mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Avant Metz-Sukuru: Lenka Cerna: "pour le plaisir"
Avant Metz-Sukuru: Lenka Cerna: "pour le plaisir"
16 Janvier 2005 | Europe

La gardienne tchèque a été décisive lors du match aller des 16es de finale de la Coupe de l'EHF à Stockholm, face à Skuru. Lenka Cerna, Messine de coeur et d'adoption, aura une nouvelle fois la clé de la qualification en poche, dimanche.

Lenka, comment faites-vous pour être toujours au top? "Je suis toujours très concentrée et j'aime le jeu. Le seul avantage que j'ai, c'est l'expérience. Je prépare donc mes matches sérieusement, qu'ils soient faciles ou difficiles. De plus, j'ai moins de pression car j'ai deux excellentes gardiennes à mes côtés. Et comme je ne sais pas si je vais arrêter ou continuer, je savoure chaque match en donnant tout ce que j'ai. Je suis motivée comme jamais."

* Votre talent n'explique donc pas tout...
"Je m'entraîne beaucoup, mais je profite aussi d'une excellente défense à Metz. Ah, c'est vraiment super de jouer ici dans ces conditions."

* Malheureusement, une blessure au pied est venue contrarier vos projets...
"Oui, et je suis restée éloignée des terrains pendant deux mois. Au début, je pensais que ce serait moins long. Plus ça durait, plus c'était dur à vivre. Devinez ma joie en apprenant que j'allais à Skuru. Quel plaisir!"

* Avez-vous douté revenir à votre meilleur niveau?
"Non, c'est davantage le temps que je mettrais pour y arriver qui m'a posé problème. La Coupe d'Europe est un de nos objectifs et il fallait que je donne tout pour en être. Je me suis donc battue contre l'adversaire et contre moi-même. Je suis heureuse: j'ai pris du plaisir dans cette rencontre."

* Mais vous avez dû déclarer forfait pour l'Euro...
"Ça m'a fait de la peine, car je pense que c'était le dernier avec la sélection tchèque. En club, mon absence n'a pas été aussi préjudiciable, car je n'ai raté que deux rencontres de Coupe de France. Enfin, c'est derrière moi. C'est la loi du sport. Aujourd'hui, de grandes joies nous attendent."

* Que pensez-vous de Metz?
"Nous avons beaucoup élevé notre niveau depuis le début. Ce n'était pas évident avec tant de nouvelles joueuses. Et on peut encore améliorer certaines choses. Si ça continue comme ça... On a fait un grand pas. Nous sommes sur la bonne voie, mais rien n'est acquis."

* La Coupe d'Europe reste une sacrée motivation...
"Nous ne sommes plus en Ligue des champions, mais ça ne veut pas dire pour autant que la Coupe de l'EHF soit moins difficile. On se méfie donc de chaque adversaire, car il reste de grosses équipes en course. Je n'ai jamais gagné de Coupe d'Europe, mais je sens que cette année peut nous sourire, malgré la difficulté."

* Courir quatre objectifs majeurs risque de vous épuiser...
"Surtout mentalement, car on n'a pas droit à l'erreur. Le championnat, les Coupes de France, de la Ligue et de l'EHF sont des buts exaltants à atteindre pour un grand club comme le nôtre. D'un autre côté, on a tout le temps la pression. Physiquement, il faudra également tenir le choc car les matches s'enchaînent. Mais se dire qu'on en est capable est déjà magnifique."

* Comment aborderez-vous Skuru, dimanche?
"Nous n'avons qu'un but d'avance. Il nous faudra donc être à cent pour cent. On a eu du mal à entrer dans le match, là-bas. On a peiné pour tenir le rythme. Maintenant, on connaît notre adversaire et on sait ce qui nous attend. Méfions-nous de la gauchère Arfwidsson. Attention au repli! Donnons tout."

* Les clés de la réussite? "Ne reculons pas devant elles. Ne leur laissons pas la moindre parcelle de liberté. Tout reste à faire, mais ça marchera."

Photos Y.D

© Lionel Willems
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités