mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Par Issy la surprise !
Par Issy la surprise !
4 Mars 2004 | France > LBE

 

 En bref: 

Issy-Le Havre : 25-23 (mi-temps : 15-09)

Tenant enfin sa revanche, le petit poucet isséen auteur de la principale surprise de cette soirée semble s’etre considérablement relancé dans la course au maintien.

Si l’on exepte cette 39ème seconde et une ouverture du score signée Tounkara, jamais les France-iliennes n’auront été menées au score. Car bien que rapidement privées de Barbara Laverroux sortie sur blessure, les co-équipières d’Elsa Matteoni qui bénéficiaient hier soir du premier et benefique retour de Christelle Joseph Mathieu provoquaient mille maux à des havraises empruntées. D’autant plus que l’ailière phare de la formation normande : Laura Lerus souffrante semblait visiblement diminuée.

Et si les locales créait une première fois un écart conséquent, au terme d’un 5-0 entamée 5minutes avant la pause (10-09 à la 24ème puis 15-09 à la 30ème), les filles de Fred Bougeant entamait à la 39ème minute un 6-0 signé Milic, Piejos et Mincan (19-10 à la 38ème puis 19-16 à la 53ème) qui ramenait une nouvelle fois les normandes ont contact d’une très combative équipe locale.

Combatives et tenaces, les co-équipières d’Alexandra Hector consciente de leur performance allaient ainsi décupler leurs forces et infliger une quatrième défaite en championnat au HAC.

 

Toulon-Metz :21-25 (Mi-temps: 9-12)

 

 Mises en difficulté après avoir subie la double stricte de Toulon sur Wendling, handicape l’équipe messine atteint la 1ère  mi-temps sur le score de 09 à 12 avant que la pivot tricolore n’échappe à la surveillance de Lambert et Sarbu.

Libérée, la stratège rejoindra le reste de son effectif liberant ainsi le rouleau compresseur messin. Avec un écart record de +7 atteind à la 56ème, les sursaults toulonnais menés par De Sousa s’avereont finallement vains.

 

Gymnase de Vert Coteau.  Arbitres: Charlotte et Julie Bonaventura. 350 spectateurs environ. Exclusions temporaires à Toulon: Dongue (51e), Krajnovic (59e); à Metz: Cendier-Ajaguin (36e).

* TOULON VH - Gardienne: Dézert (11 arrêts, 0 pen/2). Marqueuses : Sarbu (1/8), Le Goff (4/7, 2 pen/3), Lignotte (1/1), Krajnovic (3/6), Jelic (1/1), Lambert (3/7), Dongue (3/6), Goudjo (0/1), Lattanzio (0/1), De Sousa (3/5).

* HANDBALL METZ MÉTROPOLE - Gardiennes: Cerna (15 arrêts, 1 pen/2) et Grecu (0 pen/1). Marqueuses : Lannes (1/2), Djacman (0/1), Vogein (1/2), Wendling (7/8), Kanto (2/4), Cendier (2/4), Szabo-Jacques (5/7, 1 pen/1), Hadj (1/3), Medved (4/5, 1 pen/1).

 

 

Fleury-Besancon : 37-23 (mi-Temps : 10-15)

(Voir résumé)

 

ORLEANS. Arbitres : MM. Mons, Weber. Expulsion 2' à Fleury : Betaré (15e), Erdos (27e), Vasilcan (43e) ; à l'ESB F : Grundisch (25e).

Fleury : Jouzeau 8/14 dont 6 pen, Mambo 6/13, Bétaré 4/6, Duballet 2/6, Ducap 2/3, Erdos 1/5. Gardienne : Grosu 10 arrêts en 60'

Besançon : Fiossonagayé 9/13 dont 1 pen, Amariei-Lungu 6/9 dont 2 pen, Saïd-Mohamed 5/6 dont 1 pen, Racine 5/6, Pecqueux-Rolland 3/3, Tervel 2/4, Castioni 2/2, Grundisch 2/4, Nisama-Akoa 2/6, Baudouin 1/2. Gardiennes : Khatkova 3 arrêts en 30', Leclerc 7 arrêts en 30'.

Dijon-Bouillargues : 26-19 (mi-temps :15-11)

Trop limités physiquement, les bouillarguaises déassées dès la 5ème minutes, n’auront guère pu rivaliser face à des dijonnaises visiblement inconstantes et parfois maladroites. Mis a mal par le trio d’attaque Groposila-Janes-Thibert, les co-équipières d’Adrianna Suta, souffrant elles aussi du bien capricieux syndrome de la perte de balle intempestive encaissaient dès la 7ème minute un 4-0 assassin. Reléguées à 4 puis 5 longueurs, les sudistes au sein desquelles se distinguaient Suta et Mariot n’allait parvenir à revenir à moins de 2 unités d’écart (15-09 à la 04ème à 19-13 à la 15ème puis 21-18 à la 22ème à 26-18 à la 29ème). Car si les ex bisontines Mariot et Cabrol se révélaient comme deux des meilleures éléments gardois de cette soirée, le réalisme de Gras, Heim Saboe et Riol maintenait les locales au devant de la rencontre.

Mérignac-Nîmes : 25-21 (mi-temps : 17-13)

Troisième défaite consécutive  pour les gardoises visiblement en difficulté en ce début d’année. Au terme d’un match accroché, les filles de Thierry Vincent se sont accordées une bouffée d’oxygène non négligeable, s’éloignant ainsi de la zone rouges des reléguables. Une victoire chèrement payée, pour des mérignacaises qui perdaient avant la fin de cette première mi temps Sabrina Legenty (Voir par ailleurs).

Longtemps au coude à coude, les locales se détachaient à la 24ème minute où Koudougnon, Gachet, Gondo et Villoing inscrivaient un remarquable 4-0 (13-12 à la 23ème puis 17-12 à la 28ème).

Malheureuses, les filles d’Alain Portes répliquaient dès la période des « citrons » terminées où Marzouk et Daize ramenaient le HBCN à une unité d’écart (17-16 à la 33ème). Malheureusement, les efforts gardois se révélaient rapidement vain lorsqu’à la 34ème minute Zitiou entamait une nouvelle série de 4 buts à rien (17-16 à la 33ème puis 21-16 à la 42ème). Et si Mélanie Muller bouclant une seconde série gardoise de 3-0 ramenait les siennes à 2 unités (21-19 à la 45ème), la rage des locales permettait une nouvelle fois à Zitiou et Gondo l’inscription d’une salvatrice et ultime série offensive (21-19 à la 45ème puis 24-19 à la 51ème). Plus fermes en défense, les deux équipes qui ne marquaient qu’un ensemble de 16 buts en seconde période se quittaient donc avec la satisfaction ou la déception-  de ne jamais avoir été mené au score tout le long de cette partie.

Mios-Angoulême : 29-26-Statistiques et informations non parvenues-

© Yannis Drapier
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités