mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Solide et raisonné comme Rok Zaponsek !
LSL: Solide et raisonné comme Rok Zaponsek !
14 Septembre 2020 | France > LSL

A la découverte de... Rok Zaponsek
...Le jeune gardien de la sélection slovène (27 ans) a signé un contrat d'une saison à Cesson-Rennes qui fait son retour parmi l'élite. A lui de faire ses preuves dans un championnat français qu'il va découvrir.


par Yves MICHEL


Pendant que le tandem Roglic-Pogacar domine de la tête et des épaules le Tour de France cycliste, la Slovénie continue d'alimenter le handball hexagonal. Pas moins de six joueurs évolueront cette année en Starligue, trois en Proligue. Si Vid Kavticnik et Joze Baznik par exemple viennent de déménager d'Aix à Nîmes pour l'un et de Nîmes à Cesson pour l'autre, si Jan Jurecic et Rok Ovnicek rempilent pour une 2ème saison à Dunkerque et Nantes, si Dragan Gajic, 4 ans après avoir quitté Montpellier se retrouve à Limoges, Rok Zaponsek lui, va découvrir l'élite nationale. 

A 13 ans, alors qu'avec ses copains, il tapait dans un ballon de football, c'est une rencontre qui va bouleverser le cours de sa vie sportive. « Nous habitions à Velenje et j'accompagnais mon père voir les matches de hand. Un soir, j'ai eu la chance de dîner à la même table que Momir Ilic (la star serbe de Velenje puis de Gummersbach, Kiel et Veszprém). Cela a été le déclic. J'ai arrêté le foot et j'ai pris une licence dans un des meilleurs clubs du pays dont l'équipe 1 disputait la Ligue des Champions. J'ai toujours en mémoire ce tournoi pendant l'été où encore gamin, j'ai pu admirer Rutenka, Sterbik et même Abalo qui était encore à Ivry. » Pour son âge, le jeune homme est en léger surpoids, la course n'est pas son fort et au contact des jeunes de sa génération, il sait rapidement qu'il sera vite dépassé. Le poste de gardien lui tend les bras et c'est tout naturellement qu'il s'installe dans les cages. Et il se fait vite remarquer dans une formation où se distinguent déjà l'ailier Mario Sostaric (désormais à Szeged) et Rok Ovnicek (Nantes). Dans les bois, Rok Zaponsek est loin du portier fantasque, irrationnel prêt à sauter sur tout ce qui bouge. « Je suis sur le terrain comme je suis dans la vie. Je veux que mes partenaires aient quelqu'un qui les rassure. Bien positionné. Surtout dans les situations critiques où il faut ramener un certain calme. » L'intéressé gravit un à un les échelons tout en suivant la filière fédérale et les équipes de jeunes dirigées par Slavko Ivezic. En 2018, il frappe à la porte des "A" et compte désormais une quinzaine de sélections. Installé en Hongrie, à Csurgoi, l'espace est devenu exigu et l'appétit féroce. « Je pouvais rester en ligue hongroise mais je voulais jouer en France qui est avec la Bundesliga, le meilleur championnat qui puisse exister. Pour progresser, je devais franchir un vrai palier. Mon manager s'est renseigné et il y a eu des contacts avec Cesson. J'ai pu en parler avec Igor Anic (qui a joué à Celje) et Luka Mitrovic (le demi-centre slovène qui a fait un passage éclair dans la banlieue rennaise). Les dirigeants m'ont présenté le projet et surtout j'ai pu visiter la nouvelle salle. Que du positif ! » Combiné à la présence de son compatriote Joze Baznik qui débarque en Bretagne mais qui connaît déjà le championnat français, tous les ingrédients étaient réunis pour que Rok Zaponsek se laisse séduire.

Pour une seule saison, ce qui peut étonner dans l'optique d'un investissement à long terme. « C'est un accord entre les deux parties. Je dois faire mes preuves et si cela fonctionne bien, on aura le temps d'imaginer ce que peut être la suite.  Je suis très motivé pour réussir.» D'autant que les semaines et les mois qui arrivent seront chargés pour le jeune gardien. Avec le club et un 1er test grandeur nature face à St Raphaël (le 24 septembre) et les échéances internationales puisque la Slovénie participera non seulement au Mondial 2021 en Egypte, aux éliminatoires de l'Euro 2022 mais également à un tournoi de qualification olympique en avril en vue d'obtenir un ticket pour les Jeux de Tokyo. Reprise en main par le Suédois Ljubomir Vranjes qui a succédé à Veselin Vujovic, la sélection a été rajeunie et le néo cessonnais espère bien ne pas rater les différents rendez-vous. « La concurrence est rude même sur le poste de gardien et je rêve de défendre les couleurs de mon pays dans une grande compétition. Mais cela ne se fera pas comme ça. Il faut que je travaille dur et pour commencer que je m'intègre parfaitement à ma nouvelle équipe. » A Cesson où avec Eva son épouse, il commence à apprivoiser son environnement, il a pris l'habitude d'arpenter à pied le quart d'heure de trajet entre son domicile et la salle. La découverte dépasse pourtant le cadre bucolique des bords de la Vilaine. «  En 2 mois nous avons visité Nantes, Bordeaux, Saint-Malo et le Mont Saint Michel. On a adoré. J'ai retrouvé mon ami Rok (Ovnicek) puisque nous avons joué deux fois contre Nantes (deux défaites 19-29 et 38-28). On est allé voir jouer Brest, encourager Ana Gros qui est également originaire de Velenje. On se sent vraiment bien en France. » Il ne reste plus au gardien slovène qu'à transformer ce bien-être en prouesses sur la portion de terrain qu'il devra garder inviolée. Ce qui ne sera pas une mince affaire au sein d'une équipe de Cesson qui après un an de purgatoire, renoue avec l'élite.

L'avis de Sébastien Leriche (coach de Cesson) : « On recherchait un gardien de but qui avait une certaine expérience sur la scène européenne Je l’avais déjà vu avec l’équipe nationale de Slovénie et j’ai aimé ce qu’il dégageait. J’ai eu ensuite l’occasion de le revoir en Hongrie avec Csurgoi. Rok est un gardien qui est très précis techniquement, juste dans son placement et capable de réagir très vite. Il a également une grosse envie de montrer son potentiel en Starligue, ce qui a été un facteur important pour nous également. Son association avec son compatriote Joze Baznik dans les buts doit tirer l’équipe clairement vers le haut. »

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision