mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Quand tout va bien !
Quand tout va bien !
5 Août 2004 | International > Jeux Olympiques

La France s'est encore offert un bon petit match pour continuer sur sa lancée, invaincue en 6 matchs de préparation, les Bleus vont partir en Grèce avec un sacré excédent de bagage : LA CONFIANCE.

Certes ce surpoids ne fait pas tout, mais il faut bien admettre que cela faisait longtemps que les tricolores ne s'étaient pas présentés dans un tel état de préparation et avec un solde aussi positif dans le jeu et les résultats.
Devant une salle du Caire enfin un peu remplie, les Bleus se sont finalement imposés sans trop de soucis et surtout en démontrant encore une fois tout leur potentiel offensif et défensif.
Sur le défensif, passons encore sur le 100% au penalty de Thierry Omeyer, cela devient presque une habitude, mais sur leur terrain, devant un public tout acquit à leur cause, tenir l'Egypte à 22 buts est vraiment un gage de solidité.

Maintenant, côté offensif, enfin les forces plurielles de la France commencent à s'exprimer à fond. Narcisse moins en verve que face à la Russie, c'est au tour de Nikola Karabatic de briller, Girault un peu préservé, c'est Michaël Guigou qui en fait voir de toutes les couleurs à Momen et ses compères sur son aile.
Les Gille quant à eux étant toujours présents, efficaces, sans jamais baisser de régime, et quand Greg Anquetil est un peu moins bien au tir, c'est le métronome de Magdeburg qui prend le relais à droite.

Fin des matchs de préparation et maintenant place aux derniers peaufinages et calages pour le groupe France. Il ne sera pas dit que la préparation n'aura pas amené l'équipe au pied de l'Olympe au mieux de sa forme. Il restera à le gravir ce mont Olympe, et là comme dans toute compétition, la part d'impondérable est telle que l'objectif de la médaille reste sujette à bien des rebondissements.
Entre les Bleus surs de leur fait et des Bleues qui tâtonnent dans leur jeu, lequel des deux groupe saura se sortir le mieux des embûches d'une compétition ou tout se joue sur un match ? Cela reste bien difficile à déterminer, mais en tout cas, le groupe masculin a montré, même sans battre des ténors absolus, quoi que la Russie et l'Espagne ne soient pas des peintres quand même, qu'enfin le potentiel offensif commençait à atteindre le défensif.
Avoir la meilleure défense du Monde et une des meilleures attaques est quand même un sacré gage de sécurité pour la suite.

Au Caire, le 03-08-2004
France - Egypte : 28 - 22 (Mi-temps : 13-10)
2500 Spectateurs
Arbitrage :
MM Felix et Michal (Suisse)

les statistiques du match :

France :
Gardiens :

Omeyer 44' 14 arrêts dont 3/3 pen.
Ploquin 16' 2 arrêts dont 0/2 pen.

Joueurs : 
Karabatic 6/9 dont 1/1 pen.
Abati 4/4
B. Gille 4/4
Guigou 4/5
Fernandez 4/6 dont 1/1 pen.
G. Gille 2/3
Anquetil 2/6 dont 1/1 pen.
Burdet 1/2
Narcisse 1/5
Richardson 0/1
Girault
Dinart

Egypte :
Gardiens :

El Roubi 4' 1 arrêt dont 0/2 pen.
El Nakib 56' 14 arrêts dont 0/5 pen.

Joueurs : 
Momen 4/5 dont 0/1 pen.
Mohammed 4/9
Youssef 3/3 dont 2/2 pen.
Fahim 3/4
Ragab 2/2
Yosry 2/2
Zaky 2/8 dont 0/1 pen.
El Ahmar 1/2
Keskey 1/4 dont 0/1 pen.
Hussein 0/2
Karam 0/3
Ramadan
El Fakharany

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités