mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le serment de Jérôme
17 Juin 2004 | International > CE Police

Ces championnats ont une saveur particulière pour un des joueurs de l’équipe de France. Jérôme Turchi, alias « pépère », quitte en effet les cages à la fin de la compétition après 24 ans de service (très) actif sur tous les terrains de France. Retour sur une carrière bien remplie.
C’est la fin de l’entraînement quotidien des tricolores et Jérôme assoit sa grande carcasse (1,92 m pour 105 kg) sur une chaise. Il en a fait du chemin depuis sa première licence à l’US Créteil en 1980. « J’était un peu enrobé quand j’étais môme et personne ne voulait que je joue, nous confie-t-il. Puis, comme c’était la mode à l’époque pour les petit gros, on m’a collé dans les buts et je n’en suis plus sorti. Et pour le grand bonheur de tous les clubs qu’il a pu fréquenter : US Créteil, Pontault-combault, Villemomble ou Torcy en N1 depuis 2001.
Pour son dernier défi, Jérôme ose à peine avouer ses ambitions :" on est là pour faire une médaille. Mais si on le pousse un peu, il confie très vite que le plus beau métal (le) tenterai beaucoup. Et il y a de la place. L’expérience acquise en Roumanie il y 4 ans (la France a fini 5ème) nous aide. Et puis nous avons une revanche à prendre par rapport à ce championnat. On s’est un peu fait blouser. L’équipe de France semble s’être donné les moyens de ses ambitions : on forme un vrai groupe ici, j’ai presque l’impression de me retrouver en club. Et puis, en plus du sport, on est entre gens de la même corporation, les liens sont encore plus forts. Nous vivons les mêmes choses au quotidien. Ces championnats ont aussi une saveur spéciale pour « Pépère » : il a prêté serment au nom de tous les joueurs lors de la cérémonie d’ouverture : c’était plutôt tranquille comme truc, j’avais un peu peur d’accrocher sur certains mots, mais c’était cool.
Rendez-vous maintenant dimanche avec ce gardien atypique et brillant, en espérant qu’il puisse fêter sa énième sélections (plus de 90 mais personne ne le sait exactement) avec une médaille d’or.

L'analyse de Jean Jacques Di Méglio

Dans une salle enfin pleine et devant des supporters bruyant et heureux, les français se sont offerts hier leurs adversaires du jour, les norvégiens, et une place en demi finale par la même occasion

4 points en 2 matchs, tout va bien ?
Jean Jacques Di Méglio : oui, tout va bien. Il nous reste maintenant à gérer la fatigue et les petites blessures qui commencent à apparaître, surtout pour Philippe Julia (victime d’une sérieuse béquille en fin de match). Mais tout le monde devrait être opérationnel demain (aujourd’hui) pour la rencontre face au danemark. Nous allons jouer ce match à fond même si la qualif est acquise

Comment expliques-tu le début de match un peu délicat de l’équipe ce soir ?
JJDM : les joueurs de la base arrière comme Johnny Voss ou Bastien Cismondo, qui évolue en D2 et en D1, n’ont pas forcément l’expérience de ce genre de confrontations. Ils sont très performants dans leurs clubs, mais ils ont eu du mal à se lâcher en début de partie. Quand ils ont su lancer la machine, tout a été beaucoup mieux. Ce petit retard à l’allumage peut ne pas pardonner contre les allemands ou les roumains. Il faudra être à 100 % dès le coup de sifflet de l’arbitre.

Belle ambiance ce soir, tout le public était présent pour voir gagner « ses bleus ». C’est une jolie surprise ?
JJDM : Une très jolie surprise. L’ambiance était un peu timide hier (mardi), mais ce soir, le public nous a poussé, nous a soutenu jusqu’au bout. C’est une grosse satisfaction pour nous et je pense aussi pour les organisateurs. Tout le monde peut être ravi.

La disqualification de Stéphane Carrère en début de match risque-t-elle d’être préjudiciable pour la suite ?
JJDM : Je ne pense pas. Il ne devrait avoir qu’un match de suspension, ce qui lui permettra de se reposer pour attaquer les demi finales. Et il y a sur le banc, avec Maxime Desrumeaux ou Gérald Motte, ce qu’il faut pour pallier à ce petit incident. Ils l’ont d’ailleurs démontré ce soir.

Olivier Robelin
pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités