mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro U17F : Une fin magistrale !
Euro U17F : Une fin magistrale !
11 Août 2019 | International > Euro

Il aura suffit d'un tout petit rien pour que les Bleuettes ne finissent leur Euro sur le toit de l'Europe. Un tout petit rien lâché face à la Suède qui a envoyé la France jouer le bronze face au Danemark. Vexées sans doute, meurtries certainement, les "Pépettes" de Laurent Puigségur ont produit une démonstration pour dominer de la tête et des épaules (28-21) les Danoises devenues totalement impuissantes au fil des minutes. Une médaille qui valide un superbe été et qui certainement en appelle d'autres.

La suite peu nous donner encore plus de plaisir
Dorées en Azerbaïdjan ! Bronzées en Slovénie ! Les U17 féminines françaises ont passé un bien bel été et surtout auront donné beaucoup de plaisir et de joie à ceux qui auront suivi leur parcours. On dit très généralement qu’atteindre le dernier carré est l’objectif majeur pour les équipes ambitieuses dans une compétition. Après, cela se joue tellement sur des détails et des faits de jeu parfois très minimes, qu’entre la fameuse place du c… et une consécration dorée, il y a un écart infime. Mais revenir deux fois de suite d’une compétition internationale avec une médaille cela vous clase un groupe et surtout pose ce même groupe comme pouvant être ambitieux au possible dans les saisons à venir. Car cette équipe là a encore 3 étés à vivre ensemble et on espère qu’il saura rester aussi frais, solidaire, ambitieux dans le jeu et qu’il saura gommer ce point noir du duel tireur-gardien dans ces 3 saisons à venir. Car pour le reste, on se régale à les voir jouer. Cherchant systématiquement la solution collective la plus claire. N’hésitant jamais à appuyer maintes et maintes fois, là cela fait mal à l’adversaire sans se dire que la solution est ailleurs. Quand quelque chose marche pourquoi aller faire autrement ? Bref du Handball certes jeunes techniquement, mais diablement mature tactiquement. Et ça, on l’a ou on ne l’a pas. L’expérience cela s’acquiert, comme la technique et le physique. Le sens du jeu est souvent inné et un cadeau du ciel. Mais pour le moment, les 17 joueuses que Laurent Puigségur avait emmené en Slovénie et bien sur tout le staff sur le pont depuis début juillet peut aller prendre des vacances plus que méritées. On espère que les clubs des joueuses bronzées en Slovénie vont leur laisser un joli temps de répit pour qu’elles puissent se régénérer un peu.

15 minutes d'espoir danois
En tout cas, malgré quelques bobos évidents, dont une Lena Grandveau qui en était presque à terminer la compétition en mode Ramsès, le crâne, le coude, la cuisse bandés. Tout le groupe a encore produit un superbe match face à un Danemark qui va mettre 15 minutes à comprendre que le podium ne serait pas pour lui cet après-midi. 15 minutes où le match va rester équilibré mais curieusement qui va basculer sur un temps mort pris par… Le coach danois ! Une défense qui resserre encore plus les boulons. L’entrée d’une Camille Plante (Photo ci-dessus) qui fait peur aux shooteuses nordiques après son show en demi-finale. Et des arbitres qui lèvent quasi systématiquement le bras quand le Danemark est en attaque. Cela va arriver 5 fois de suite… et détruire le moral des rouges ! Car dans le même temps, les Bleuettes se faisaient un peu plaisir et mettaient le turbo sur jeu rapide ou sur jeu de transition. Pas la peine d’aller récolter des bosses et des coups quand on peut prendre les grands gabarits adverses de vitesse quasi systématiquement. Et le trou s’est fait béant, puis gouffre sur les 15 dernières minutes de la première période. +6 à la pause, 9 buts encaissés seulement et un Danemark qui regarde ses chaussures courir à côté de lui ! Les grandes arrières blondes étaient dans le vague total, les ailières ne trouvaient aucun espace pour shooter et les pivots jouaient surtout au moulin à vent dans la défense tricolore, voire de défenseur supplémentaire ce qui arrangeait bien les affaires bleues.

Tenter c'est bien, réussir c'est mieux
Alors le coach danois, Heine Eriksen, va abattre sa dernière carte ! Le fameux jeu à 7 cher aux Danois et Danoises... (beurk !) Mais là il va tomber sur un bon gros os, cette fameuse défense bleue qui a mis tout le monde sur le reculoir pendant 4 semaines. Même en jouant une de plus les Danoises ne vont jamais trouver de solutions claires ! Quelques tirs de l’aile au décalage assez incertain qui faisait le bonheur de Camille Plante. Quelques shoots en appui à travers mais qui étaient loin de faire changer la physionomie du match. Mais question duels gagnés on était dans le plat pays et question dynamique, au pays du matin très calme. Défensivement, la stricte tentée sur Lena Grandveau était tellement mal faite qu’elle ouvrait des espaces béants à la bondissante Chevignoise quand ce n’était pas Cassidy Chambonnier (Photo ci-dessus) ou Julie Modenel qui profitaient des trous laissé par la joueuse désalignée. Bref, depuis cette fin de première période, tout ce que tentait le Danemark finissait par se retourner contre lui et les « Pépettes » de Laurent Puigségur pouvaient tranquillement et victorieusement clôturer leur été.…

A Celje (SLO), Dvorana Zlatorog
Le dimanche 11 août à 15h00
Poule II Euro -17F 2019
Danemark - FRANCE : 21 -28 (mi-temps : 9-15)

200 spectateurs
Arbitres : MMES Dragana Jakovljevic et Danijela Sando (Serbie)
Délégués : MM Shlomo Cohen (ISR) et Janko Pozeznik (SLO)

Evolution du score : 3-3 5°, 5-6 10°, 6-8 15°, 6-4 20°, 8-12 25°, 9-15 MT - 11-16 35°, 12-18 40°, 14-22 45°, 15-23 50°, 18-26 55°, 21-28 FT.

FRANCE
Gardiennes : Plante Camille 9 arrêts sur 20 tirs 1 but, Callagher Lucille 2 arrêts sur 7 tirs, Mélanie Halter 1 arrêt sur 6 tirs.
Joueuses : Grandveau Lena 4, Cayez Mathilde, Abadie Julie 7 dt 3/3 pen., Barlet Eve 1, Vaxes Clara 0/1 pen., Tshimanga Kiara, Modenel Lucie 3, Guerrier Charlene, Chambonnier Cassidy 3, Stemmer Iona, Semedo Monteiro Wendy 1, Bouktit Sarah 5, Segur Ines 3.

Joueuses en évidence pour le Danemark : Théa Haman Rasmussen 4 buts, Maria Berger Wierzba 4 buts.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités