mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nuit blanche à Chambéry : le titre, les festivités...
Nuit blanche à Chambéry : le titre, les festivités...
29 Mai 2001 | France > LSL

26 ème journée du CHAMPIONNAT DE FRANCE, Chambéry-Montpellier : 22 - 28

Soirée exceptionnelle en Savoie ce samedi soir, où un public fou de hand avait dû déserter son bon vieux Gymnase "Jan Jau" devenu trop petit, pour aller remplir la Halle Olympique d'Albertville, théâtre de bien des bonheurs cette année…

Evénement d'importance: dernier match du Championnat de France joué contre la prestigieuse équipe de Montpellier, et remise officielle du titre.

Pas moins de 4200 personnes dans la salle, toutes habillées uniformément de jaune ( tee-shirts offerts par les sponsors à l'entrée) et maquillées aux couleurs du SOC.

Dans les tribunes, différentes banderoles : celles du Club des supporters, celle de supportrices venues des 4 coins de la France (" Béran la dijonnaise, Chipie la messine, Chambéry merci" ) et une spéciale pour Hubert Droy qui prend une retraite et joue ce soir son dernier match de championnat(" c'est la der Hubert ! finis ton verre" )

Grosse caisse, petites trompettes, cloches savoyardes et pouet-pouet habituels, poussés par notre speaker Pierre font monter la pression d'un public déjà en effervescence.

19h 45 : la présentation des joueurs se fait sans Bertrand Gille, Laurent Busselier et Jéremy Roussel, tous 3 blessés, mais le cœur y est.. L'ambiance est à la fête, certains joueurs ont même fait des fantaisies de cheveux ( Laurent Munier en acajou, Guillaume en bleu, Benoît en blond vénitien ), mais on aura "droy" à un inattendu et grand moment d'émotion avant le début du match : quand les joueurs de Chambéry ôtent leur maillot officiel pour arborer un tee-shirt blanc sur lequel on peut lire " on t'aime Hubert, ton clap-clap va nous manquer ".

Magnifique et émouvant hommage -gage d'amitié- à un joueur d'exception aimé de tous, qui va arracher des larmes à plus d'une personne dans la salle… Le public scande " Hu-bert Hu-bert " et Bertrand, accompagné des 2 petites filles de Hubert Droy en tee-shirt jaune "papa", vient remettre un cadeau à son (irremplaçable) remplaçant. Le capitaine Guillaume vient embrasser Hubert au nom de toute l'équipe.

Philippe Gardent vient offrir, lui, un présent au montpelliérain Fred Anquetil qui arrête aussi le hand cette année.

Il faut essuyer quelques larmes, ravaler son émotion et la partie peut commencer, avec pas moins de 11 champions du monde dans la salle !

La rencontre sera belle, bien disputée pendant 30 mn (13-13 à la pause). Un certain relâchement et manque de rigueur en 2ème partie vont permettre à Montpellier de prendre la main dès la 13ème mn. Les efforts conjugués de Munier qui ne lâche rien , de Guillaume à la manœuvre, d'un Malbroukou tout feu tout flamme, d'un Benjamin chanceux et Hubert extraordinaire en pivot , n'y feront rien, et Chambéry a déjà la tête ailleurs !

Au coup de sifflet final, l'équipe est bientôt rejointe par les 3 compères qui en oublient leurs bobos pour entamer les réjouissances ! Que de bonheur dans les gestes des garçons entre eux..

Remerciements aux spectateurs retenus un moment sur les bords du terrain par les bénévoles. Un podium est monté à la vitesse éclair. Les joueurs montent sous une pluie de petits papiers bleu blanc rouge et la salle applaudit à tout rompre. Philippe Gardent est appelé par son capitaine Gino et il peut être fier. André Amiel, président de la Fédération Française de Handball , remet les médailles et la couronne suprême aux "rois du monde" de Jan Jau, 50 ème champions de France. Passation de pouvoir de Montpellier à Chambéry, premier champion de son histoire.

Chambéry est dans l'Histoire du handball. Grand moment. Inoubliable.

Les supporters de toujours peuvent descendre dans "l'arène" congratuler, admirer, chanter, embrasser et photographier leurs joueurs. Les badauds réclament encore et encore des autographes.. ( Mickaël et Bertrand battent les records!).

Daniel Narcisse lance son maillot dans le public, Gino ses chaussettes (!) et Lolo comme d'habitude distribue ses bandeaux. Boule est interviewé, Mario est appelé, Plouc se cache, Benoît est rayonnant comme jamais, Bubu est enfin là, Igor ne sait pas quoi faire du trophée ( et le pose par terre !) ,Thomas explose de joie, Stéphane court partout, Fabien fait le clown … mais où est donc passé Hubert ? il a disparu très vite dans les vestiaires.. émotion? Et voilà qu'il nous manque déjà…

Les joueurs et le staff sont reçus dans un local annexe par les officiels pour y sabrer le champagne, passage dans les douches pour se refaire une beauté naturelle et c'est le retour sur Chambé ville championne, direction Salle des Conventions au Parc des Expositions.

Une foule attend dehors l'arrivée des héros, tandis que la musique bat son plein à l'intérieur. A leur descente du car, ils improvisent une danse puis sont reçus (encore! ) par les officiels avant de rejoindre la chaleur du public dans une salle enthousiaste. Montée sur l'estrade. Gino est excellent en animateur fou, il présente ses copains et c'est un festival de courbettes, chansons, pitreries, danses, mots d'humour et d'amitié. Défilé de mode fictif avec premiers prix attribués à Bubu, Lolo et Bertrand.

Tout ce beau monde se retrouve (difficilement à vrai dire) avec joie à la buvette, quelques danseurs restent sur la piste .. et l'immense salle se videra peu à peu vers les 2h, pour aller festoyer ailleurs..

Rendez-vous pris pour 11 h le lendemain Place de l ' Hôtel de ville.

Soleil de plomb et chaleur torride. La place se remplit petit à petit, la nuit a été courte pour certains, mais les fidèles des fidèles sont là. Les joueurs arrivent tous ensemble (enfin.. presque!) tout fiers dans leur chemise blanche toute neuve (avec plis encore visibles !) et leurs lunettes de stars.. suivis de femmes et enfants tous aussi beaux les uns que les autres. Tous ? non! Daniel, en vrai réunionnais, arrive bon dernier 10 mn après les autres, tout sourire.. tout ce monde s'engouffre dans la mairie et de nouveau, l'attente pour les gens, massés sur la place, qui commencent à rôtir au soleil.

Quelques chants, sons de cloches.. "alleeeez Chambéééééé ". On entend quelques applaudissements à l'intérieur, on s'impatiente, heureusement Fabien, Michaël et Lolo (les gamins) font des signes au public depuis la fenêtre du 2ème étage.. rires…

Enfin! Aaaaaahhhhh … Ils sortent sur le balcon sous les cris de joie et présentent le trophée aux spectateurs. Lolo tente de dévisser le drapeau, Fabien a encore le verre à la main, Mario est tout la-haut, Boule envoie des baisers à la foule, Gino est magnifique !

Ils descendent et s'assoient sur les marches pour se prêter au jeu des photos.

Ça rit, ça plaisante, ça plisse des yeux sous le soleil au zénith, Igor n'est pas dehors, Thomas est déchaîné, Lolo fait la hola, Stéphane est content, Bertrand très charmant, Benoît tel un roi, Hubert mieux qu'hier, Mickaël va prendre des coups de soleil, Daniel il aime ça, quant à Bubu champion il a l'habitude …

Mais Pascal Barbe, vice-président du SOC, resté sur le balcon, asperge son monde à la bouteille !!! Les jours de gloire, tout est permis..

Tout le monde parti, Daniel Narcisse restera encore de longues minutes à bavarder avec la petite bande des copains (copines) supporters, assis dans un pot de fleurs de la ville ( chuuuut .. ), à raconter la soirée…

Quel week-end .. merci Chambéry !

Albertville
4200 spectateurs environ
Arbitrage: Mrs Descamps et Harranger

CHAMBERY:

Les gardiens:
Fabien Arriubergé (30 mn, 5 arrêts dont 0/1 pénalty)
Benoît Varloteaux (30 mn , 6 arrêts dont 0/1 penalty)

Les joueurs:
Mickaël Grossmann (3/6 buts)
Hubert Droy (3/6 dont 1/1 pen)
Guillaume Gille (4/10 dont 1/1 pen)
Thomas Molliex (2/4)
Daniel Narcisse ( 4/9)
Laurent Munier (2/2)
Stéphane Moualek
Igor Kos (1/3)
Johann Malbroukou (2/4)
Benjamin Gille (1/2)

Les entraîneurs: Philippe Gardent et Mario Cavali
Les joueurs obligés de suivre le match des tribunes: Bertrand Gille, Laurent Busselier et Jeremy Roussel

Evolution du score :
4-4 (9'), 6-6 (15'), 9-6 (18'),10-10 (24'), 13-13 (30')
15-15 (36'), 17-17 (42'), 18-22 (48'), 21-27 (56'), 22-28 (60')

Sanctions pour le SOC :
2 cartons jaunes (Munier et Narcisse)
Exclusions : Grossmann 52' et Droy 58'

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La Coupe de France en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

la Nationale 1 Elite en Live avec Handvision