mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
L’EHF veut décaler les Final Four en août et septembre
L’EHF veut décaler les Final Four en août et septembre
26 Mars 2020 | Europe

On le savait, les finalités des Ligues de champions et de la Coupe EHF n’avaient aucune chance de se dérouler avant la fin juin. Restait à savoir si l’EHF allait annuler les compétitions ou les reporter. La décision de les reporter potentiellement à fin août début septembre a été prise. Mais à l’évidence cela risque de poser de nombreux problèmes…

Résumé des décisions du comité exécutif de l'EHF

  • Selon l'approche commune, les matches ne seront joués que si un environnement sûr pour toutes les personnes impliquées peut être assuré.
  • Si les tours ne peuvent pas être joués et que les matchs sont annulés, les résultats des tours déjà terminés compteront pour une qualification supplémentaire lors de la confirmation de l'EHF
  • En avril et mai, aucune compétition organisée sous l'égide de l'EHF ne sera jouée
  • Les finales de l'EHF4 et les finales de la coupe masculine de l'EHF seront reportées et déplacées à leurs dates alternatives en août et septembre 2020 respectivement
  • Le nouveau plan de compétition décrivant un calendrier potentiel du 3 juin au 5 juillet comprenant des tours de qualification pour les compétitions masculines et féminines des clubs et des équipes nationales a été confirmé par le Comité exécutif
  • Un mandat a été donné pour adapter le calendrier de handball 2019/20 en conséquence et en suivant le développement de la scène sportive internationale, par ex. les Jeux Olympiques et les qualifications correspondantes, le calendrier 2020/21 peut également être adapté

Aperçu des tournois finaux

  • La DELO WOMEN’S EHF FINAL4 à Budapest, prévue les 9 et 10 mai 2020, sera déplacée à sa date alternative, les 5 et 6 septembre 2020
  • Le FINAL4 de la Coupe EHF HOMME à Berlin, prévue les 23 et 24 mai 2020, sera déplacée à sa date alternative, les 29 et 30 août 2020.
  • Le VELUX EHF FINAL4 à Cologne, prévu les 30 et 31 mai, sera déplacé à sa date alternative, les 22 et 23 août 2020

Embouteillage prévu en juin
Premier constat, il va falloir que les clubs encore engagés dans les dites compétitions jouent leur qualification en juin et juillet… 2 matches de poule plus les quarts de finale pour la Coupe EHF masculine. Les 8° et les quarts pour la Ligue des Champions masculine et les quarts pour la Ligue des Champions Féminine. Côté français, les filles avec leurs 3 matches potentiels en LFH pour terminer la phase de championnat et donc les deux quarts pour Brest et Metz, cela fait 5 dates à trouver. On se dit que si tout arrive à redémarrer début juin, cela reste faisable. Pour ce qui est des masculins, là, la chanson est tout autre en termes de dates. 8 dates en LSL plus 4 dates en LDC, cela fait 12 matches à jouer entre début juin et début juillet… Pour l’EHF cela fait 2 journées de poules plus les quarts, 4 dates aussi. Si tant est que contractuellement les joueurs puissent encore jouer en juillet…

Et la loi du travail dans tout ça ?
Car le second détail qui choque, c’est bien celui-là. Les contrats des joueurs en partance des clubs se terminent fin juin… Prenons le cas du PSG ! Sanders Sagosen, Rodrigo Corrales, Luc Abalo et Edouard Kempf sont annoncés partants surs, Kim Ekdahl du Rietz possible. Passé le 30 juin, le PSG devra-t-il jouer sans ces joueurs ? Faire des contrats à la tête du client ? Puis si le PSG ou Montpellier se qualifient pour le FINAL 4. Avec quels joueurs vont-ils jouer ce tournoi ? Ceux qui ont joué dans la saison et sont partis ou ceux qui arrivent ? Juridiquement, cela pose de sacrés problèmes. On peut évoquer le cas d’Elohim Prandi, qui pourrait potentiellement jouer le Final 4 de l’EHF avec Nîmes et le Final 4 de la LDC avec Paris ! Et pourquoi pas tant qu'on y est ?

2020-2021 au pas de charge !
Dernier point, le calendrier 2020-2021 ! Et là on pourrait avoir un sacré casse-tête… Pour jouer le 22 août un Final Four en ayant joué le quart le 5 juillet, on peut tout de suite dire que question vacances, les joueurs et joueuses peuvent faire une croix dessus. Avec la LSL qui pourrait bien passer à 16 équipes et la LFH à 14, ce qui semble la solution la plus cohérente. Avec les TQO, qualifications à l’Euro, au Mondial, l’Euro M, et le Mondial F et bien sur la nouvelle mouture de la LDC masculine qui prendra à minima 22 dates pour finir par les JO de Tokyo, à part transformer en viande pour les jeux du cirque les joueurs et joueuses, on ne voit pas comment caler tout ça sur une seule saison ! Peut-être qu'il faudrait aussi penser à ceux qui sont sur le terrain. Pas uniquement aux € engrangés avec les entrées dans les salles, les droits TV et autres partenariats !

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités