mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC: Mathieu Grébille et le PSG devront patienter
LDC: Mathieu Grébille et le PSG devront patienter
15 Septembre 2020 | Europe > Champion's League

Rentrée différée en Ligue des Champions pour le PSG, un cas de coronavirus ayant été détecté dans l'environnement proche de Pick Szeged. Les Parisiens sont momentanément dispensés de leur voyage en Hongrie. Les joueurs et notamment les recrues ne cachaient pas leur envie d'en découdre après six mois très perturbés. A l'image de Mathieu Grébille, ils devront prendre leur mal en patience. L'ancien montpelliérain nourrit de réelles ambitions sous ses nouvelles couleurs.

par Yves MICHEL

Le calendrier était ainsi fait. Pour les trois coups de la Ligue des Champions 2020/2021, les deux représentants français engagés dans la compétition devaient être opposés cette semaine à une journée d'intervalle, aux deux meilleurs clubs hongrois. Ce mercredi, Nantes accueille Veszprém et jeudi le PSG devait se déplacer à Szeged.

Seulement voilà, les hommes de Raul Gonzalez n'auront pas à effectuer le voyage au sud de Budapest. Un membre du staff hongrois a été déclaré positif au coronavirus. Tous ceux qui ont été en contact avec lui (joueurs et autres membres du staff) ont été soumis à un dépistage. Toute l'équipe magyare est entrée en quatorzaine et privée d'activité.

Pendant ce temps là, l'équipe parisienne va continuer sa préparation à Coubertin dans une sorte de bulle mise en place par le staff avec toutes les précautions d'usage. Aucun joueur n'a été contaminé depuis la reprise et quelques matches amicaux ont pu se dérouler dans les meilleures conditions.

Encore cette saison, le club nourrit de grandes ambitions avec toujours en ligne de mire une victoire en Ligue des Champions. Deux occasions lui seront offertes puisque le Final Four de l'édition 2020 aura lieu en décembre et si tout va bien, le carré final de 2021 sera programmé en mai. Les nouvelles recrues Yann Genty, Elohim Prandi, Dainis Kristopans, Ferran Solé et Mathieu Grébille se sont parfaitement intégrés et attendent avec impatience de s'exprimer au plus haut niveau.

Après douze saisons passées à Montpellier, Mathieu Grébille gravit un échelon supplémentaire avec l'avantage d'avoir su très tôt (dès juillet 2019) où son destin le conduirait. « C'est un avantage c'est sûr. Cela m'a permis de préparer mon installation avec ma compagne, on a cherché tranquillement un logement même si avec le confinement, cela n'a pas été toujours simple. Et contrairement à Montpellier qui avait décidé de reprendre début juillet, Paris nous a laissé jusqu'à la fin du mois et j'ai vraiment pu décompresser et penser à autre chose. » Né il y a presque 29 ans.. dans la capitale (son anniversaire tombe le 6 octobre prochain), l'intéressé arrive finalement au bon moment au PSG, laissant de bons souvenirs derrière lui mais aussi de nombreuses contrariétés dues à des blessures. « Je n'avais connu qu'un club et qu'un entraîneur jusque-là et il était temps que je change, qui plus est au sein d'un club qui puisse m'offrir une autre perspective en participant régulièrement à la Ligue des Champions. Je considère que c'est à la fois un challenge mais aussi une chance à saisir. » Sans pour autant tirer un trait aussi facilement sur une environnement qui l'a accueilli à bras ouverts et lui a donné très rapidement sa chance en équipe professionnelle. « C'est sûr et d'ailleurs les circonstances m'ont empêché de dire au revoir à tous ceux que j'avais côtoyés notamment les supporters. J'espère avoir l'occasion de le faire dès que possible. » L'arrière devenu ailier sur les conseils de Patrice Canayer après un arrêt de 16 mois et une opération à l'épaule a parfaitement réussi sa reconversion et s'il n'a pu participer au titre européen du MHB en 2018, il compte bien s'illustrer sur ce nouveau poste. « J'ai su rebondir et m'adapter à cette situation. IL faudra demander aux dirigeants parisiens si c'est cela qui les a séduit. Je reste une solution sur différents postes que ce soit en défense comme en attaque. Mon objectif est d'être utile à l'équipe peu importe l'endroit où je serai utilisé. »A Paris en plus quand tu évolues au milieu de joueurs de cette qualité avec un coach étranger qui a une autre vision du handball, tu ne peux que aller de l'avant. » Personne ne sait comment va se dérouler la saison qui débute. Outre la performance sportive, une épée de Damoclès est suspendue non seulement sur toutes les têtes mais également sur la tenue des championnats. Les suspicions de contamination peuvent survenir à tous moments (l'exemple de Szeged en atteste) et les calendriers peuvent être remis constamment en question. « On sort d'une longue période d'inactivité et cela a été dur à vivre, l'envie de reprendre le haut niveau est décuplée et surtout de tous tirer l'équipe vers le haut. » D'où l'importance de bien débuter. Non pas à Szeged mais face à Flensburg (mercredi 23) ou contre Aix pour l'ouverture de la Starligue, le dimanche 27. « C'est véritablement face à ces gros adversaires qu'on pourra savoir où on en est . »

A l'occasion, Mathieu Grébille entamera le bail de trois ans qu'il a signé avec le club parisien sans oublier un avenir en tricolore qui ne manquera pas lui tendre les bras. « J'ai assez vécu de galères et de blessures pour ne pas trop me projeter à long terme. Je vais travailler pour atteindre les 1ers objectifs qui seront fixés, le reste viendra par la suite. Je vais avoir des opportunités à moi de les saisir. » C'est malheureux à relever mais les bulletins de santé des uns et des autres vont être aussi importants à surveiller que leurs performances sportives.  « On sait qu'on doit vivre avec et apparemment pour un bon moment. Le tout est de faire attention même si parfois on va se sentir en sursis. Il ne faut pas que cela soit une obsession tout en sachant que ça fait partie de notre quotidien. J'espère en tout cas que cela va aller dans le bon sens. »

Le groupe A en LDC: PSG handball (FRA), Vardar Skopje (MAC), KS Kielce (où évolue Nicolas Tournat - POL), FC Porto (POR), Pick Szeged (HON), Meshkov Brest (BLR), Elverum (où évolue Luc Abalo - NOR), Flensburg Handewitt (ALL)



Nantes face au mastodonte Veszprém

A Nantes, si tout est réuni pour que l'Arena ait des allures de chaudron malgré une jauge revue à la baisse et des mesures sanitaires que le club a poussées à outrance avec notamment l'interdiction d'accès de bord de terrain au photographe de Handzone, l'adversaire n'arrive pas sans arguments. Contrairement à son adversaire nantais, l'équipe hongroise a pu disputer ces dernières semaines de véritables rencontres et non des oppositions totalement déséquilibrées. Les partenaires de l'ancien Parisien Rodrigo Corralès (photo ci-dessus) ont eu le loisir de jouer quelques matches en Ligue hongroise mais surtout le Final Four de la Ligue Seha face notamment à Meshkov Brest et le Vardar battu d'ailleurs en finale assez largement (27-35). Rien à voir avec Cesson ou Limoges, les deux promus de LSL.

Pendant la longue intersaison, l'effectif nantais a peu évolué, Nicolas Tournat est parti vers la Pologne à Kielce, Senjamin Buric vers Zagreb (Croatie), Julian Emonet à Limoges et Antonio Garcia est rentré en Espagne. Parmi les recrues, deux pivots, l'ex Ivryen Mathieu Bataille, l'international espagnol Figueras et le gaucher serbe Milic. Une certaine stabilité donc si la blessure au pied d'Alexandre Cavalcanti n'était pas venue gâcher la bonne humeur du groupe, l'arrière portugais n'étant remis d'aplomb qu'en décembre. C'est donc dans ce contexte que le "H" va rencontrer une des meilleures équipes d'Europe.

Veszprém ne sera pas le seul gros client du groupe puisque les Nantais seront aussi à l'épreuve de Kiel et de Barcelone, soit trois des quatre participants (avec le PSG) au prochain carré magique de Cologne en décembre 2020.

Le groupe B en LDC: HBC Nantes (FRA), FC Barcelone (avec Ludo Fabregas, Cédric Sorhaindo, Dika Mem, Timothey N'Guessan - ESP), Veszprém (avec Kentin Mahé - HON), THW Kiel (ALL), Aalborg (DAN), Motor Zaporojie (UKR), RK Celje (SLO), RK Zagreb (CRO)

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision