mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: Paris fait plier Celje à l'usure
LDC M: Paris fait plier Celje à l'usure
13 Octobre 2019 | Europe > Champion's League

Le Paris St Germain n'a pas forcé son talent pour aboutir à l'essentiel. Enchaîner sur une 4ème victoire en Ligue des Champions, cette fois face aux Slovènes de Celje (27-18). Le match a mis du temps à s'emballer, le 1er quart d'heure étant disputé au ralenti des deux côtés. Et si les Parisiens ont mis le temps pour prendre ses aises, le portier adverse Klemen Ferlin vigilant de bout en bout y est pour quelque chose. Mais Vincent Gérard a sû faire la différence au moment opportun. Depuis le début de saison, le PSG réalise un sans faute. Le 1er vrai test aura lieu samedi prochain avec le déplacement à Barcelone.

Par Yves MICHEL, à Coubertin

A Paris, avec une infirmerie copieusement garnie (puisque Henrik Toft Hansen a rejoint Sander Sagosen et Mikkel Hansen) et une rotation en moins sur le poste d’arrière droit puisque Nedim Remili est le seul pro à l’assumer, Raul Gonzalez doit avant tout gérer son effectif. Trois jours à peine après s’être difficilement débarrassé de Chambéry en championnat, le PSG devait remettre le couvert et si possible s’en tirer face à Celje aussi bien qu’il l’avait fait contre Zagreb, Szeged et Elverum. Les amateurs de jeu où la balle circule d’un camp à l’autre sans donner le moindre répit aux différents acteurs, ont dû être déçus. En  1ère période, les deux équipes ont carburé au diesel d’où un tableau d’affichage qui avait du mal à décoller. Trois buts seulement (2-1) après neuf minutes.

Il faut vite signaler qu’entre temps, les deux gardiens, Corrales pour les Parisiens et Ferlin pour les Slovènes avaient été mis à contribution. Celui de Celje le fera avec encore plus de réussite tout au long de la rencontre. En tenant 60 minutes, il terminera avec une stat qui en dit long sur son efficacité, 20 arrêts dont deux sur tir à 7 mètres. Pour qu’il puisse contrarier les plans adverses, il aurait fallu que ses partenaires soient au diapason. Certains comme l’arrière gauche Grebenc ou le demi-centre Domen Makuc (photo ci-dessous) le seront mais par à-coups. Dans cette 1ère période assez poussive, c’est plus par manque de rigueur et de continuité dans les intentions que le PSG ne va pas prendre conséquemment le large comme il le fera par la suite. La fatigue des matches précédents se faisant peut-être aussi sentir dans les organismes. « On savait que cela n’allait pas être si facile en raison de l’enchaînement, explique Kim Ekdahl du Rietz. J’avais l’impression qu’on venait de quitter la salle jeudi soir et qu’on était déjà de retour (rires). C’est bien qu’il y ait des rotations et que le coach fasse confiance aux jeunes comme Sadou. » C’est en effet, le pari tenté par Raul Gonzales, donner à ceux qui n’ont pas l’habitude de débuter la possibilité de montrer leurs capacités quand le score est à construire. Dès les 1ères minutes, les ailiers Kounkoud et Keita et surtout Sadou Ntanzi étaient dans le 7 majeur. Le dernier cité dont c’était la véritable apparition dans le grand bain a encore la fraîcheur de ses 18 ans. Il a pris ses responsabilités, tenté avec plus ou moins de réussite ce qu’on attendait de lui. Il s’entraîne avec les pros depuis le début de la saison et c’est un talent très prometteur (voir plus bas).



Jusqu’à la pause, les deux équipes se sont neutralisées, la défense parisienne montrant des signes d’une plus grande solidité, notamment avec l’entrée de Nikola Karabatic et les Slovènes remettant leur sort entre les mains de leur gardien. Ils vont même revenir à hauteur de leurs hôtes à la reprise du second acte (13-13 à la 32è). L’apparition de Vincent Gérard va changer la donne. Au relais d’un Rodrigo Corrales qui avait bien débuté mais qui progressivement ne s’était pas montré à son avantage, le gardien de l’équipe de France va étaler toute sa classe sur sa ligne mais également dans la relance et en 5 minutes, le PSG va creuser l’écart (18-13). Celje et sa jeune formation (à peine plus de 20 ans de moyenne d’âge) essaieront de revenir sans grandes convictions. Paris était sur une bonne trajectoire et va le rester jusqu’à la fin, accentuant son avance au fil des minutes. En face, seul l’incontournable Ferlin tentait, en vain, de sauver ce qui pouvait l’être. Gonzalez a eu du flair en débutant avec une équipe atypique avant de revenir à une formation plus classique dans laquelle en 2ème mi-temps, le Polonais Syprzak, Luc Abalo et Luka Karabatic ont pu se mettre en évidence.



Meilleur réalisateur du match avec 6 buts, Nedim Remili lui n’a aucun répit. Il y a bien des solutions pour le faire souffler, Kounkoud et Abalo ont les qualités requises pour le suppléer sur le côté droit de la base arrière mais ces changements ne peuvent qu’être temporaires. « Je prends beaucoup sur moi et ça tient, conçoit l’intéressé. Le coach gère bien, je ne suis pas fatigué. Trop tôt j’ai su que j’allais être seul sur le poste, j’ai travaillé en conséquence. Je ne me pose pas de questions. Si Niko tient à ce rythme depuis 20 ans, je dois bien pouvoir tenir 1 an ! Pour le reste, on n’a pas loupé grand-chose depuis le début, malgré ceux qui ne sont pas là. J’espère quand même qu’ils vont vite revenir pour aider l’équipe. Il reste des choses à améliorer et surtout être prêts et faire le moins d’erreurs sur les gros matches. » Après ce succès face à Celje (27-18), le 4ème consécutif en Ligue des Champions, le PSG va entrer dans le vif du sujet en allant dès samedi se frotter au Barça dans son Palau Blaugrana. Un vrai test face à un adversaire qui pour le moment n’a concédé qu’une défaite en déplacement à Szeged. Juste avant (mercredi), les Parisiens ne devront pas oublier qu’ils évoluent en championnat à Ivry.



Quatre questions à Sadou NTanzi, le "rookie" du PSG

Encore un Minot qui a la tête sur les épaules. Le capitaine de la génération 2000-2001 qui cette saison, bascule chez les juniors (U20) n’a même pas été surpris lorsque Raul Gonzalez lui a annoncé qu’il débuterait le match.

C’est ton 1er vrai grand match avec les pros…
Oui et c’est impressionnant de se retrouver acteur dans un tel contexte. J’éprouve beaucoup de fierté à y être car je travaille dur à l’entraînement pour y parvenir. Mon rêve a toujours été de participer un jour à des matches comme celui-là. Maintenant, je veux en jouer un maximum et me retrouver aux côtés de grands joueurs pour continuer à progresser.

Justement, est-ce qu’ils sont plus conciliants parce que tu es le petit jeune qui débute ?
Oui et il faut que j’en profite ! (rires) Bon, je sais que j’ai quelques cartouches et que je dois les utiliser. Mais à ce niveau, l’âge importe peu. Il faut être bon, quelle que soit l’ancienneté que tu as. Il faut être performant à la fois pour l’équipe et pour soi.

As-tu hésité par moments à prendre tes responsabilités ?
Pas du tout ! Tous ceux qui m’entourent sont bienveillants et me font entièrement confiance. C’est pareil pour le coach. Donc il faut que je montre ce que je sais faire. Ils m’ont dit de me lâcher. C’est vrai que tout n’a pas été parfait, loin de là mais je n’ai eu aucun complexe. Je me suis fait plaisir même si j’ai loupé des tirs.

Et à ceux qui te disent que tu es l’avenir du hand français ?
J’ai déjà entendu ça. J’ai encore à travailler pour arriver à ce niveau. Je ne suis même pas encore pro ! C’est mon objectif immédiat. Peut-être au PSG, peut-être ailleurs, je reste lucide et je ne m’emballe pas. Je veux avancer « step by step ».

Le diaporama du match PSG - Celje par Handzone
 

A Paris, stade Pierre de Coubertin, dimanche 13 octobre 2019
4ème journée de Groupe A de Ligue des Champions


PSG Handball - RK Celje Pivo Lasko           27 - 18   (MT: 13-11)

Arbitres: Amar & Dino Konjicanin (Bosnie H.)
Spectateurs:  2500

Evolution du score: 1-0 (3) 1-1 (5) 2-1 (9) 4-2 (13) 4-3 (16) 6-3 (18) 8-6 (21)  9-8 (25) 13-11 (MT) 13-13 (32) 18-13 (38) 18-15 (40) 21-16 (45) 23-17 (50) 26-17 (55) 27-18  (FIN)

ChL M P. A 2019-2020, 13 Octobre 2019 (17h00), Journée 4
ParisParis
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
N.REMILI2/34/56/800010612
K.SYPRZAK4/40/04/400000412
L.ABALO4/50/04/500000411
L.KARABATIC4/60/04/600000410
N.KARABATIC3/60/03/60000036
B.KOUNKOUD1/10/01/10000013
V.MORROS DE ARGILA1/10/01/10000013
S.NTANZI2/70/02/70000021
G.SIGURDSSON1/30/01/30000011
A.KEITA1/10/11/20000010
E.KEMPF0/00/00/00000000
D.NAHI0/00/00/00000000
K.EKDAHL DU RIETZ0/10/00/1000000-1
Total23/384/627/44000102758
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
V.GERARD11/172/213/1900000028
R.CORRALES RODAL5/140/25/160000002
Total16/312/418/35000102788
CeljeCelje
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
J.GREBENC5/80/05/800000512
D.MAKUC3/50/03/50000037
M.GROSELJ2/20/02/20000026
P.LEBAN1/22/33/50000035
D.BORGES DA SILVA2/40/02/40000024
D.NOVAK0/00/00/00000000
S.ZABIC0/00/00/00000000
T.CVETKO0/10/00/1000000-1
K.HORZEN2/50/02/5000202-1
G.MARGUC1/20/11/3000001-1
D.RAZGOR0/10/00/1000000-1
T.KODRIN0/20/00/2000000-2
V.POTEKO0/20/00/2000000-2
Total16/342/418/38000201826
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
K.FERLIN18/412/620/4700000025
M.VUJOVIC0/00/00/00000000
Total18/412/620/47000201851


Dernière Journée | Journée 4
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
FlensburgZagreb201709/10>>
BarceloneElverum332412/10>>
AalborgSzeged283513/10>>
ParisCelje271813/10>>
Prochaine Journée | Journée 5
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BarceloneParis 19/10 
AalborgFlensburg 20/10 
CeljeElverum 20/10 
ZagrebSzeged 20/10 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris84400119944 
2Flensburg7430195841 
3Barcelone64310142953 
-Aalborg64310121107-1 
5Szeged542111151101 
6Elverum0404089118-4 
-Celje0404091126-4 
-Zagreb0404085123-4 


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités