mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL : Ça se déblaye en haut, ça se tasse en bas
LSL : Ça se déblaye en haut, ça se tasse en bas
6 Mars 2020 | France > LSL

Paris de plus en plus maître de la LSL, Nantes qui s’échappe un peu, Toulouse qui cale de plus en plus, l’ordre en haut de tableau de la LSL semble se mettre en place au fil des journées. Dans le bas, par contre, c’est une toute autre histoire, Créteil qui se révolte à Chartres, Istres qui fait de même à Dunkerque à l’image de son pivot Andrea Parisini, Résultat Créteil rattrape Tremblay et se trouve à 4 points d'un groupe de 6 équipes qui se tiennent en 2 points. Autant dire que si l’USC et le TFHB ont encore un gros handicap, la fin en bas de tableau pourrait bien être plus qu’agitée.

Chronique des révoltes tous azimuts
On serait presque inquiet pour les deux mieux classés, Saint Raphaël et Dunkerque qui sont eux sur une dynamique plus que moyenne avec 3 échecs de rang et cela pourrait ne pas s’arranger avec la 19° journée, l’USDK recevant Paris et Saint Raphaël allant défier Créteil dans sa salle. A Dunkerque, on cherche des leaders, des joueurs capables de remettre le groupe dans le bon sens et de l’empêcher de partir en vrille au moindre grain de sable. Patrick Cazal n’arrive pas à trouver un tel joueur dans son effectif et l’absence d’Oleg Grams semble en plus plomber la défense nordiste. Istres a profité de tout cela pour venir prendre deux points plus qu’importants pour son avenir en LSL. Car si Tremblay a implosé en seconde période à Montpellier sous les coups de boutoirs des Descat, Porte et compagnie et en se plantant sur un Kevin Bonnefoi très solide, les autres mal classés ont tous fait des étincelles ! A commencer par Ivry, qui, s’il ne met pas trop un pied devant l’autre en déplacement, est plus que souverain à Delaune. Encore une fois un cador de la LSL est venu imploser en vol dans l’antre des Rouges et Noirs. On savait Toulouse fragile avec ses 3 défaites pour une victoire depuis la reprise. De là à venir en prendre une belle en seconde période face à une équipe qui venait de sombrer à Aix en Provence… Mais cet USI là, à la maison avec un Benjamin Bataille de ce calibre, largement secondé par les Antonin Mohammed, Yoel Cuni et autre Mate Sunjic, il ne fait pas bon le titiller. -7 pour Toulouse et Montpellier qui creuse un petit trou et un Fenix qui va commencer à regarder derrière avec Aix en Provence qui n’est qu’à deux points. Dernier révolté et pas le moindre, un Créteil qui est allé faire exploser la sérénité de Chartres sur ses terres… Pourtant, tout le monde voyait Chartres assurer tranquillement la victoire et quasiment son maintien dans l’affaire. Et la première période va confirmer tout cela. Sauf que le retour des vestiaires va être catastrophique pour les Chartrains qui ne mettaient plus un pied devant l’autre. Créteil va en profiter pour combler son déficit et prendre presque largement le match en main avec un 8-1 cinglant. Après les Cristoliens vont tenir, s’arc-bouter sur leur avance et ne rien lâcher pour au final garder un petit but d’avance, ce but de l’espoir et peut-être de la rédemption pour le dernier qui ne l’est plus dans l’affaire.

Le diaporama de Montpellier - Tremblay par Patrick Davignon



En haut on n’accepte pas le débat !
En prenant de l’altitude, physique ou au classement, les matches sont restés dans la logique. Pour ce qui est de l’altitude physique, heureusement, elle protège Chambéry en ce moment. En bref, si Chambéry ne supporte pas trop les plaines de France, dès qu’il retrouve son écrin de montagnes, les visiteurs ont plus que du mal. Cela a été au tour d’Aix en Provence de se faire dominer par le CSH. Un Genty de gala qui met le Phare en feu, un Melic qui ne rate rien et oublie ses 36 ans bien tassés, une défense de fer articulée autour des Paturel, Traoré et autre Barbaskas et le PAUC qui a trop de soucis d’absents, de ligne directrice et de certitudes pour s’opposer à la furia savoyarde sur la seconde période. -8, au final, ça pique un peu ! Une autre qui a bien piqué, c’est celle que Paris a infligé à Nîmes… Entre des absents qui ont pesé par leur… absence, quelques joueurs qui se sont fait manger tout cru par un Rodrigo Corrales en feu et une machine parisienne qui ne connaît quasiment plus de grincements et de couinements dans le jeu, il y avait tout, et même un peu plus, pour que l’USAM ne tienne pas la distance des 60 minutes. Les Prandi, Gallego, Thobie et compagnie ont tout donné, mais se sont retrouvés complètement à sec sur la seconde période et ont laissé Paris s’envoler pour un +10 qui claque quand même très sec pour les 3° maintenant. Saint Raphaël n’y arrive pas en ce moment… Pourtant par moment, on n’est pas loin de retrouver l’équipe qui était installée en haut de classement les saisons précédentes. Mais cela n’arrive pas à s’installer sur la durée d’un match et à chaque fois il y a un grain de sable pour faire dérailler le train varois. Ceci dit, face à Nantes, le grain sable cette fois était plutôt du type énorme bloc en béton, il fait 2 mètres et pèse 116 kilos et s’appelle Nicolas Tournat. Le pivot nantais a fait subir tout et même plus à la défense raphaëloise et derrière Cyril Dumoulin a fermé scientifiquement l’accès à ses buts, martyrisant en particulier les ailiers du SRVHB. Résultat, avec la défaite de l’USAM, le HBCN se retrouve avec un joli matelas de 3 points d’avance qui sécurise bien sa deuxième place.

Le diaporama de Dunkerque - Istres par Lorie Couvillers



Dernière Journée | Journée 18
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
IvryToulouse362904/03>>
MontpellierTremblay362504/03>>
ParisNîmes392905/03>>
ChambéryAix en Provence302204/03>>
ChartresCréteil293004/03>>
DunkerqueIstres242604/03>>
St RaphaelNantes293304/03>>
Prochaine Journée | Journée 19
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Aix en ProvenceMontpellier 18/03 
IstresChambéry 18/03 
ToulouseNantes 18/03 
TremblayChartres 18/03 
CréteilSt Raphael 18/03 
DunkerqueParis 18/03 
NîmesIvry 18/03 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris351817016364981 
2Nantes291814315594731 
3Nîmes26181242548505-1 
4Montpellier221810625234922 
5Toulouse2018972516514-2 
6Aix en Provence1818882484497-1 
7Dunkerque15187101448479-32
8St Raphael15187101514530-3-2
9Chambéry1418610248848116
10Chartres14186102482517-1-6
11Istres1318611146150713
12Ivry131861114805151-3
13Tremblay9184131467535-12
14Créteil91841314765392-2
Evaluations
PlJoueurStats
1.Fahrudin MELIC (Chambéry)39
2.Benjamin BATAILLE (Ivry)30
3.Antonin MOHAMED (Ivry)27
4.Ferran SOLE SALA (Toulouse)25
5.Rasmus vesterlund NIELSEN (Istres)24
6.Nicolas TOURNAT (Nantes)22
7.Nikola KARABATIC (Paris)20
 Valentin PORTE (Montpellier)20
9.Morten VIUM (Chartres)19
10.Raphael CAUCHETEUX (St Raphael)17
Fahrudin MELIC
Evaluations
PlJoueurStats
1.Yann GENTY (Chambéry)19
2.Kévin BONNEFOI (Montpellier)12
3.Rodrigo CORRALES RODAL (Paris)9
4.Marin SEGO (Montpellier)6
5.Mate SUNJIC (Ivry)4
6.Cyril DUMOULIN (Nantes)2
7.Arnaud TABARAND (Istres)1
Yann GENTY


© François Dasriaux
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités