mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Entretien avec une 'ultra confinée'
Entretien avec une 'ultra confinée'
16 Mai 2020 | France > LBE

"La santé des individus doit être la priorité et il faut que les gens restent concernés par la contamination". Amandine Tissier, atteinte d'une sclérose en plaque diagnostiquée fin 2018, a vécu cette période COVID-19 en s'ultraconfinant.

En effet, même si la maladie ne s’est pas manifestée depuis le début de la saison, son traitement immunodépresseur, a fait d'Amandine une personne à risques. Alors, ayant à peine aménagé dans sa nouvelle maison brestoise, elle est restée chez elle, ne sortant qu'une fois les 15 jours pour aller à la pharmacie . Pour autant, elle n' a pas manqué de faire son entretien physique sur sa terrasse et nous a fait bien rire avec sa vidéo de jongleries (inspirée par Constance Mauny).



Alors Amandine, voici venu le temps du déconfinement ?
Oui mais, la santé des individus doit être la priorité, et il convient que les gens restent concernés par la contamination. J'ai recommencé à courir, mais je vais attendre quelques temps, avant d'aller faire de la planche à Trégana.

Parles nous de cette fin de saison tronquée
C'est hyper frustrant, parce qu'avec notre groupe super-soudé, on pensait bien réaliser quelque chose en championnat et en Ligue des Champions. Le BBH vient d'annoncer la reprise des entraînements entre le 6 et 16 juillet , cela semble calé vis à vis des dates des quarts de finales et de Final Four annoncées par l'EHF pour début septembre. Il faudra déjà voir si le déconfinement se passe correctement....

Que penses-tu des annonces successives de l'EHF à propos de la Champion's League ?
Un peu du grand n'importe quoi.

Alors, l'Europe justement, parles nous-en un peu.
C'est très difficile, très physique, il faut s'adapter, anticiper en permanence aux jeux atypiques des autres équipes. Mais c'est très enrichissant.

L'arrivée de "stars" internationales au BBH, a-t-elle changé les choses, pour toi qui vas être la saison prochaine la dernière de l'épopée de la D2 ?
Carrément, que ce soit en match ou à l'entraînement, elles ont apporté rigueur, concentration, constance, intensité et surtout nous l'on fait partager. Et comme ce sont de bonnes filles, tout se passe bien.

On te connaît bien depuis que tu es brestoise, mais parles nous de ta période havraise
Une période à tout jamais gravée dans mon cœur. Fred Bougeant et Aurélien Duraffourg m'ont montré la route du haut niveau. Et humainement je m'y suis fait plein d'amies. Je n'oublierai jamais Le Havre.

Et Brest alors ?
Mon arrivée a été un peu compliquée, suite à la descente du Havre en D2. (ndlr : saison 2015-2016) Mais notre aventure en Coupe de France a scellé mon intégration. Fleury en quarts, Metz en demies (après 2 mois de préparation) qui passent à la trappe à l'Arena, et ce mur blanc BZH à Bercy !! Inoubliable. Et puis cette saison, un groupe vraiment au top.

Ton sept de joueuses ?
Les copines : Romane Frecon et Hadja Sawaneh ailières gauche, Anna De Sousa arrière gauche, Koumba Cissé arrière droite, Marine Desgrolard ailière droite, Aminata Sow Pivot, Linda Pradel dans les buts et … moi en demi-centre

Des bêtes noires ?
En France, les petites …. Laurène Catani et Alizée Frecon. Et en Europe, Stine Oftedal, elle est insupportable...

Des salles autres que la Brest Arena en Europe ?
A part Györ, on a joué dans des salles vides ou presque ; quant à Rostov, c'est particulier....

Peut-être un message à faire passer ?
Les supporters du bout du monde, vous êtes extraordinaires, on a hâte de vous retrouver.

Et à Handzone on te donne rendez-vous à Budapest !
Trugarez ha kenavo. (Merci et au revoir.)

© Philippe Riou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités