mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Celles sur Belle rue dans les brancards !
Celles sur Belle rue dans les brancards !
15 Avril 2020 | France

La réorganisation du championnat de LBE a fait deux heureux, Plan de Cuques et Saint Amand qui se retrouvent en D1F. Mais elle laisse aussi un goût très amer du côté des Deux Sèvres où le HBC Celles sur Belle ne comprend pas le pourquoi du comment. Résultat un communiqué en forme de réquisitoire qui n'a pourtant que peu de chances d'être entendu par la LFH et la FFHB.

Pas loin de Niort, les dents grincent forts depuis la fin de semaine dernière et l'annonce de la physionomie de la LBE pour la saison prochaine. Le sentiment d'être le dindon de la farce ressurgit à Celles sur Belle ! Comme il y a deux saisons, après une montée, des promesses et une fin ressentie un peu comme une trahison. Etre deux fois le perdant ultime en 3 saisons, cela fait monter dans les tours le président Frédéric Vignier et tout son staff.

Le communiqué du  HBCC-MEP :
En lien avec les divers communiqués et articles de presse qui fleurissent depuis quelques jours, nous (joueuses et staff notamment) tenons à manifester notre incompréhension et notre désaccord en lien avec les décisions prises ou en cours de validation pour ce qui a trait à la gestion de la fin de saison des divers championnats.

1 - DEVOIR D'EQUITE
Comment justifier que la Ligue Butagaz Energie soit le seul championnat pour lequel aucune descente ne soit envisagée ? Par décision du Bureau Directeur du 23 mars 2020, il a été décidé à l’unanimité de "valider le projet de la COC Fédérale et de ne pas retenir l’hypothèse de la « saison blanche », ce pour ne pas léser des équipes dans leur objectif d’accession et de prendre en compte l’intérêt supérieur du handball au regard des critères de montées et descentes ". Cependant, maintien du dernier club de la phase régulière de la saison 2019-2020 en Ligue Butagaz Energie? A quel titre? Comment justifier cette unique exception à la règle initialement fixée ?

Le club actuellement lanterne rouge du championnat de Ligue Butagaz Energie (LBE) compte à son actif 19 défaites en autant de matchs. Il est donc ici question du maintien d'une équipe qui n'a engrangé aucune victoire. Pourtant les règles de début de saison étaient claires, relégation en D2F du dernier du championnat de LBE. D'autre part, à l'exception de deux équipes en N2F aucun autre club n'a enregistré que des défaites sur la saison 2019 – 2020. Pourtant, dans tous les autres championnats, les équipes de bas de tableau ne bénéficient d'aucune chance de maintien et sont condamnées à descendre. Pourquoi la LBE bénéficie-t-elle d'un traitement spécial ? La logique sportive est ici mise de côté au profit semble-t-il, d'autres critères non clairement édictés. La Ligue Butagaz Energie est le seul championnat à faire exception et à ne prévoir aucune descente.

2 - PROJET DE CLUB ET MOYENS MIS EN OEUVRE
La remise en question des règles fixées en début de saison ne va pas dans une logique de continuité et d'accompagnement des clubs. L'organisation de la saison régulière en D2F implique la coexistence de deux groupes répartis en "Poule Nord" et "Poule Sud". Les règles initialement établies prévoient une deuxième partie de championnat où les meilleures équipes s'affrontent en Play Off, et les équipes de bas de tableau s'opposent en Play Down.


Cependant lors de la seconde partie de saison, pour les Play Off par exemple, les points acquis ou concédés contre les équipes désormais en Play Down ne sont pas comptabilisés. Cela peut induire une stratégie qui consiste à solliciter plus ou moins l'effectif en fonction des matchs afin de protéger et préserver les joueuses durant toute la durée du championnat. La réintégration de ces résultats vient biaiser le projet des clubs et peut se révéler être un véritable handicap en dépit de ce qui était prévu à l'origine que ce soit pour les clubs en Play Off ou en Play Down. (Cf. Saison 2018 - 2019). Le changement de logique consistant finalement à n'intégrer que les points acquis ou concédés à la fin de saison régulière est en contradiction avec les règles fixées au début de la saison. Cela impacte la stratégie des clubs.

3 - LOGIQUE SPORTIVE & OBJECTIVITE
Comment départager des équipes de D2F VAP qui, pour la plupart, ne se sont même pas rencontrées ?
Les résultats des équipes VAP à aujourd’hui, ou à la fin de la saison régulière ne peuvent permettre la réalisation d'un quelconque classement objectif entre ces équipes.
En effet et pour mémoire :
• Celles sur Belle (HBCC-MEP): A joué 3 matchs "VAP": 1 défaite (HBPC) – 1 nul (HBPC) – 1 victoire (HAC)
• Le Havre (HAC): A joué 3 matchs "VAP": 1 défaite (HBCC - MEP) – 1 nul (HBCSA) – 1 victoire (HBCSA)
• Plan de Cuques (HBPC): A joué 2 matchs "VAP": 1 nul (HBCC-MEP) – 1 victoire (HBCCMEP)
• Saint Amand (HBCSA): A joué 2 matchs "VAP": 1 défaite (HAC) – 1 nul (HAC)

La moitié des équipes ne s'étant pas rencontrées, la décision finale peut-elle aller à l'encontre de la logique sportive? Qui plus est lorsqu'à aujourd'hui deux des quatre VAP présentent le même nombre de points en étant 2ème ex-aequo ? D'autre part la comparaison des résultats des clubs VAP à la fin de la saison régulière ne peut s'avérer équitable, les équipes adverses n'étant tout simplement pas les mêmes. La logique retenue aujourd'hui impliquerait qu'une équipe VAP n'ayant à son actif aucune victoire contre une autre équipe VAP pourrait rejoindre la LBE. Ce choix va à l'encontre d'une logique sportive respectée. La Fédération Française de Handball a fait savoir que sa volonté était de "ne pas léser des équipes dans leur objectif d'accession", pourquoi compte tenu du passage à 14 équipes en LBE, ne pas faire monter les 3 premiers VAP de D2F ? Plan de Cuques (1er), et Saint Amand et Celles sur Belle ( 2ème ex æquo).

4 - RESPECT DES REGLES
Comment départager les équipes descendantes de D2F en N1F ?
Dans la continuité des arguments présentés au point N°2, comment définir les clubs relégués en N1F ? La prise en compte des résultats à la fin de la saison régulière induit un changement des règles initiales et vient ainsi biaiser les stratégies mises en place par certains clubs. La modification des règles originelles va indiscutablement à l'encontre d'une logique de considération des clubs.

5 - Comment les clubs ont-ils été intégrés et représentés dans les réflexions relatives à la gestion de cette fin de saison ?

Sur le communiqué du 10 avril 2020 de la LFH nous pouvions lire: "Ainsi, le dernier club du championnat de Ligue Butagaz Energie (dont le classement sera validé ultérieurement en fonction de la reprise ou non du championnat) sera maintenu et les deux premiers clubs VAP de Division 2 féminine accéderont à l’étage supérieur." => Comment ces décisions ont-elles été prises ? Sur quels critères objectifs se basent-elles ? Qu'en est-t-il du souci d'équité et de la prise en compte du challenge sportif ?

6 – PRINCIPE D'UNIVERSALITE
La nécessité de prendre des engagements équivalents à l'ensemble des championnats :
Le sport véhicule des valeurs fortes et essentielles qui se doivent d'être respectées, et ce, même dans la crise que nous traversons actuellement. Il est indispensable que les décisions prises pour la saison 2019 - 2020 soient les mêmes pour tous
les championnats, que ce soit :
• La mise en place d'un système de montée descente pour tous (LBE compris).
• Le choix d'une année blanche pour tous.

La prise de décision doit être identique à tous les championnats.
NOUS RECLAMONS LES MÊMES REGLES POUR TOUS.

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités