mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Tout droit vers un arrêt complet quasiment pour tous
Tout droit vers un arrêt complet quasiment pour tous
24 Mars 2020 | France

Les nationaux, régionaux et départementaux savaient peu ou prou que leur saison était terminée. Il s’avère que même avec le report des Jeux Olympiques en 2021, même les championnats pro, peut-être à l’exception de la LFH a qui il reste 3 matches à jouer en phase de championnat, vont sans doute devoir stopper leur saison.

La FFHB a entériné la fin des championnats nationaux ce soir avec le communiqué en bas de l’article. La Coupe de France est aux orties, et les classements arrêtés au 12 mars dernier. Pas de champions départementaux, régionaux ou en National. Mais l’année ne sera pas déclarée blanche et les résultats pris en compte pour les montées et les descentes. Sauf qu’il a été décidé, et c’est tout à fait légitime, que les descentes seraient minimisées, les montées privilégiées avec des poules augmentées en nombre de participants. Bref l’architecture des championnats 2020-2021 va être bien complexe à définir, mais COVID-19 oblige, il est impensable de reprendre les championnats en juin sans préparation, et avec entre 6 et 7 dates à trouver pour tous. Tout cela donne du temps au temps, et ainsi prévoir de façon la plus cohérente possible la reprise du handball pour le mois de septembre prochain.

Reste le monde Pro qui n’est pas concerné par la décision fédérale, la LNH, la LFH et même pour partie, la D2F. C’est cette dernière qui pose le plus de problèmes avec encore 6 dates à trouver et une difficulté majeure par rapport à la LFH, l’impossibilité pour pas mal de collectifs de pouvoir jouer en semaine. On va tout droit vers une solution identique aux N1, N2 et N3 pour celle-ci. Pour la LFH, on peut envisager de terminer la phase de championnat, 3 journées restent à jouer. Mais cela à la condition que la sortie du confinement se fasse à fin avril, et à l’heure actuelle rien n’est moins sûr. Tous les préparateurs physiques le disent, il faut quasi autant de temps de préparation que de temps d’arrêt, et avec déjà 6 semaines d’arrêt, le timing sera plus que serré pour l’élite féminine française. Quant aux championnats de la LNH, la LSL et la ProLigue avec les 7 et 8 dates à jouer, même en disputant les matches en semaine et le week-end, on ne voit pas comment caler tout cela. La logique voudrait que, là aussi, les championnats soient stoppés et entérinés à la date du 6 mars. Pas de champions de France, et sans doute un joli casse-tête pour les montées et les descentes sauf si... Car ce sera sans doute l’occasion en or pour ressortir ou plutôt avancer le projet de passage à 16 clubs de la LSL. Ce qui signifierai pas de descente en LSL et ProLigue et Angers et Sarrebourg qui intègrent le giron de la LNH pour jouer en ProLigue. Reste quand même l'inconnue Coupes d'Europe qui peut changer pas mal la donne, car le projet 2020-2021 multipliait les rencontres et avec un Final Four 2020 qui pourrait être programmé en octobre, tout cela compliquerai diablement le calendrier avec la perspective des JO à l'été 2021 !

Le communiqué de la FFHB 
ARRET DEFINITIF DES CHAMPIONNATS AMATEURS ET ANNULATION DE LA COUPE DE FRANCE POUR LA SAISON 2019-2020
Dans le contexte de la crise sanitaire mondiale liée au Coronavirus COVID-19 et dans un souci de préserver la santé des joueurs, et plus largement l'ensemble de la communauté handball, la Fédération a pris la décision difficile d'arrêter définitivement les championnats amateurs à tous niveaux (départementaux, régionaux et nationaux) pour la saison en cours. La Coupe de France nationale, régionale et départementale 2019-2020 est également annulée. La FFHandball avait déjà pris la décision de suspendre l'ensemble des compétitions le 12 mars dernier compte tenu de la propagation de plus en plus rapide du COVID-19.
 
Réuni lundi 23 mars, le Bureau Directeur de la Fédération française de handball, après avoir concerté en amont l'ensemble des structures fédérales, les partenaires sociaux mais aussi les ligues professionnelles féminines et masculines, a donc pris la décision d'arrêter définitivement toutes les compétitions.
 
Par conséquent, les interpôles masculins, interligues féminines et masculines ainsi que les intercomités féminins et masculins sont également annulés.
 
Ainsi, aucun titre de champion de France, champion régional, champion départemental ou vainqueur de la Coupe de France, à tous les niveaux ne sera décerné pour la saison 2019-2020.
 
Afin de tendre au mieux vers une équité sportive pour l’ensemble des championnats nationaux, régionaux et départementaux, le Bureau Directeur a décidé qu’il n’y aurait pas d’année blanche et que les classements sont arrêtés à date.
 
Les modalités relatives aux accessions et relégations pour les compétitions nationales seront communiqués par la Commission d'Organisation des Compétitions (COC) très prochainement.
 
Les modalités relatives aux équipes qualifiées pour les U18 masculins et le nombre d’ayants droit supplémentaires vous seront communiqués dans le courant de la semaine ainsi que les modalités relatives au nombre d’ayants droit par ligue pour les U17 féminins.
 
Afin de tenir compte du contexte exceptionnel, des mesures d’accompagnements seront prochainement prises pour le niveau national, notamment :
• Réduction du nombre d’équipes reléguées pour la saison 2019-2020 ;
• Suite au passage en poule de 14 équipes ou 13 équipes du niveau N2 masculin et N1 féminin les équipes de N2M, N3M, N1F et N2F ne participeront pas à la Coupe de France la saison prochaine ;
• Report de certaines dispositions réglementaires de contrôle de gestion qui devaient rentrer en vigueur pour la saison sportive 2020-2021, afin de tenir compte du contexte économique de sortie de crise ;
• Report des obligations concernant les entraineurs autorisés en U17 féminins et U18 masculins, afin de tenir compte de la suspension des formations en cours ;
• Pas de sanctions sportives et financières pour les clubs qui refuseraient l’accession ou demanderaient la rétrogradation ;
• Pas de sanctions relatives à la Contribution Mutualisée des Clubs au Développement (CMCD) sur la saison 2019-2020.
• Les points de pénalités liés à la saison 2018-2019 et appliqués en 2019-2020 devront être recalculés au prorata des matches joués.
 
Dans le cadre des dispositions nationales d’arrêt définitif de toutes les compétitions 2019-2020 tous niveaux avec arrêt des classements à date, les instances régionales et départementales seront amenées à adapter au mieux de l’intérêt sportif les accessions et relégations.
 
Pour rappel, ces décisions concernent uniquement les championnats amateurs. La Ligue Nationale de Handball et la Ligue Féminine de Handball communiqueront quant à elles ultérieurement au sujet des championnats professionnels (Lidl Starligue, Proligue et Ligue Butagaz Energie).

© François Dasriaux
Partager
Tout droit vers un arrêt complet quasiment pour tous
THIERRY HUGON | Dimanche 29 Mars 2020 (16h16)
et pourquoi pas une saison blanche ?
c'est quoi la légitimité d'une montée ou d'une relegation dans un tel contexte?
c'est quoi minimiser une relegation?
certains seraient concernés et pas d'autres..?
bonjour l'équité!
dans cette période si difficile, on annule TOUTE LA SAISON et on recommence l'année prochaine
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités