mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Comment le Brest BH a résolu sa crise de croissance en 2019.
Comment le Brest BH a résolu sa crise de croissance en 2019.
16 Octobre 2020 | France > LBE

A la fin du printemps 2019, alors que le Brest BH était en pleine crise interne, Laurent Bezeau a pris l'initiative de présenter Jean-Paul Martinet, qu'il connaissait pour avoir suivi à l'Insep ses cours de formateur de cadres sportifs de haut niveau, aux présidents Gérard et Denis Le Saint. Désireux de sortir de l'imbroglio par le haut, un accord a été rapidement trouvé entre les présidents et Jean Paul Martinet.

CV Jean Paul Martinet
International à 70 reprises, trois fois champion de France comme joueur et entraîneur joueur avec la Stella St Maur, entraîneur de l'équipe de France féminine de 1980 à 1986, champion de France avec les filles du Stade Français, et par la suite quadruple champion de France avec les garçons de l'USAM Nîmes. Il s'est ensuite occupé de la formation des joueurs à l'université et au centre de formation de Montpellier, étant en parallèle formateur de cadres à l'INSEP.

Entretien avec Jean Paul Martinet, 'Accompagnateur de la performance'.

Jean-Paul, comment as-tu envisagé cette mission ?
Jean Paul Martinet : C'est un coaching d'organisation orienté solution qui m'était proposé. Ma mission « Mettre de l'huile dans les rouages, d'un ensemble quelque peu grippé », était à plusieurs étages :

  • Remettre du lien entre l'entraîneur et son staff
  • Réparer la liaison entre le staff et les joueuses et que l'ensemble du système redevienne performant.
  • Sans intervenir au niveau des joueuses, sauf demande de leur part. (une moitié d'entre elles au final).

Bien au fait de la situation difficile qui m'attendais, il m'a paru indispensable de m'installer à Brest, plutôt que de faire des piges comme initialement envisagé. Car ma conception est de voir les choses, de discuter avec tout le monde, afin de me faire ma propre idée.

Laurent Bezeau disait à propos de l'été 2019 : une dynamique s'est crée très tôt.....parce que personne n'avait envie de revivre une saison galère.
Lire l'article


Jean Paul Martinet : Mais la question essentielle restait : que ne fait-on pas pour faire gagner l'équipe ? Alors, j'ai discuté avec le sportif, les administratifs, les commerciaux. Et les résultats ont été au delà des espérances les plus optimistes. Qui aurait imaginé n'être battu que par Gyor en Champion's League ! Cette performance a été multi-factorielle, et je n'en suis qu'un des acteurs. Il faut permettre à chacun d'être au maximum de ses ressources, de lever l'ambiguïté des postures, que chacun sache ce que l'autre doit faire et ce qui doit être partagé, afin que le travail de chacun ne fasse pas que s'additionner, mais crée une synergie au bénéfice du groupe. En quelque sorte que 1+1 ne fasse pas 2, mais 3.

A l'issue du match BBH Gyor tu étais en colère
Jean Paul Martinet : Comment peut-on ne pas gagner un match alors que l'on mène 24/19 à 8 minutes du terme ? Cela montre qu'il reste du travail à effectuer pour aller au Final 4.

Jean Paul Martinet qui ne devait ne rester qu'une saison à Brest a déjà rempilé pour une seconde, et sa méthode a dû être appréciée, puisque qu'une mission lui a été confiée auprès des footballeurs du Stade Brestois.

© Philippe Riou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités