mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La France gagne son premier quart
La France gagne son premier quart
31 Janvier 2005 | International > Mondial


  Comme on se retrouve... Et comme à Athènes, cette opposition avait une allure de match couperet... pour les bleus qui jouaient leur avenir à la roulette russe... En cas de défaite, adieu la demi-finale et fin de l'histoire pour les hommes de Claude Onesta.


Claude Onesta a aligné un 7 classique. Jackson est à la mène, Burdet et Karabatic l'encadrent, Guigou et Anquetil sont aux ailes. La défense 4-2 des bleus va vite payer. Rastvortsev va bien ouvrir le score, péripétie. Tchipourine souffre le martyr, coincé entre Dinard et Kervadec. Karabatic passe externe, le futur arrière de Kiel prend l'offrande de Jack, chabala, et deux minutes pour Chernov! Cà, c'est de l'attaque prolifique. L'entrée de Narcisse va décanter le tableau d'affichage.


Une petite perte de balle pour bien prendre conscience de l'enjeu et le joueur de Gummersbach va passer deux buts à une défense russe qui semble avoir pris 10 ans d'un coup. Kokcharov s'obstine à vouloir battre la France tout seul, évidemment çà fait un peu léger, d'autant que Rastvortsev continue son travail de recherche des bras tricolores. "Fernand" trouve le poteau, c'est rageant, le but du plus 4 était au bout de la mine envoyée par l'arrière. Partie remise, Fernandez, dans le genre obstiné, va conclure la mi-temps sur un coup franc direct!


 Nikola Karabatic se charge de profiter de la glissade de l'arrière gauche. Le doublé du montpellierain donne un avantage de 5 buts (14-9, 32ème). La suprématie des bleus va pourtant s'éroder. Non pas que l'attaque tricolore soit à la ramasse puisque Fernandez va conclure à l'aile droite. Non, c'est la défense qui imperceptiblement recule sous la pression. Titi Omeyer arrête le 7 mètres d'Egorov. Mais la passe volleyée de Kokcharov pour Bashkin est un bijou et Rastvortsev juste derrière ramène les russes à 2 buts (15-13, 37ème). Mais il est dit que les bleus ne vont pas faire le complexe athènien. Omeyer multiplie les arrêts malgré un Kokcharov justifiant son statut de meilleur buteur.

L'ailier russe roucoule grave, mais les bleus ne sont pas des pigeons. Ou alors voyageurs, version grands espaces, Jackson et Fernand sont en balade, et l'arrière de Barcelone vient battre Kostygov (21-17, 50ème). Entre un Karabatic énorme, au près dans son secteur ou à la fixation façon super glue et un Fernandez géant, provoquant les fautes des russes et les irritant franchement au point de finir par se prendre une petite poire, histoire de ne pas perdre les bonnes habitudes, entre les deux se(a)igneurs de ce match, un spécialiste averti aura beaucoup de mal a choisir le "mvp". Omeyer, monstrueux à chaque moment clé du match, s'offre un dernier arrêt sur Evdokimov, la France du handball peut continuer à rêver d'autre chose qu'une fin de tournoi pour l'honneur.

France - Russie
25-22 (mi-temps: 12-8)

Palais des Sports du 7 novembre de Radès

Arbitres:
M. Prause et J. Nielsen (Allemagne)

France
2 FERNANDEZ Jérôme 5/7
3 DINART Didier 1/1
4 BURDET Cédric 2/6
7 KERVADEC Guéric 2/2
8 NARCISSE Daniel 2/3
9 ANQUETIL Grégory 0/2
11 GIRAULT Olivier 1/2
13 KARABATIC Nikola 8/9
14 KEMPE Christophe
17 RICHARDSON Jackson 1/2
18 ABATI Joel 2/3
21 GUIGOU Michael 1/2

Gardiens
12 KARABOUE Daouda 1/2 dont 1 pén./2
16 OMEYER Thierry 15/36  dont 2 pén. /4

Russie

3 IVANOV Vitali 0/3
5 EGOROV Youri 4/7
8 EVDOKIMOV Egor 0/1
9 CHERNOV Daniel 0/1
10 BASHKIN Pavel 2/4
15 RASTVORTSEV Alexei 4/11
17 KOVALEV Dmitri 1/2
18 PESKOV Alexey 1/2
20 TCHIPOURINE Mikhail 1/2
23 KOKCHAROV Eduard 8/13
26 LOMANOV Alexey 1/2
28 ZAIKIN Georgi

Gardiens
1 KOSTYGOV Alexey 2/7 dont 0 pén./1
12 TARASSOV Denis 7/27 dont 1 pén./4

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités