mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Résultats 19ème journée D2 M (mise à jour)
Résultats 19ème journée D2 M (mise à jour)
22 Février 2004 | France > ProLigue

  Quelle belle journée! C'est bien connu, la météo est une science qui permet de connaître le temps qu'il aurait dû faire! Adage ironique qui s'applique parfaitement à ce championnat de D2. Déroutant au point de rendre folle toute grenouille annonçant une bourrasque et tombant sur un soleil de plomb en sortant de son bocal... Un soleil éclatant, d'un jaune St Raphaël ou d’un jaune Villepinte, les 2 prétendants se séparant sur un nul qui arrange tout le monde. Parce que le coup de torchon est pour Villefranche. Rincé à Massy, le leader s'accroche à la fine branche qui le relie encore au faîte du chêne qui vacille... Nancy du coup la (re)joue "plein soleil", et met le bâton dans les rayons de Billère, les palois qui passent en quelques journées de la lumière à l'ombre portée par quelques défaites... Le nord toujours à l'ombre? Pas du tout, Lille défie les lois naturelles et se réchauffe lentement mais sûrement. La Robertsau aurait dû se méfier, une boussole indique toujours le nord... Eclaircie persistante pour Ajaccio, 3 victoires de rang, record à battre pour les Gazélec. Wittelsheim aura tout essayé sur l'Ile de Beauté, en vain, les nuages tardent à se dissiper dans le ciel alsacien... Le gros temps, Cesson en sort, encore mouillé mais en voie de séchage. Un micro climat favorable pour les bretons, la tempête pour les provençaux qui n'arrivent pas à ouvrir le parapluie et prennent l'eau en fin de match... Saintes a chassé les nuages, un anticyclone veille sur la Charente depuis 3 semaines. Conflans continue à souffler le chaud et le froid, les joueurs de l'ouest parisien marchent un peu à l'envers, la tête en bas çà vous donne une place sous la ligne de flottaison, noyade garantie... Bordeaux et Metz la jouent siamois. Inséparables à l'aller, pareil au retour. Gageons qu'ils ne resteront pas ensembles jusqu'au bout, dans le convoi qui part vers la Nationale 1. La solidarité a ses limites.

 

 Les comptes rendus seront complétés dès réception des statistiques que les clubs se feront un plaisir de nous faire parvenir très rapidement...

 

 

Massy - Villefranche 26-22

(mi-temps: 15-11)

Hadjali, chasseur de leader

Massy a de la ressource! Les hommes de Gilles Lenaff ont fait tomber le leader, sans aucune discussion possible. Quand Hadjali donne le 1er avantage (3-2, 6ème), on se félicite de la bonne tenue des massicois. Quand le même Hadjali omniprésent (10 buts) redonne l'avantage aux siens quelques minutes plus tard (8-6, 18ème), on se prend à croire aux chances des joueurs de l'Essonne. Il faut dire que Villefranche n'est pas au mieux. On attendait (et Gilles Lenaff le premier) un "show" de Danilo Brestovac dans les cages du leader. Mais c'est Alexandre Leconte qui a réduit le portier macédonien à la portion congrue. 20 arrêts et au meilleur moment du match, décidément Leconte est bon. Paty et Chapuis troublent quand même la défense locale, semblant sauver l'essentiel (11-10, 25ème). Un dernier doublé d'Hadjalli, un coup de patte de Scarmel, et Massy vire en tête et largement.

En 2ème période, les massicois vont s'appliquer. En répondant du tac au tac aux tentatives de retour de Chapuis et Lorgere d'abord (16-14, 35ème) et Boultif ensuite (21-18, 45ème). Appliqué, Hadjali l'est assurément. Penalty transformé, ballon concrétisé en but, l'ailier massicois répond par 3 fois aux velléités de révolte des hommes de Davidovic. Villefranche s'épuise sur la résistance acharnée de la défense essonnienne. Malfoy finit le boulot, Massy l'emporte.

Privé de l'excellent Cyril Happe (blessé à Lille - saison terminée pour l'arrière droit de Massy), les massicois prouvent s'il le fallait encore leur valeur dans ce championnat. Une victoire qui commence à fleurer bon le maintien... Le toujours leader n'a pas montré la même rigueur sur ce match que ces dernières semaines. Vite, se remettre au travail pour stopper un début d'hémorragie.

Les statistiques du match Massy-Villefranche

 

Nancy - Billère  27-25

(mi-temps: 17-12)

Quitte pour Billère, double pour Nancy

Cette fois, les nancéens sont tout à fait remis. Fini de gamberger, les hommes de Paul Matte ont repris leur route qui devrait les mener dans le haut de tableau. Reste à savoir à quelle place...
Un match mené de bout en bout par les nancéens. Motyka transforme les sanctions arbitrales, Jedrzejewski cartonne, Nancy s'échappe (11-5, 18ème). Richardson parvient à limiter les dégats pour Billère, la mi temps est sifflé avec 5 buts d'avance pour Nancy.

Les banlieusards palois reviennent dans le match quelques minutes après la pause, Allias est performant. Billère recolle lentement, 3-0 passé à Nancy certes, mais en 9 minutes (21-19, 45ème)! Nancy contrôle? Pas certain que Paul Matte ait donné des consignes pour laisser Billère revenir à un but, pour mieux repartir ensuite... Et pourtant Dambreville marque, il reste 6 minutes, Billère est à une longueur (24-23, 54ème). Fort heureusement Jedrzejewski et Gueusquin redonne +3 aux lorrains, bienvenu, et Nancy en termine...

Allez, Monsieur Paul, dites nous, vraiment, si Nancy se trouve encore au début du mois de mai dans cette position flatteuse, franchement, allez vous nous faire croire que "la D1, c'est pour dans 3 ans"? Pas la moindre petite envie de griller quelques étapes d'un coup? Vraiment pas?

Pour Billère, le rêve de D1 est mort et enterré. Reste maintenant à assurer le maintien, 6 points d'avance à 11 journées de la fin, c'est pas l'assurance tout risque d'être encore en D2 l'an prochain. Après avoir côtoyé les sommets, Arnaud Villedieu et ses hommes ne mériteraient pas une telle déchéance.

Les statistiques du match Nancy-Billère  
 

Lille - La Robertsau  26-20

(mi-temps: 10-9)

Et de 7

Le trio infernal a encore frappé! Malesevic – Segond - Frolovas, tiercé gagnant pour Lille! 19 buts sur les 26 marqués par les nordistes! Un match difficile, la Robertsau ayant tenu 43 minutes. Trois quart-temps intenses pendant lesquels alsaciens et nordistes se rendent coup pour coup, Stangret et Waeghe répondant à Malesevic et Segond (5-5, 15ème et 9-9, 29ème). C'est à l'amorce du dernier acte de la partie que la décision va se faire. Et de quelle manière! Gilbert vient d'égaliser (14-14,43ème), La Robertsau est encore bien vivace. Et, d'un seul coup, plus rien! 8 buts encaissés en 8 minutes, et pas un seul marqué! Les artilleurs lillois se régalent de la bonne aubaine (22-14, 52ème). Voina a beau se rappeler qu'il est le meilleur buteur alsacien, c'est insuffisant évidemment pour revenir, et trop tard. Il évite seulement que l'addition ne soit encore plus lourde. Milenko Kojic peut être satisfait. 7ème match consécutif sans défaite (3 nuls), une 5ème place avec un maintien presque assuré...
Cette fois, les lillois semblent avoir complètement effacé leur début de saison pour le moins hésitant. Quelques à peu près qui risque de donner de sérieux et éternels regrets dans quelques semaines... Pour la Robertsau, à chaque jour suffit sa peine. Les occasions si ce n'est de briller mais simplement de faire mieux seront encore nombreuses jusqu'au mois de mai.

Les statistiques du match Lille-La Robertsau

 

Ajaccio - Wittelsheim 25-20

(mi-temps: 9-10)

Tchèque up pour Ajaccio!

Le duel des tchèques a tourné à l'avantage des "tchèquo corses". Surtout de Kucerka, encore brillant samedi. Et il le fallait parce que Wittelsheim venait pour gagner! Et pendant 42 minutes, les alsaciens y auront cru. Schneider est comme d'hab' très bon. Wittelsheim assomme les corses d'entrée (1-6, 12ème). Le fidèle Tenaudier ramène les Gazélec dans le droit chemin. On serre les dents, on se bouge les ... euh... jambes et on va au charbon! Et le défi physique, avec le métier en plus, Tenaudier connaît bien. El Koutali y va de sa petite touche et les corses rentrent au vestiaire avec le retard minimum.
Le même Tenaudier donne le ton, le "la" dès la reprise. Ajaccio passe devant (12-11, 35ème). Herbrecht puis Schneider ont encore quelques cartouches alsaciennes à griller, mais les munitions semblent s'épuiser (15-15, 44ème). Le feu nourri des hommes de Jan Basny va obligé les alsaciens à rester à couvert. Ajaccio avance, la résistance de Wittelsheim s'effrite (19-15, 51ème). Deux dernières attaques corses sur le front alsacien ont raison du courage des hommes de Jean Paul Billig. Masci porte le coup de grâce à moins de 4 minutes du buzzer (24-17, 56ème).

Ajaccio gagne son 3ème match consécutif. Une série positive jamais réalisée jusqu'ici par Jan Basny et ses Gazélec. Bien joué, et bonne opération au classement avec une 6ème place confortée.

Wittelsheim est toujours relégable. Mais tant qu'il y a de la vie.... Il y aura de l'espoir si les alsaciens s'imposent sur Saintes la semaine prochaine.

Les statistiques du match Ajaccio-Wittelsheim

 

Cesson - Aix en Provence  24-23

(mi-temps: 12-11)

Cesson sur le fil, Aix sur un fil

Décidément, les provençaux passent bien près de la victoire depuis plusieurs semaines... Une maigre consolation, au bout du compte, Aix enregistre sa 3ème défaite consécutive. Cesson aura alterné euphorie et balbutiements de handball. Chacun aura eu son moment pour faire la décision, sans vraiment concrétiser. Muraru tient sa place sur le côté gauche de l'attaque aixoise. Quelques coups de pattes (5 buts), l'ex toulousain démontre qu'il va devenir indispensable dans les semaines à venir. Sera ce suffisant pour éviter une relégation qui, à l'heure actuelle, semble promise aux hommes d'Eric Quintin?

Jusqu'à la dernière minute, la victoire aura hésité à choisir son camp... Les aixois auront bien entamé les débuts de chaque période. Vite devant, Chenanef et ses partenaires n'auront pas su ou pu vraiment faire la différence. Boubalayembi, Caer ou Caudan ont ramé mais ont réussi à recoller à chaque fois qu'Aix prenait un avantage. Mathieu Kreiss (17 arrêts) sortant les bons arrêts au bon moment, Cesson reprend l'avantage dans le dernier quart temps. Chauvin, excellent jusque là, a la balle du +1, il reste moins de 60 secondes, Mathieu Kreiss a deserté ses cages. Peur de gagner, maladresse, ou trop de pression? Allez savoir... Le ballon quitte la main gauche pourtant si adroite de l'arrière aixois et va se planter... au dessus du but cessonnais! Les bretons eux ne se privent pas de marquer sur leur dernière occasion. Caer marque, Cesson gagne et stoppe la série négative qui avait suivi la bonne passe des hommes de Christmann...

Cesson respire un peu. Aix s'asphyxie... Après Bordeaux et Saintes, les aixois laissent les 3 points à une autre équipe concurrente au maintien. Un maintien pour lequel il manque 7 victoires pour faire bon poids. 7 exploits si Aix ne s'impose pas contre les plus mal classés...

Les statistiques du match Cesson – Aix 

 

Bordeaux - Metz  24-24

(mi-temps: )

Champions des nuls

Comme à l'aller, Bordelais et messins se sont quittés sur un score de parité. Normal pour ces 2 équipes qui totalisent 10 matches nuls à elles deux! Preuve aussi qu'elles sont très proches. Et, bonne nouvelle, que les messins ont décidé de se battre! Avis aux prochains adversaires...

Un nul qui n'arrange personne, surtout pas les bordelais qui enregistrent leur 2ème revers consécutif à domicile. La belle remontée girondine semble quelque peu bloquée. Dommage, avec des futurs adversaires qui ont pour nom St Raphaël, Villefranche ou Villepinte, la récolte de points risquent d'être maigres...

Les messins ont encore quelques jokers. Saintes et Cesson se profilent à l'horizon. Des rendez vous à ne pas rater. Mais chaque chose en son temps, objectif Ajaccio dès samedi prochain!

Les statistiques du match Bordeaux - Metz 

 

Saintes - Conflans 21-20

(mi-temps: 12-9)

J'veux du soleil!

Rayonnants les saintais! 3 victoires consécutives et les voilà qui s'extirpent de la place peu enviable de lanterne rouge. Un succès obtenus au forceps. Mais les hommes de Karim El Maouahab ont fait preuve de volonté, d'abnégation pour arracher ces 9 points. Un bon signe dans l'optique du maintien, même si le spectre de la relégation est encore bien visible. Mais, en attendant de possibles lendemains qui ne chanteraient pas ou moins bien,  bonheur total!

Conflans poursuit sa descente vers les profondeurs. Les hommes de Cambriels ne doivent leur salut et leur 11ème place qu'à une meilleure différence de buts particulière, et 1 petit point de plus que les passagers actuels du train vers la N1. Va bien falloir trouver une solution au problème majeur des conflanais, zig ou zag, il faudra choisir!

Lire le compte rendu du match Saintes - Conflans
Les statistiques du match Saintes-Conflans

 

Villepinte - St Raphaël  21-21

(mi-temps: )

Match nul = bons gardiens

Un bon nul pour St Raphaël, et pour Villepinte. Reprendre un point sur Villefranche est intéressant pour les varois, et ne pas en perdre sur St Raphaël est bon pour Villepinte. Tout le monde est content donc… Ou presque. Car dans ce match, les 2 équipes auront eu l’occasion de remporter la mise totale. St Raphaël d’abord, qui comptera jusqu’à 6 buts d’avance avec un Gorniak très fort. Grâce à sa défense et à un Sorin Barza (15 arrêts) encore une fois excellent, Villepinte recolle. Et aura la balle pour prendre l’avantage à quelques instants du dénouement… Râtée, car dans l’autre cage, un certain Christian Gaudin (17 arrêts) justifie son rang.

Tout çà nous donne un resserrement en tête. Villepinte ira à Villefranche la semaine prochaine pour confirmer sa bonne tenue.  Quelque soit le résultat, c’est St Raphaël qui en profitera !

Les statistiques du match Villepinte-St Raphaël

 

 

Voir le classement et la prochaine journée

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités