mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
R. Oskarsson vu par ses « pairs »
R. Oskarsson vu par ses « pairs »
28 Mars 2004 | France > LSL

 

Tout au long du mois de mars, nous avons recueilli quelques commentaires sur le joueur du mois, Ragnar Oskarsson. Sélection de quelques uns…

 

Bastien Lamon, demi-centre de l’US Dunkerque :

« Raggy est un mec en or. C’est un super joueur sur le terrain et un mec super dans la vie qui est toujours prêt à rendre service. (…) J’ai appris plein de trucs à ses côtés. J’aimerais avoir sa force de pénétration, son shoot, sa folie en attaque… »

 

Denis Tristant, entraîneur de l’US Dunkerque :

« C’est un p’tit génie du handball. Il a apporté beaucoup de chose à Dunkerque, dans le jeu comme dans la vie du groupe. Il a décidé de partir, il l’a fait très proprement et très honnêtement, même si on aurait aimé le garder. »

 

Nicolas Bernard, président de l’US Dunkerque :

« C’est un joueur magique qui est vraiment pétri de talent avec énormément de créativité. Il est capable de faire la décision à tout moment, il sait donner aussi de la vie au ballon, faire des choses qui sont très créatives. Il a vraiment un registre très complet puisqu’il est buteur et meneur de jeu, très bon passeur au pivot. Il a même beaucoup progressé sur sa capacité à faire jouer ses ailiers. Il est loin d’avoir tout montré, il a encore une grande marge de progression dans ce même registre de jeu.

C’est un garçon charmant aussi, très attachant, très curieux et très ouvert sur le monde. Il souhaite découvrir des autres horizons, faire des rencontres, emmagasiner plein de choses en parcourant l’Europe, comme beaucoup de jeunes aujourd’hui. Il a aussi montré une grande capacité d’intégration puisqu’il a parlé français en 6 mois. On est tristes, très tristes même, de le voir partir mais c’est la vie. »

 

Régis Giunta, responsable marketing de l’US Dunkerque :

« Sur le plain humain, c’est un être intelligent au contact très facile. C’est un champion sur le terrain mais aussi dans la vie. Il est apprécié pour sa gentillesse, sa disponibilité… Il se met au service des autres. En tant que joueur, il fait partie des meneurs-buteurs très créatifs. Il met de la vie dans le jeu, il est percutant, il peut renverser une situation sur un coup de patte. Il peut gagner en régularité, c’est là qu’est son challenge, pour ça qu’il part au Danemark aussi, pour pouvoir rejoindre un grand club allemand ou espagnol. »

 

Olivier Gradel, ancien coéquipier de Ragnar, aujourd’hui entraîneur adjoint de l’US Ivry :

« J’apprécie beaucoup ce joueur qui a un très bon esprit et qui ne se prend pas pour une star. Malgré son statut d’international, il est très à l’écoute, très respectueux des autres. Il a fait beaucoup d’efforts pour s’intégrer à son arrivée, il n’a mis que 6 mois à parler français d’ailleurs. Il est ouvert à tout, aux cultures… Ce qui le définit, c’est qu’il croque la vie. Il est très précieux dans un groupe. Il aurait éclaté encore plus vite sans sa blessure. Je suis content qu’il soit bien revenu. C’est dommage qu’il n’ait pas beaucoup joué en équipe nationale, j’espère qu’il va gagner la confiance de son sélectionneur pour les Jeux Olympiques. »

 

Yannick Limer, arrière de l’US Créteil, battue 25-28 par Dunkerque le 25 février (10 buts et 3 passes décisives de Ragnar) :

« C’est un joueur très intelligent. Il n’a pas un physique extraordinaire, mais il est très fort, très rapide. Il sait aussi bien faire jouer ses partenaires que prendre ses responsabilités. »

 

Laurent Sorin, entraîneur d’Angers :

« C’est un garçon qui, vu sa taille, utilise beaucoup sa perception du jeu pour jouer juste au niveau du tir comme de la passe au pivot. Il sait se mettre en valeur, c’est un véritable meneur de jeu. (…) L’équipe se met à son diapason. Il faut toujours s’en méfier, comme du lait sur le feu. »

 

Olivier Buy, arbitre international :

« A l’heure actuelle, c’est le meilleur étranger du championnat de France. Il joue juste et tire le maximum de son physique. C’est un joueur agréable à arbitrer qui ne dit jamais rien sur le terrain. Il a pris encore plus de valeur cette saison, la valeur d’un joueur de niveau mondial. »

 

Petr Hejtmanek, pivot de Livry-Gargan qui défendait très haut sur Ragnar, le 7 février dernier :

« Sur notre match, il marque cinq buts, dont trois penalties, ça n’a pas été sa meilleure performance. Je défendais sur lui, c’est un joueur qui est en confiance et qui peut jouer au niveau de Richardson. Il est très rapide et a une bonne vision pour jouer avec son pivot. Il est très fort. C’est le meilleur demi-centre de D1. »

 

Thierry Anti, entraîneur de l’US Créteil :

« C’est un très bon joueur, très gentil de surcroît, qui a une énorme vision de jeu. Il a tout ce qu’on attend d’un meneur de jeu. Il fait jouer les autres, c’est un buteur, il tire les penalties… C’est un joueur dont on a besoin au handball, c’est un des meilleurs que l’on ait en France. »

 

Propos recueillis par

© Guillaume Louis
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités