mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL : Nantais et Parisiens tout sourire !
LSL : Nantais et Parisiens tout sourire !
27 Février 2020 | France > LSL

Au terme d'un duel de très haut niveau, Nantais et Parisiens se quittent bons amis. Deux cadors heureux puisqu'auteurs tous deux d'une excellente opération au classement. Avec ce match nul, Nantes reprend seul la seconde place tandis que le PSG file tout droit vers un nouveau sacre en Lidl Star Ligue.

Un choc au sommet forcément alléchant lorsque le leader se déplace chez le dauphin du championnat. De l’appétit en premier lieu côté Nantais (4-0, 2’), Minne… Balaguer, Tournat puis Nyokas mettent d’entrée le champion de France dans le bain d’un Beaulieu bouillonnant. Un PSG pas forcément à son aise d’entrée, le réveil est espéré après un temps mort posé alors que les cinq premières minutes ne se sont pas totalement écoulées. Agacement palpable sur le visage de Vincent Gérard, les montées de balles Nantaises s’enchaînent à la vitesse de l’éclair. Sagosen au sol face à Feliho… la première échauffourée à la 6ème minute d’un match entre costauds. La rentrée de Rodrigo Corrales n’altère pas la belle vitalité es Ligériens, Nantes s’applique à réciter la bonne vieille recette d’une défense de fer agrémentée de montées de balles express (7-3, 9’). Et Cyril Dumoulin se met au diapason de ses coéquipiers à l’image d’un premier jet de 7 mètres arrêté face à Mikkel Hansen. Un jeu léché à l’image de la relation Minne – Tournat, les jeunes du HBCN se trouve comme larrons en foire. Paris commence à se mettre en jambes sur attaque placée, Sandor Sagosen (5 buts en 18 minute de jeu) se montre aussi décisif à la passe qu’à la conclusion des actions (11-9, 19’).

Un PSG dominé au score comme dans les intentions, Nantes se montre ultra-combatif… capable de bonifier l’intensité déployée en défense aux travers des réalisations d’un Aymeric Minne étincelant (15-11, 24’). Une pression défensive maximale autour d’un Rock Feliho prompt à donner de sa personne. Pas de possibilité cependant à passer à +5 lorsque le colosse Szyprak se présente plein centre face à Cyril Dumoulin, le « H » perd de son influence au moment de rentrer aux vestiaires. Et Paris en profite pour recoller à un petit but à la pause. Au vu de cette première période dominée par les locaux, on se dit que les locaux n’ont vraiment pas été récompensés de leurs efforts. Possibilité d’une égalisation que Nikola Karabatic parvient tant bien que mal à concrétiser à la 32ème minute (16-16). Certes, Emil Nielsen gratifie le public de deux parades à son entrée en jeu mais Nantes voit peu à peu le PSG lui contester la maîtrise du tableau d’affichage (17-18, 34’). Un retour des vestiaires favorable à Rodrigo Corrales qui complexifie la tâche des locaux, la parole aux joueurs Espagnols avec un Valero Rivera chargé de faire revenir le H à hauteur. Sans être flamboyant dans le jeu, Paris impose sa puissance… Sagosen et Karabatic trouvant le bon filon.

C’est Nantes qui doit désormais se contenter de recoller sans cesse au score (22-23, 42’). La faute à une défense Nantaise devenue beaucoup plus friable plein centre. Le dernier quart d’heure sera forcément intense… d’autant que Nantes retrouve des couleurs au bon moment au travers d’un 3-0 savamment distillé. Un « H » revenu dans la course en même temps que le PSG perd quelques balles d’égalisation. Dix minutes à jouer (26-25, 50’), Nantais et Parisiens s’offrent un mano-à-mano de toute beauté… Luc Abalo a beau rentrer dans le money-time, il se heurte à un Emil Nielsen imposant face aux ailiers adverses… mais impuissant face à Sagosen, le buteur attitré aux jets de 7 mètres (28-28, 56’). Suspense intenable, il est dit que ce combat des chefs se jouerait sur des détails. Chaque formation à l’occasion de l’emporter dans la dernière minute de jeu. Olivier Nyokas remet une nouvelle fois son équipe à hauteur (29-29)… il reste désormais cinq secondes à jouer, Nicolas Tournat seul face à Rodrigo Corrales perd alors l’ultime duel de la soirée, le gardien Ibérique évite ici la toute première défaite du PSG en championnat. Soixante minutes d’un spectacle de toute beauté, le PSG a fait un pas quasi-décisif vers un nouveau titre de champion de France. Côté Nantais, les sourires sont de sortie… la seconde place est à la clé. La ligue des Champions, voilà bien l’objectif prioritaire des hommes d’Entrerrios, battre l’ogre de la Star Ligue n’étant pas l’idée fixe du soir.

Le diaporama du match par Philippe Padioleau



Commentaires d'après-match :

Rock Feliho : « A la fin, un match nul c’est forcément un sentiment mitigé ! Parce qu’on a livré un sacré match, on finit complètement épuisé mais pour jouer Paris il faut au moins ça. On voulait montrer qu’on allait répondre présent, il ne faut pas juste le dire il faut le faire. Malgré la défaite de dimanche (en Coupe EHF face à Magdeburg), on a montré qu’on avait beaucoup de caractère et que si Paris voulait gagner il fallait qu’il le mérite vraiment. Au final on n’a rien à se reprocher, même si Nico rate la dernière balle, il nous a mis tellement de buts avant et c’est surtout Corrales qui fait un super arrêt. Au moins Paris ne gagnera pas tous ces matches cette saison »

Rodrigo Corrales : « L’équipe de Nantes a fait un gros match, ils nous ont posé beaucoup de problèmes, surtout en début de match. Après on a réussi à régler nos problèmes et le match est resté équilibré jusqu’au bout. Avec des arrêts gardiens, de belles attaques, c’était un match exceptionnel et heureusement pour nous à la fin on arrive à faire match nul. Ce n’est pas une victoire mais on peut tout de même être satisfait. On garde notre avance sur Nantes, ce qu’il fallait c’était surtout ne pas perdre ici, même si on veut toujours gagner on sait que c’est très difficile dans cette salle. On peut rentrer à Paris content ! »

Nantes - Paris 29-29 (Mi-temps : 16-15)
LSL 2019-2020, 27 Février 2020 (20h45), Journée 17
A Nantes, Palais des Sports de Beaulieu
5.902 spectateurs
Arbitres :
Mmes Julie BONAVENTURA et Charlotte BONAVENTURA
Délégué :
M. David CARVALHO
Evolution du score : 4-0 (2’), 5-2 (5’), 8-4 (11’), 10-6 (15’), 13-9 (20’), 15-11 (24’), 16-15 (30’), 17-16 (33’), 18-18 (36’), 21-21 (40’), 25-23 (46’), 27-25 (51’), 28-28 (56’).
NantesNantes
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.MINNE5/90/05/920100513
V.RIVERA FOLCH2/43/35/700000513
N.TOURNAT6/90/06/900010613
D.BALAGUER ROMEU4/40/04/400000412
O.NYOKAS6/70/06/720500611
K.LAZAROV2/80/02/81000022
S.AUGUSTINUSSEN0/00/00/00000000
T.BRIET0/00/00/00000000
B.DAMATRIN0/00/00/00000000
R.FELIHO0/00/00/00000000
A.GARCIA ROBLEDO0/00/00/00000000
R.OVNICEK1/40/01/40000010
S.BURIC0/00/00/0000100-2
D.PECHMALBEC0/00/00/0000100-2
Total26/453/329/48506302960
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
E.NIELSEN7/170/37/200000002
C.DUMOULIN5/191/36/22000000-6
Total12/361/613/42506302956
ParisParis
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
S.SAGOSEN6/85/511/13103101125
G.SIGURDSSON5/60/05/600100512
L.ABALO4/70/04/70000049
N.KARABATIC4/50/04/50010049
K.SYPRZAK2/20/02/20000026
V.MORROS DE ARGILA1/10/01/10000013
N.REMILI1/40/01/44030012
K.EKDAHL DU RIETZ0/00/00/00000000
A.KEITA0/00/00/00000000
E.KEMPF0/00/00/00000000
D.NAHI0/00/00/00000000
L.KARABATIC0/10/00/1001000-3
B.KOUNKOUD0/20/00/2000100-4
M.HANSEN1/40/11/5003001-9
Total24/405/629/465012202950
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
R.CORRALES RODAL13/330/113/340000009
V.GERARD0/60/20/8000000-8
Total13/390/313/425012202951



Dernière Journée | Journée 17
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Aix en ProvenceIvry322526/02>>
MontpellierSt Raphael353426/02>>
ToulouseChartres293326/02>>
TremblayChambéry292726/02>>
CréteilIstres272626/02>>
NantesParis292927/02>>
NîmesDunkerque302826/02>>
Prochaine Journée | Journée 18
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
IvryToulouse 04/03 
MontpellierTremblay 04/03 
ParisNîmes 04/03 
ChambéryAix en Provence 04/03 
ChartresCréteil 04/03 
DunkerqueIstres 04/03 
St RaphaelNantes 04/03 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris331716015974690 
2Nantes271713315264440 
3Nîmes261712325194664 
4Montpellier201796248746718
5Toulouse2017962487478-1-8
6Aix en Provence18178724624671 
7Dunkerque1517791424453-22
8St Raphael1517791485497-2-2
9Chartres14176924534873 
10Chambéry12175102458459-1 
11Istres11175111435483-23
12Ivry11175111444486-1-3
13Tremblay91741214424991 
14Créteil71731314465101 



© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités