mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CAN: L'Afrique elle aussi regarde vers les Jeux de Tokyo
CAN: L'Afrique elle aussi regarde vers les Jeux de Tokyo
15 Janvier 2020 | International > CAN

C'est récurrent tous les deux ans parallèlement à l'Euro, la Coupe d'Afrique des Nations permet à seize pays de s'étalonner. Si la Tunisie tenante du trophée qui organise l'épreuve cette fois et l'Egypte visent les sommets avec à la clé, une qualification pour les Jeux de Tokyo, d'autres pays comme l'Algérie tentent de se reconstruire ou le Maroc et l'Angola de rester au contact. Certaines nations comme la Guinée, n'ont pas hésité à débaucher des joueurs en France pour bâtir ce qui pourrait ressembler à un groupe. L'IHF a encouragé le mouvement et validé bon nombre de naturalisations expresses et parfois caricaturales.

par Yves MICHEL

Alors que le 26 janvier, l'Euro rendra son verdict et désignera l'équipe directement admise aux J.O de Tokyo et celles qui participeront aux qualifications olympiques à la mi-avril, la Coupe d'Afrique des Nations qui débute ce jeudi en Tunisie, sera scrutée avec autant d'attention pour les mêmes raisons. Billet direct pour le Japon assuré au vainqueur, une place au TQO attribuée à son dauphin. Au-delà de l'échéance nipponne, six équipes plus l'Egypte, pays organisateur, lorgneront aussi vers une qualification automatique au Mondial 2021 qui sera organisé en janvier.



Tunisie et Egypte, favoris désignés

Les deux nations se partagent 16 des 23 titres décernés depuis la création de l’épreuve africaine. La Tunisie en a décroché 10 (dont le dernier en 2018), l’Egypte, six. Elles fédèrent aussi ceux qui ont pronostiqué l’affiche de la finale, le 26 janvier prochain. La Tunisie joue gros puisqu’il y a donc un aller direct vers le Japon à conquérir mais aussi parce que devant son public, elle n’a pas droit à l’erreur. Toni Gerona, à la tête de la sélection depuis juillet 2017 s’est appuyé sur un groupe de 20 joueurs issus du championnat national (essentiellement des éléments de l’Espérance de Tunis et l’Etoile du Sahel) et de l’étranger avec une représentation de la LNH comme Oussama Hosni (Istres), Mohamed Soussi (Montpellier), Marouen Chouiref (Tremblay), Wassim Helal (Dijon). Du côté de l’Egypte qui depuis deux ans fait confiance à la filière technique espagnole, Roberto Garcia Parrondo ayant succédé à David Davis, 21 joueurs ont fait le déplacement. Parmi lesquels l’ailier nîmois Mohammad Sanad (notre photo), l’ancien pivot aixois et montpelliérain Mohamed Mamdouh et à découvrir, la dernière recrue nîmoise sur la base arrière Ahmed Hesham El-Saied. Les Pharaons sortent d’un été très productif puisque leurs U21 ont raflé le bronze mondial et leurs U19 ont décroché l’or. Ils organiseront le prochain Mondial en janvier 2021 et sont déterminés à retrouver les Jeux après une présence ininterrompue entre 1992 et 2008, une absence quatre ans plus tard et une 9ème place en 2016.



Angola, Algérie et Maroc en embuscade

Les deux favoris étant quasiment identifiés, la compétition pour ceux qui courront derrière reste passionnante. Avec une 3ème médaille à décrocher (le bronze) mais surtout une qualification pour le prochain Mondial. Avec l'organisateur égyptien, six autres équipes africaines sont concernées. Outsider n°1, l'Algérie qui après avoir connu une dégringolade progressive depuis 2014 et la dernière CAN remportée à domicile, espère relever la tête grâce à l'arrivée d'Alain Portes (voir plus bas). L'Angola qui depuis deux CAN, s'est affirmé comme 3ème nation africaine, est un modèle de régularité avec des éléments qui évoluent surtout au pays. Au pied du podium il y a deux ans, le Maroc dans le sillage du gardien de Limoges Yassine Idrissi (notre photo) ou des jeunes Tremblaysiens Ryad Lakbi et Reida Rezzouki peut jouer les trouble-fêtes.



Des naturalisations expresses... mystères de la diplomatie

Derrière ces cinq équipes, c'est l'inconnue la plus totale. Que vaut la République du Congo que le Français Guy Petitgirard a pris en mains fin novembre 2019 ! L'ancien coach des U21 français n'a pas perdu de temps en travaillant dès décembre avec les locaux réunis à Brazzaville et a récupéré ensuite les binationaux ou ceux qui ont été naturalisés en procédure accélérée comme l'arrière de Cherbourg né en Martinique, Frédéric Beauregard. Objectif des Congolais, prendre le wagon des qualifiés au Mondial. Le record pour les naturalisations revient à la Guinée. L'IHF a récemment validé la qualification de 13 joueurs qui ont vu le jour en France, un à Madagascar, un en Côte d'Ivoire. Parmi ceux évoluant en Proligue, on peut citer le Réunionnais de Besançon Adrien Claire (notre photo ci-dessus), Rubens Pierre de Cesson né à Conflans St Honorine, Kevin Rondel de Dijon né à Maisons-Alfort ou Jordan Pitre de Saran né à St Mandé. La plupart a autant de racines guinéennes que la Joconde est australienne ! Mais pour certains, les fins de mois sont financièrement de plus en plus difficiles et une prime en sélection améliore le quotidien. L'équipe de Guinée est un puzzle atypique que Kevin Decaux un coach français, devra vite reconstituer pour éviter que l'aventure ne se transforme en grande farce.

D'autres acteurs du championnat tricolore sont également présents. Avec le Cameroun par exemple, Erwan Siakam, l'arrière de Tremblay s'est souvenu de son arbre généalogique. Quid du Gabon qui avait organisé la dernière CAN en 2018 et dont l'équipe (classée 5ème) était dirigée par Pablo Morel et Jackson Richardson ? L'ancien Barjot n'a pas rempilé et fin novembre dernier, la sélection n'avait toujours pas entamé sa préparation dans un pays exsangue de championnat depuis 3 ans. D'autres formations comme l'autre Congo (de Kinshasa) avec également son lot de bi-nationaux, la Côte d'Ivoire dont ce sera la 18ème participation ou le Nigeria dirigé par Samy Rafiu, l'entraîneur d'Issy masculin visent également un billet pour l'Egypte.

Les groupes du tour préliminaire à la CAN 2020

Groupe A

Groupe B

EGYPTE

ANGOLA

REP. DEM CONGO

GABON

GUINEE

NIGERIA

KENYA

LIBYE

Groupe C

Groupe D

TUNISIE

MAROC

CAMEROUN

ALGERIE

CÔTE D'IVOIRE

CONGO

CAP VERT

ZAMBIE

Tour préliminaire du 16 au 19 janvier 2020 
Second Tour (avec les 2 premiers de chaque groupe / 2 poules de 4 et deux matches à disputer) les 20 et 22 janvier 2020
Demi-finales : le 24 janvier 2020
Finales: le 26 janvier 2020

Alain Portes retrouve un maillot vert

L’exil pour mieux rebondir. La Tunisie avait parfaitement réussi à Alain Portes après un parcours professionnel de joueur et d’entraîneur sans accroc avec sur sa carte de visite, deux coupes d’Afrique des Nations (2010 et 2012). Et puis il y a eu le retour au pays. Avec le sentiment que « si c’était à renouveler, il y aurait mieux à faire ». L’équipe de France féminine et un relationnel qui s’est progressivement dégradé avec des joueuses qui en coulisses, ont passé plus de temps à intriguer qu’à construire. Après trois années (2013-2016) tourmentées suivies d’un passage furtif par Besançon, l’ancien bronzé de Barcelone se fait discret avant de répondre à la proposition du club qatari d’Al-Duhail avec lequel il remporte le titre de champion d’Asie. Comme le Phénix, le Nîmois ressurgit et en mai 2019, accepte de prendre les commandes de l’équipe d’Algérie où tout est à reconstruire. Le dernier succès à une CAN remonte à 2014 et les hommes au maillot vert ne se sont plus qualifiés pour un Mondial depuis 2015. « Le plus pénalisant, avoue Alain Portes, ce sont ces quatre années et demie de sommeil. Quand par exemple en octobre, on est allé disputer des matches de préparation à Nîmes et Montpellier, les joueurs ont été surpris par le niveau et l’intensité. Ça manquait aux plus anciens, pour les jeunes, c’était une découverte. » Sauf que l’Algérie après des luttes intestines, est déterminée à retrouver une place qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Sans vouloir tout révolutionner, le Français a remis un peu d’ordre dans la maison, changeant quelques habitudes et s’attaquant même à des stéréotypes. « En défense, je me suis employé à leur faire oublier la traditionnelle 3-3. C’était une nécessité avec les nouvelles règles et le jeu à 7. L’ensemble s’est adapté et l’adhésion est totale car les joueurs se rendent compte qu’ils sont plus solidaires et que l’effort est mieux géré.» Ce sont ces retouches techniques qui peuvent faire de l’Algérie, un adversaire redoutable devant ceux qui se présenteront sur sa route. « Le 1er objectif à la CAN est de terminer dans les six et se qualifier pour le Mondial 2021. Parce que cela va créer une dynamique de travail pendant au moins un an. Je ne dis pas que cela sera facile. Je connais les coupes d’Afrique, il y a toujours des surprises. Avec une sélection qui s’est renforcée et qu’on n’attendait pas, des décisions arbitrales pas toujours cohérentes. Et puis je dois avouer que je ne maîtrise pas encore totalement mon groupe. » Huit mois pour livrer une formation présentable qui saura trouver les solutions pour s’imposer dans l’ordre face à la Zambie, le Congo et le Maroc. « Si c’est le cas, en jouant le 2ème de la poule avec laquelle on va croiser, on peut se retrouver en demi-finale. Après, ce sera du bonus car l’Egypte et la Tunisie savent qu’elles ont un gros temps d’avance sur les autres. La finale leur tend les bras. » Depuis qu’il a posé ses pieds sur le sol tunisien, le Gardois a retrouvé des odeurs, des visages, des lieux familiers. Six ans après, les bons souvenirs sont restés ancrés dans sa mémoire. « Emotionnellement, c’est fort. Dès mon arrivée à l’aéroport, j’ai eu des marques de sympathie de ceux qui ne m’ont pas oublié et qui ont surtout la reconnaissance du travail accompli. Je m’aperçois que j’ai laissé une trace. Et cela me fait chaud au cœur. » Dans le groupe algérien, trois éléments évoluent en Starligue française. L’arrière droit de Toulouse Ayoub Abdi, l’ailier gauche-demi centre istréen Hichem Daoud et le pivot nîmois Hichem Kaabeche.

© Yves Michel
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités