mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier ne réalise qu'un demi-exploit...
Montpellier ne réalise qu'un demi-exploit...
10 Avril 2005 | Europe > Champion's League

Les coéquipiers de Talant Dujshebaev se sont révélés beaucoup trop concentrés et trop talentueux pour s'incliner lourdement dans le Palais des Sports fétiche du Montpellier HB.
À aucun moment les montpelliérains n'auront pris un avantage supérieur à trois buts, et finissent finalement sur la marque de : 33 à 31. Un écart insuffisant compte tenu des 6 buts d'avance des espagnols, lors du match aller (remporté 30 à 24 - Lire résumé).

Toutefois cele reste une très belle performance étant donné qu'il s'agit de la première défaite, depuis le début de saison, de Ciudad Real en Ligue des champions !

Il y aura donc une confrontation 100% espagnole en finale de la Ligue des Champions : Barcelone - Ciudad Real.

Montpellier - Ciudad Real (Esp) : 33 - 31 (mi-tps: 17-15)

 

La sérénité de Ciudad Real…
Contrairement à toutes les équipes que Montpellier a totalement surclassé, à domicile, en coupe d’Europe, Ciudad Real a superbement débuté ce match retour. Le secret se trouvant peut être dans la sortie du terrain du collectif espagnol durant l’échauffement, pour sans doute limiter la pression du public sur leurs épaules… ou tout simplement grâce à l’expérience cumulée par tout ces joueurs de renom.
Une chose est sûre, l’entame des champions d’Espagne est excellente, et coupe court aux habitudes prises à René Bougnol (0-2, 2e). Ciudad Real démontre une défense particulièrement compacte et semble trouver en attaque, grâce à ses nombreux talents individuels, des solutions avec une extrême facilitée. Pour la plus grande joie des spectateurs espagnols ayant fait le déplacement !

Les montpelliérains trouvent des solutions (4-4, 7e), mais la bonne entrée en matière du portier espagnole, José Hombrados, donne bien des difficultés aux héraultais. Surtout que, favorisé par une défense ibérique très agressive, les montpelliérains perdent beaucoup de balles et se font distancer (4-7, 10e).

Montpellier est trop souvent en infériorité numérique et subit les attaques espagnoles. A l’image de l’inarrêtable Entrerrios, les montpelliérains affichent un certain déficit défensif comparé aux coéquipiers de Didier Dinart (7-10, 10e).

La confiance revient progressivement dans le camp héraultais avec, notamment, la rentrée particulièrement motivée de Kabengélé. L’ambiance du Palais des Sports étant, enfin, remise d’aplomb après une interception-but de Dole (11-11, 20e).
Le score redevient serré mais le talent des joueurs espagnols est constamment rappelé par des coups d’éclats, à l’image d’un superbe kung-fu lancé par Dujshebaev pour Entrerrios (9/13 au tir !) au poste d’arrière gauche (14-14)!
Toutefois Montpellier, après avoir beaucoup souffert dans cette première période, prend enfin le large suite à un 3/0 infligé par quelques contre-attaques payantes : 17-15. Tout reste possible !


Le tournant manqué du début de seconde période ?
Les premières secondes de cette seconde période donnent bon espoir, avec un nouveau but, à l’arraché, de l’homme fort de la fin de 1er période, Frédéric Dole (18-15, 31e).
Mais malheureusement les hommes de Patrice Canayer se voient exclure, temporairement, deux de leurs joueurs alors que la partie n’a repris que depuis à peine 1’38. Il suffit alors de rajouter à cela un Hombrados de très grande classe, pour que Ciudad Real n’ait pas la moindre occasion de douter … et finisse par égaliser (20-20, 39e).

Les actions d’attaque montpelliéraines se remettent un peu trop souvent à des tentatives individuelles, et Patrice Canayer en profite pour demander un temps mort afin de remettre dans le bain son collectif (22-23, 45e). Mais Ciudad Real reste toujours très concentré et tient le choc, même lorsqu’ils se retrouvent à deux de moins sur le terrain (24-23, 47e).
On tente le tout pour le tout côté montpelliérain avec, régulièrement, une défense très avancée… sans réel succès face à de talentueux joueurs comme Dzomba (7/9 au tir).

On a alors beaucoup de mal à croire à l’exploit du MHB tant les espagnols semblent arriver à trouver facilement des solutions offensives (27-26, 51e).
Un ultime espoir jaillira, à 6 minutes de la fin de cette demi-finale européenne, avec l’exclusion consécutive de deux joueurs espagnols… mais Ciudad Real, à l’image de la superbe partie de son gardien, est encore un cran au-dessus. Jamais ils ne seront distancés (31-30, 56e), les aficionados de Ciudad Real devenant de plus en plus bruyants dans René Bougnol…

Score finale : 33 à 31 pour Montpellier qui parvient tout de même à infliger la première défaite européenne des espagnols de la saison !

Demi-finale retour de ligue des champions 2004-05 :
Dimanche 10 avril 2005, 17h, au Palais des Sports René Bougnol de Montpellier.
Arbitres : MM. Rancik et Beno (Svk)
Délégué de l’EHF : M. Ruocco (Ita)

Spectateurs : 3000 environ (à guichet fermé)

Evolution du score :
0-2 (2e); 2-4 (5e); 4-4 (7e); 4-7 (10e); 5-9 ; 7-9 (15e); 9-10 ; 9-11 ; 11-11 (20e); 14-15 (26e); 17-15.
18-15 ; 18-17 (33e); 20-18 ; 20-20 (39e); 21-22 ; 24-23 ; 25-26 (50e); 27-26 ; 28-27 ; 30-29 ; 32-31 ; 33-31.

 

MONTPELLIER HB :

Gardiens :
1. Omeyer : 1er à 30e, puis 41e à 60e.
16. Karaboué 30e à 40e

MONTPELLIER

[ Joueurs ]

Num

Nom

Tirs

%Tirs

Int

Bp

Buts

1

T.OMEYER

0/1

0.0

0

0

0

2

G.KRANTZ

0/0

-

0

0

0

4

D.KABENGÉLÉ

2/6

33.3

0

0

2

5

F.JUNILLON

1/1

100.0

0

1

1

6

N.KARABATIC

6/11

54.5

0

0

6

9

G.ANQUETIL

3/7

42.9

0

2

3

10

L.PUIGSEGUR

0/0

-

0

0

0

11

F.DOLE

7/13

53.8

0

0

7

13

A.GOLIC

1/1

100.0

0

0

1

14

M.GUIGOU

5/10

50.0

0

0

5

17

D.JURICEK

3/5

60.0

1

0

3

23

S.ZUZO

2/2

100.0

0

1

2

77

M.BOJINOVIC

3/4

75.0

1

0

3

Equipe

33/61

54.1

2

4

33

[ Gardiens ]

Num

Nom

Ar.Tirs

Ar.Pen

%Arrêt

1

T.OMEYER

14/35

1/4

38.5

16

D.KARABOUÉ

2/8

0/1

22.2

Equipe

16/43

1/5

35.4


Avertissement à (3):
Bojinovic, Golic et Karabatic.

Exclusion temporaire à (6):
Karabatic, Bojinovic, Kabengélé, Anquetil, Zuzo, Bojinovic.

Team time out demandés à la 25e (14-14), puis 45e (22-23).

 

BM CIUDAD REAL (Espagne) :

Gardiens :
Hombrados : 1er à 60e.
Fort : non-entré.

CIUDAD REAL (ESP)

[ Joueurs ]

Num

Nom

Tirs

%Tirs

Int

Bp

Buts

3

C.PRIETO

0/0

-

0

0

0

5

J.KÄLLMAN

5/7

71.4

0

0

5

8

A.PAJOVIC

0/2

0.0

0

0

0

9

M.ORTEGA

1/1

100.0

0

1

1

10

T.DUJSHEBAEV

4/9

44.4

1

3

4

11

O.STEFANSSON

0/2

0.0

0

2

0

15

M.DZOMBA

7/9

77.8

0

0

7

17

R.URIOS

3/5

60.0

0

0

3

20

H.ZAKI

2/3

66.7

0

0

2

21

C.JAKOBSEN

0/0

-

0

0

0

24

A.ENTRERRIOS

8/12

66.7

0

0

8

33

D.DINART

1/1

100.0

0

0

1

Equipe

31/51

60.8

1

6

31

[ Gardiens ]

Num

Nom

Ar.Tirs

Ar.Pen

%Arrêt

1

I.HOMBRADOS

17/50

1/1

35.3

66

L.FORT MAURI

0/0

0/0

-

Equipe

17/50

1/1

35.3


Avertissement à (2):
Stefansson, Dinart.

Exclusion temporaire à (9):

Stefansson (x3), Jakobsen (x2), Dinart, Dzomba, Pajovic, Prieto.

 

Team time out demandés à la 23e (13-13), puis 53e (28-27).


 

 

DEMI-FINALE de Ligue des champions :
Ciudad Real
- Montpellier : 30 - 24 (mi-tps: 16-11)
Montpellier - Ciudad Real (Esp) : 33 - 31 (mi-tps: 17-15)

Au total : Ciuadad Real bat Montpellier 61 à 57, et se qualifie pour la finale de la Ligue des Champions.


Dans l'autre DEMI-FINALE :

Les coéquipiers de Jérôme Fernandez (auteur de 8 buts!) ont réussi à rattraper leurs 3 buts de retard du match aller, et se qualifient ainsi pour la finale de la Ligue des Champions, aux dépens du champion en titre.

A l'aller : Celje (Slo) - Barcelone (Esp) : 34 - 31 (mi-tps: 16-15)

Au retour : Barcelone (Esp) - Celje (Slo) : 31 - 26 (mi-tps: 16-16)

Au total : Barcelone bat Celje 62 à 60.

 

Le tirage au sort de la finale se fera ce mardi 12 avril, 11h, à Vienne (Autriche).

© Christophe Orth
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La Coupe de France en Live
avec Handvision