mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Besancon bat Toulon: 32-25
Besancon bat Toulon: 32-25
15 Mars 2004 | France > LBE

Superficiel….

 

 Pas vraiment la tête à ça, comme une étrange sensation de spleen planait hier dans le palais des sports bisontins.

Et si à peine 1500 spectateurs ne prenaient place en les travées du palais des sports, nul ne savait vraiment quid du carnaval local ou d’un printemps anticipé avait été privilégié aux joutes sportives des favorites rouges et noires.

Toujours légèrement distancées par le leader messin, considérablement modifié l’absence de plusieurs de ses ambassadrices, le premier match disputé à domicile d’après campagne européenne débutait il dans cette autre douleur beaucoup moins superficielle que celle symbolisée par le respect d’une minute de silence en mémoire des attentats perpétrés à Madrid.

Sortir la hache d’une guerre sportive apparaissait bien dérisoire alors, et si Christophe Marechal ne jouait aucun affront en alignant dès l’entame son effectif le plus expérimenté (Khatkova, Pecqueux, Fiossonangaye, Tervel, Castioni, Said Mohamed et Amariei), l’entame de match réalisé par les toulonnaises lui donnait raison.

Car si Cécile Legoff et Nolwenn Caer faisait toujours défaut au collectif de Jean Luc Legall,, les attaques de Lambert et Sarbu maintenaient les visiteuses au contact des locales 20 minutes durant (10-09 à la 20ème).

Et si les varoises semblaient plus enclin aux pertes de balles, la sortie prématurée de Stéphanie Lambert dès la 7ème minute portait un entravait sérieusement l’attaque visiteuse.

Muselée, fréquemment gênée par Krajnovic, Véronique Pecqueux Rolland habituel baromètre de la fougue offensive local éprouvait quelques difficultés à franchir le rideau défensif de Donguet and co.

Racine et Fiossonangaye avaient beau porter une première fois l’avantage à +3 (10-07 à la 18ème, les attaques de De Sousa et un doublé de Krajnovic stérilisait les ambitions des ententistes.

Annihlé, la chambrée bisontine à défaut d’exploits individuels, se contentait d’un suspense partiellement entretenu par les arrêts de l’ex dijonnaise Dezert, avant que la roumaine Amariei n’entraîne Grundisch sur une première série de 3-0 (14-12 à la 26ème puis 17-12 à la 29ème). Arrivées aux citrons sur le score réaliste de 17 à 13, les bisonines, si elles ne semblaient menacées, allaient néanmoins devoir maintenir leur application salvatrice.
Revenues à trois unités après un but signé Amélie Goudjo, les toulonnaises (17-14 à la 31ème), les toulonnaises trop appliquées pour être négligées appelaient donc les bisontines au labeur. Véronique Pecqueux trouvant la faille, accompagnait ainsi dès la 5ème minute les arrières Fiossonangaye et Amariei sur un probant 5-0 qui plaçait dès lors les visiteuses à 8 unités de retard (24-16 à la 40ème).

Aléatoire en première mi-temps, rythme et approximations s’avérait ensuite des plus aléatoires, ce dont profitait Sarbu et Jelic, opportunistes à souhait.

Malheureuses en contre attaque, les locales allaient néanmoins s’appuyer sur les jeunes Akoa, Racine, Baudoin et Grundisch pour gérer cette fin de rencontre. Une confiance payante, qui permettait aux co-équipière de Tervel le maintien d’une marge qui n’allait jamais se réduire à moins de 5 unités.

Sans démériter ,à l’image d’une Johanna Bouveret constante, n’allaient cependant pas parvenir à corriger un passage à vide de cinq minutes.

 

Réactions :

 

Christophe Marechal (entraineur Besancon) : « Je retiendrai essentiellement la victoire. Pour la manière, c'est autre chose. On était trop juste physiquement, mais notre relâchement de dix minutes en seconde période, de la 40e à la 50e, est malgré tout anormal … Outre la victoire, je retiendrai en positif que ce match aura permis aux jeunes comme Racine, Baudouin ou Grundisch de s'aguerrir et de se montrer à leur avantage ».

 

Jean Luc Legall (entraineur Toulon): (Voir actualités)  

 

 

Fiche Technique

 

BESANÇON. Mi-temps 17-13. Arbitres : MM. Devay et Dougarem. 1500 pectateurs.

Joueuses exclues 2' : Racine (49ème) à Besançon. Goudjo (11ème  et 57ème), De Sousa (45ème) à Toulon.

ESB (F)

Gardiennes : Khatkova 12 arrêts (01ère à 30ème et 42ème à 60ème), Leclerc (30ème à 42ème)

Les marqueuses : Fiossonangaye 8/13 dont 5 pen., Pecqueux-Rolland 6/8, Amariei 6/12 dont 1 pen., Saïd-Mohamed 3/6, Akoa 2/2, Castioni 2/4, Baudoin 2/3, Racine 1/2, Tervel 1/5, Grundisch 1/2.

TOULON

Gardiennes : Dezert 5 arrêts (1ère à 30ème), puis Bouveret 10 arrêts (30ème à 60ème).

Les marqueuses : Krajnovic 8/11 dont 2 pen., Sarbu 4/6, De Sousa 4/9, Goudjo 2/3, Jelic 2/2, Lambert 2/4, Donguet 2/4, Lattanzio 1/4. 

 

 

 

 

 

 

© Yannis Drapier
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités