mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montélimar-Cruas maîtrise le derby
17 Mars 2004 | National > Nationale 1M

 

En dominant très largement Valence sur ses terres, Montélimar-Cruas a gommé en partie son dérapage contre Thionville (26-27) et s’apprête à recevoir Mulhouse pour ce qui constituera le véritable choc de la saison dans le bas du tableau

 

Les 600 spectateurs du Palais des Sports de Valence s’en sont très rapidement aperçu : malgré un tableau d’affichage qui est resté parfaitement équilibré tout au long des trente premières minutes de jeu, ce sont les visiteurs montiliens qui déjà laissaient la meilleure impression en début de rencontre. Défense agressive et compacte, calme et concentration dès récupération de la balle, blocage régulier des montées de balle valentinoises, habituellement dévastatrices, et arrêts déterminants de Mohamed Maziane bien mieux inspiré que son vis-à-vis Bertrand Thiévent, en difficulté face à ses anciens partenaires.

 

Il s’en fallait de très peu et notamment d’une inattention sur un ballon rebondissant en zone et boxé victorieusement par Cédric Delaire pour que Montélimar-Cruas ne creuse l’écart dès la première période et ne confirme sa mainmise sur les débats. « Il y a eu un respect total du plan de jeu, s’est ainsi félicité l’entraîneur montilien, Nicolas Tricon. Le schéma tactique était un peu différent de celui habituel et il nous a alors fallu un petit temps d’adaptation qui explique que l’on ait un peu patiné en début de rencontre. Après quelques  réglages nécessaires, je pense que ce que l’on a montré en seconde mi-temps n’est pas mal du tout ».

 

 

Avec un Ovidiu Pavel déchaîné qui continuait à faire bien des misères à Bertrand Thièvent il est vrai abandonné par la chance comme sur ce tir qui frappait son poteau droit avant de rebondir sur sa jambe et terminer sa course dans les filets, l’USMC récitait ses gammes et s’envolait à la marque. Hormis la belle détermination de Cédric Delaire qui se délectait sur des « rentrées » dans le dos de la défense visiteuse, le VHB souffrait des échecs aux tirs et des pertes de balle (9 au total) de Nebojsa Loncarévic mais aussi du manque de réussite de son buteur habituel, Sylvain Riou (4/12).

 

Valence, tombeur cette année de Belfort, Sedan, Villeneuve et Besançon !, chutait une deuxième fois face à son voisin et éternel rival. La correction aurait même pu être encore plus lourde sans une démobilisation générale des Montiliens dans les cinq dernières minutes qui, de toute évidence, savouraient avant même le terme de la rencontre, une victoire qui leur permet d’être plus que jamais en course dans la farouche bataille pour le maintien qu’ils livrent à Mulhouse et Chalon. Deux de ces trois formations devraient en effet accompagner Nice en Nationale 2 en fin de saison. Et l’on peut alors aisément mesurer l’importance du Montélimar-Cruas – Mulhouse à venir, ce samedi à Cruas. Malheur au vaincu !

 

Valence - Montélimar-Cruas : 22-28  (11-12)

Palais des Sports Pierre Mendès-France de Valence

Environ 600 spectateurs. Arbitres : MM Bois et Bourgeolais

Valence : Thiévent (37’, 6 arrêts dt 1 pen) et Zarza (23’, 5 arrêts). Riou 4/12 dt 0/1 pen, Reverdy 3/4 dont 1/1 pen, Chaboisseau 1 /2, Lhermet 3/6 dont 1/2 pen, Loncarevic 3/9, Bertini 1/1, Heritier 1/1, Nebois 2/3 dont 1/2 pen, Delaire 4/7,  Colsenet.

Montélimar-Cruas : Maziane (60’, 17 arrêts dt 1 pen). Maziane 0/1, Bessette , Vaduvan 2/3, Pavel 8/11, Bourg 3/3, Mourier 4/6, Dauvier 0/1,  Benga 2/5, Marroux 2/3, Burcea 7/10 dont 3/4 pen, Bauguil 0/1.

2 min : Valence 4, Montélimar-Cruas 5

Evolution du score : 1-1 (3e), 2-2 (6e), 4-4 (12e) 6-7 (17e),  10-10 (23e), 11-11(26e), 11-14 (32e), 13-16 (36e), 16-18 (41e), 17-21 (46e), 18-24 (51e), 19-27 (56e).

 

 

Notre correspondant de Montélimar-Cruas pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités