mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Fleury lourdement défait
3 Mars 2004 | France > LBE

ESBf-Fleury les Aubrais: Le Plaisir retrouvé

 

 Si l’ESBf enregistrait le retour de la roumaine Stecz, les nombreuses absences auxquelles devait faire face ne laissait nullement auguré un tel dénouement, car avec un gain global de 14 unités sur son adversaire, les co-équipières de Véronique PECQUEUX , égalent leur record acquis le 27 Septembre dernier à Toulon où les bisontines s’étaient imposées sur la même différence de but. Mieux encore, les ententistes enregistrent le plus grand nombre de buts franc comtois inscrits à l’extérieur en cette saison.

Mais plus qu’une simple histoire d’apothicaires, l’effectif remodelé su sagement et rapidement répondre aux exigences de son entraîneur.

Et si les France îliennes surent un temps rivaliser à la fougue des visiteuses, l’illusion ne dura qu’un temps. Dix sept minutes exactement, durant lesquelles les locales restaient accrochées à deux petites longueurs (06-04). Plus expertes et dynamiques en contre attaques, les bisontines profitaient alors d’un étonnant relâchement défensif local, incapables à écarter le jeu sur les ailes, les locales trop souvent prises de vitesse en replis défensif allait littéralement céder durant les 13 dernières minutes de cette première période accusant les citrons arrivés un passif de cinq unités. Car si Mambo et Jouzeau menaient tans faire se peu l’attaque locale, les pénétrations des arrières Fiossonangaye et Amarei se jouait d’un bloc défensif friable.

Avec six buts inscrits, l’élancée Stephanie Fiossonangaye se permettait même de gagner les vestiaires avec cet irrévérencieux titre de meilleures scoreuse de la soirée (6 buts en 1ère mi-temps).

Ainsi, si tout semblait réussir aux championnes de France en titre, l’entraîneur Daniel Villain ne cessait à fustiger les carences offensives et défensives des siennes.

Malheureusement, la seconde mi-temps ne profitait guère aux locales qui déstabilisées répétaient sensiblement les mêmes erreurs, tandis que Vanessa Leclerc rentrée à la mi-temps en lieu et place de la gardienne Khatkova repoussait allègrement les rares tirs parvenus jusqu’aux montants ententistes.

Libérées, les visiteuses déroulaient dès lors un jeu plaisant jusqu’à laisser Myriam Said Mohamed inscrire sur penalty l’écart record de 14 unités (34-20 à la 55ème).  Trop tardif, le sursaut symbolisé par ce 3-0 signé Mambo et Simule faisait il figure d’hallali dans une partie décidément beaucoup trop déséquilibrée.

Un coups d’arrêt pour cette vaillante équipe de Fleury qui rappelons le figurait l’année dernière encore en seconde division, mais une véritable bouffée d’oxygène pour des bisontines fraîchement et précocement éliminées en coupe d’Europe. Une performance qu’il conviendra donc de rééditer dès ce samedi à Angoulême, sous peine de voir le spectre d’une crise inavouée à nouveau se rééditer .

© Yannis Drapier
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités