mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro M : Un groupe I quasi fermé, un groupe II entrouvert
Euro M : Un groupe I quasi fermé, un groupe II entrouvert
20 Janvier 2020 | International > Euro
La Croatie a pris son billet pour les demi-finales dans le Groupe I et l’Espagne n’a plus qu’un tout petit effort à faire pour rejoindre les hommes aux damiers. Dans le groupe II ; comme tout un pays le craignait, la Suède n’a pas pu faire vaciller son voisin norvégien qui du coup sort le pays organisateur du dernier carré et prend, lui son ticket. Pour le 2° ticket du Groupe II, clairement, ça va être la grosse bagarre.



La Croatie oui, l'Espagne presque oui.
Il fallait absolument une victoire aux Allemands face à la Croatie pour espérer encore pouvoir intégrer le dernier carré. Et pendant 55 minutes, la Mannschaft a fait tout ce qu’il fallait pour encore espérer… Sauf qu’un match en contient 60 et face à des joueurs de l’expérience des Karacic ou Duvjnak, la moindre faiblesse se paye cash ! Et c’est bien ce qui est arrivé aux protégés de Christian Prokop qui ont lâché le petit but d’avance dans un premier temps avant de se faire crucifier par Igor Karacic. Car ce but alors qu’il restait encore 1’30’’ à jouer va être le dernier du match. Julius Kuhn ne va pas arriver à être une nouvelle fois le sauveur de ses couleurs et l’Allemagne se retrouve dans la meute à 2 points, larguée à 4 points du duo de favori absolus pour le dernier carré. Favori et même plus que cela pour la Croatie qui elle est sûre d’être de la fête. Alors que pour l’Espagne, victorieuse assez tranquillement d’une Autriche encore une fois limitée par son banc. Il faut encore un tout petit effort face à la Biélorussie qui s’offre encore une bribe d’espoir après sa victoire sur la République Tchèque. 1 petit point et tout sera plié, et on voit mal cette Espagne assez souveraine depuis le début de la compétition, caler à un tout petit pas de la grande fiesta à quatre. En bref, sur les deux dernières journée, de cette poule, 5 des 6 derniers matches ne devraient servir à... rien ou si peu… Ça fait quand même beaucoup !



Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BiélorussieRép. Tchèque282518/01>>
EspagneAutriche302618/01>>
CroatieAllemagne252418/01>>
Prochaine Journée | Journée 4
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
CroatieRép. Tchèque 20/01 
BiélorussieEspagne 20/01 
AutricheAllemagne 20/01 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Espagne6330094773 
-Croatie6330083703 
3Allemagne231208181-18
4Biélorussie2312074871-8
-Autriche231208186-2 
6Rép. Tchèque030307991-3 
Evaluations
PlJoueurStats
1.Ondrej ZDRAHALA (Rép. Tchèque )23
2.Igor KARACIC (Croatie)20
3.Jorge MAQUEDA PEÑO (Espagne)17
 Dzmitry NIKULENKAU (Biélorussie)17
5.Uwe GENSHEIMER (Allemagne)16
 Stanislav KASPAREK (Rép. Tchèque )16
 Philipp WEBER (Allemagne)16
8.Artsem KARALEK (Biélorussie)15
 Mikita VAILUPAU (Biélorussie)15
10.Timo KASTENING (Allemagne)14
 Vladislav KULESH (Biélorussie)14
Ondrej ZDRAHALA
Evaluations
PlJoueurStats
1.Andreas WOLFF (Allemagne)7
2.Aliaksei KISHOU (Biélorussie)4
Andreas WOLFF


La Slovénie coince, la Hongrie joue au yoyo, la Suède plie les gaules
Si le groupe I est clair comme de l’eau de roche, au point que les matches qui restent à jouer seront pour la plupart de jolies parties d’entrainement, pour le groupe II au moins, il restera du suspens et de la bagarre pour arracher le dernier billet à distribuer. La faute à une Slovénie qui a tout eu dans les mains pour prendre son billet pour les demi-finales, mais qui s’est loupée face à cette toute jeune équipe de Hongrie qui peut faire beaucoup de choses, de très belles comme cette victoire ou celle sur l’Islande ou de beaucoup moins reluisantes comme la mini déroute face à la Norvège. Mais ceux qui ont leur avenir dans les mains, ce sont bien les Hongrois. Reste à dominer la Suède, puis le Portugal. Mais face à la Suède, il va falloir faire face à la révolte des locaux qui ne voudront surtout pas sombrer totalement dans ce groupe. Car pour l’heure, c’est la soupe à la grimace en Suède. Après la déroute face au Portugal, c’est la Norvège qui a fait baisser les têtes suédoises pour de bon. Une victoire très solide défensivement face à une équipe qui continue à sombrer dans ses choix offensifs et dans la gestion du groupe. On se demande comment Kristjan Andresson va pouvoir justifier tout cela ! Et il est clair qu’en Suède, cet échec va demander des explications. La Suède regardera la fin de l‘Euro à la télévision et jouera les arbitres sur les deux dernières journées. Est-ce que le Portugal va rebondir après sa défaite face à l’Islande ? Possible, mais clairement, les Portugais n’ont plus la main et après leur démonstration face à la Suède, les Lusitaniens ont bien coincé face à une Islande où le trio Palmarsson – Petersson – Gudjonsson avait retrouvé toute sa verve et son efficacité. Une victoire qui laisse encore un petit espoir aux hommes de Gudmundsson, à la condition quand même d’arriver à battre cette Norvège qui fait peur à tout le monde pour finir face à cette Suède meurtrie dans ses chairs !



Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
PortugalIslande252819/01>>
SlovénieHongrie282919/01>>
NorvègeSuède232019/01>>
Prochaine Journée | Journée 4
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
PortugalSlovénie 21/01 
NorvègeIslande 21/01 
HongrieSuède 21/01 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Norvège6330093773 
2Hongrie43210828211
3Slovénie432107975-1-1
4Islande23120737913
5Portugal231208887-1-3
6Suède030306479-3 
Evaluations
PlJoueurStats
1.Sander SAGOSEN (Norvège)26
2.Gudjon-Valur SIGURDSSON (Islande)25
3.Bence BANHIDI (Hongrie)22
 Janus-dadi SMARASON (Islande)22
5.Jure DOLENEC (Slovénie)21
6.Patrik LIGETVARI (Hongrie)20
7.Zsolt BALOGH (Hongrie)17
8.Alexandre CAVALCANTI (Portugal)15
 Miha ZARABEC (Slovénie)15
10.Alexander PETERSSON (Islande)14
Sander SAGOSEN
Evaluations
PlJoueurStats
1.Torbjoern SITTRUP BERGERUD (Norvège)17
2.Bjorgvin GUSTAVSSON (Islande)7
Torbjoern SITTRUP BERGERUD


© François Dasriaux
Partager
Révolution !
emmanuel clerc | Mardi 21 Janvier 2020 (15h40)
Encore une fois, on subit le timing bancal et le rythme mou de cette formule à 24 en poules de 4... On peut préférer des premiers tours avec plus de matchs, histoire de permettre aux équipes de bien entrer dans la compétition et un tour principal plus disputé... Le suspens du GII n'existe que par les performances en dents de scie de la Slovénie et de la Hongrie, voire du Portugal, des matchs aboutis suivis de bouillies de handball... Pour le GI, comme dit ci-dessus, la messe est dîte, ne reste qu'un match crucial, celui qui opposera les deux leaders et décidera des demies...
L'Euro, comme l'Europe, a grand besoin de renouvellement et de créativité...
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités