



Les stars sont à l’heure
L’Espagne et l’Allemagne seront au tour principal ! La Roja avec 2 points, la Mannschaft avec 0. Mais on a été à deux doigts de voir une jolie surprise avec des Lettons qui ont mis l’Allemagne dans le rouge et qui s’en est sorti de justesse face à la rage de revenir des Lettons et de Dainis Kristopans. La faute a un duo de gardiens dans le dur, Wolf signant un zéro pointé et Bitter un tout petit 5/26. Il a fallu la puissance d’un Kuhn, la vista d’un Gensheimer et la vision de jeu d’un Drux pour que tout cela ne se transforme pas en faute de goût, même si la défaite n’avait pas d’importance comptablement. Beaucoup plus tranquille, l’Espagne qui a une nouvelle fois déroulée face aux Pays-Bas qui auront pourtant encore une fois donné tout ce qu’il pouvait A l’image d’un Kay Smits, meilleur joueur de ce groupe C. Les Bataves ont tout tenté, mais il y avait une vraie classe d’écart entre les deux collectifs et les Corrales, Maqueda, Bengoechea ou Entrerrios ont livré une prestation très solide qui, si elle n’avait pas d’importance au classement, les met un peu plus en confiance pour le tour principal.



Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
LettonieAllemagne272813/01>>
Pays BasEspagne253613/01>>
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Espagne63300102733 
2Allemagne4321088831 
3Pays Bas231208094-1 
4Lettonie030307393-3 
Evaluations
PlJoueurMJMoyCum
1.Kay SMITS (Pays Bas)318,756
2.Dainis KRISTOPANS (Lettonie)317,352
3.Ales DUJSHEBAEV DOVICHEBAEVA (Espagne)315,747
4.Julius KÜHN (Allemagne)314,042
5.Raul ENTRERRIOS RODRIGUEZ (Espagne)310,331
6.Nils KREICBERGS (Lettonie)39,729
7.Angel FERNANDEZ PEREZ (Espagne)39,328
8.Aitor ARINO BENGOECHEA (Espagne)39,027
 Aleix GOMEZ ABELLO (Espagne)39,027
 Kai HAFNER (Allemagne)39,027
Kay SMITS
Evaluations
PlJoueurMJMoyCum
1.Rodrigo CORRALES RODAL (Espagne)39,027
2.Gonzalo PEREZ DE VARGAS (Espagne)36,018
3.Andreas WOLFF (Allemagne)3-1,7-5
4.Edgars KUKSA (Lettonie)3-3,0-9
5.Johannes BITTER (Allemagne)3-4,3-13
6.Bart RAVENSBERGEN (Pays Bas)3-4,7-14
7.Raitis PURINS (Lettonie)3-6,3-19
8.Daniel Gerrit EIJLERS (Pays Bas)3-8,3-25
Rodrigo CORRALES RODAL


Entre gens de bonne compagnie
Le Groupe A été déjà acté avant cette 3° journée. Alors on a vu une Croatie en mode diesel face à leurs voisins de la Serbie. Longtemps menés dans un match qui comptait pour d beurre mais qui est historiquement toujours un peu complexe, les Croates en ont un peu pris plein la P… de la part de Serbes un peu trop souvent réduits à 6 pour durer sur le long terme. Et Domagoj Duvjnak est sorti de sa boite pour tracter ses couleurs et ne pas subir une défaite inutile mais qui aurait assez mal perçue et finir sur un impeccable 3/3 qui les installent solidement dans le tour principal. Ils iront avec la Biélorussie, le Monténégro avait une chance incroyable de passer, mais n’avait pas assez d’armes pour tenir en respect les Karalek, Baranau, Valipau ou Shylovich. Bref une démonstration bélarusse qui met encore une fois les Baltes au second tour d’une grande compétition.




Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
MonténégroBiélorussie273613/01>>
SerbieCroatie212413/01>>
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Croatie6330082653 
2Biélorussie4321094881 
3Monténégro231207084-1 
4Serbie030307281-3 

Evaluations
PlJoueurMJMoyCum
1.Artsem KARALEK (Biélorussie)316,349
2.Domagoj DUVNJAK (Croatie)314,343
3.Luka CINDRIC (Croatie)314,042
4.Mikita VAILUPAU (Biélorussie)313,039
5.Nemanja GRBOVIC (Monténégro)311,334
6.Lazar KUKIC (Serbie)311,033
 Bogdan RADIVOJEVIC (Serbie)311,033
 Stefan VUJIC (Serbie)111,011
9.Vladislav KULESH (Biélorussie)38,726
 Siarhei SHYLOVICH (Biélorussie)38,726
 Luka STEPANCIC (Croatie)38,726
Artsem KARALEK

Evaluations
PlJoueurMJMoyCum
1.Marin SEGO (Croatie)33,711
2.Nebojsa SIMIC (Monténégro)31,75
3.Matej ASANIN (Croatie)3-1,7-5
4.Viachaslau SALDATSENKA (Biélorussie)3-2,3-7
5.Mile MIJUSKOVIC (Monténégro)3-2,7-8
6.Vladimir CUPARA (Serbie)3-3,3-10
7.Tibor IVANISEVIC (Serbie)3-4,0-12
8.Ivan MATSKEVICH (Biélorussie)3-4,7-14
Marin SEGO


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités