mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
N1M : Besançon rejoint la Proligue, Rezé se maintient
N1M : Besançon rejoint la Proligue, Rezé se maintient
4 Juin 2019 | National > Nationale 1M

Résumé de la 12° Journée de play-off / play-down de N1 Masculine.
Il fallait un dernier succès pour permettre à Besançon de rejoindre la Proligue la saison prochaine… et quelle victoire ! +14 chez lui face à Pau-Nousty, le collectif de Dragan Zovko s'est baladé en deuxième mi-temps pour s'imposer dans les grandes largeurs. Scène de liesse au coup de sifflet final, le GDHB rejoint donc Billère, le champion de France de N1M. Parallèlement en bas de tableau, la réserve de Créteil flanche au plus mauvais moment, c'est Rezé qui obtient son maintien au bout d'une saison stressante.

Play-off : Besançon chavire de bonheur !

Il s’agissait de la dernière inconnue du play-off… la seconde place synonyme d’accession en Proligue est finalement dédiée à Besançon. Devant un public nombreux acquis à sa cause, le collectif Bisontin a parfaitement rempli son contrat en écartant Pau-Nousty. Le visiteur Béarnais résistera 35 minutes avant de plier devant la force de frappe locale (26-18, 47’) sous l’impulsion de l’intenable Abdoulah Mané (12 buts) et Pierre Molherat. La fin de match est à sens unique… pour le plus grand bonheur d’un palais des sports conquis par le spectacle. Scène de liesse au coup de sifflet final… un an après sa relégation et un vaste renouvellement de son effectif, Besançon reprend le chemin de la Proligue avec l’ambition d’y rester.

Champion de France de Nationale 1 Masculine, Billère s’est imposé une dernière fois dans son sporting d’Este face à Gonfreville. Un rival Normand dangereux… capable de suivre le rythme Palois en première période (19-18, 30’). La suite est plus compliquée pour Mickael Lapointe et les Gonfrevillais… Billère accélère le rythme et force le verrou adverse (30-24, 46’). Sous l’impulsion du capitaine Jérémy Vergely (11 buts), le collectif Béarnais terminent brillamment la rencontre, avec 39 buts inscrits au final… preuve de la vitalité de l’attaque Billéroise. Rien à faire pour Gonfreville, battu chez l’incontestable n°1 de la division cette saison.

Grand battu de l’accession à la Proligue, Valence s’est repris avant de partir en vacances. En voyage dans l’Eure-et-Loir, la formation Drômoise s’est imposée à Vernouillet. Désireux de se reprendre après un virage raté chez lui, Valence démarre la rencontre tambour battant (9-13, 20’)… avantage net acquis à la pause. Vernouillet réduit la marque en seconde période : suspense à l’orée du dernier quart d’heure (25-26, 44’) mais c’est bien Valence qui reprend le commandement des opérations sous l’impulsion de son buteur vedette Jackson Pavadé (9 buts). Succès aux forceps de Valentinois heureux d’avoir terminé ce championnat exigeant avec les honneurs.

Pour son dernier match à domicile, Frontignan a terminé sur une fausse note un exercice pourtant réussi. La faute à un Sarrebourg étonnamment frais et déterminé lors de cette clôture de championnat. L’équipe Mosellane était en effectif réduit… ça ne l’empêche pas de mener grand train en première période (11-17, 30’) sous l’égide de Clément Romero (12 buts) et Vincent Lagrange (19 arrêts et un but). En retard, Frontignan entame sa révolution dans le final… et parvient à égaliser. Mais c’est Steven Bello qui s’offre une belle sortie en inscrivant le but de la gagne… en faveur d’un Sarrebourg virevoltant..

Dernière Journée | Journée 22
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BillèreGonfreville393201/06>>
BesançonPau Nousty352101/06>>
VernouilletValence343601/06>>
FrontignanSarrebourg303101/06>>
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Billère361411304183651 
2Besançon33148333943652 
3Valence31148513963801 
4Frontignan2914761407400-2 
5Gonfreville2814770395390-12
6Pau Nousty2814770393408-1-2
7Vernouillet20142102420459-1 
8Sarrebourg191411033624181 

Play-down poule 1 : Créteil pleure… Rezé sourit !

En quête de maintien, Rezé voulait s’imposer samedi chez lui… Problème, son rival du soir Amiens n’est pas leader de play-down pour rien. Pourtant, les Rezéens de Sébastien Bouny entament les débats de la meilleure des manières (15-13, 30’). Avant de plier en seconde période… contraints à céder devant Iurii Shamrylo (14 parades) ou encore Clément Devaux (8 buts). Amiens s’impose dans le money-time et finit à la 1ère place, Rezé se maintient au bénéfice du revers de son rival Cristolien.

Tête d’affiche de cette dernière journée en play-down, Lanester s’est imposé sur le fil face à Angers. Une dernière sortie victorieuse à Jean Zay… très compliquée car le visiteur de l’Anjou prend de l’avance (14-17, 30’) sous l’impulsion d’Enrique Plaza (8 buts). Mais Lanester a de la ressource… une seconde mi-temps bien meilleure avec Eddy Saint-Cyr en chef de file (14 arrêts). La fin de rencontre est à suspense, Lanester arrache ainsi la victoire pour le plus grand plaisir du public Morbihannais.

Relégué en N2, Gien-Loiret a été battu dans son fief de Cuiry face au CPB Rennes. Les Giennois ont l’envie de quitter la N1 sur une dernière victoire… Mohamed Zaroili (10 buts) et les siens prennent un temps d’avance à la pause (17-15, 30’). Le visiteur Rennais serre les rangs au retour des vestiaires, Olivier Laz effectue une dernière sortie de qualité (20 parades) et il incombe à Romain Charrier de tuer le suspense dans le final. Saison réussie pour le CPB Rennes, chez les hommes comme chez les femmes.

La tête des mauvais jours pour la réserve de Créteil… battue chez elle à la surprise générale par Nogent, déjà reléguée. Une opportunité de maintien totalement ratée, la faute à une défense « portes ouvertes » que Nogent et Loïc Copitet (8 buts) ont aisément franchi. Un premier acte à sens unique (16-21, 30’), Nogent continue de martyriser l’arrière-garde locale en seconde période… Jamais Hakim Jebrouni (10 buts) et les Cristoliens ne parviendront à égaliser, la relégation est de ce fait inévitable.

Dans un match sans enjeu, Hazebrouck a poursuivi sur sa dynamique du moment en allant gagner à Torcy. Jonathan Dianda (7/8 aux tirs) et les Torcéens tentent bien de suivre la cadence Nordiste en première mi-temps… mais impossible de le faire après le repos tant Hazebrouck maîtrise son sujet en défense dans le sillage d’Anthony Carette. Yohan Debowski éteint tout espoir Francilien (25-30, 57’) et Hazebrouck signe ici un succès éclatant. Le HBH 71 termine à la 5ème place, Torcy finit lui 5ème ex-aequo.

Pour sa dernière de la saison au Grand Coudret, Saintes s’est fait plaisir en s’offrant une dernière victoire face à la réserve du Paris SG. Et pourtant, rien n’était acquis… tant les jeunes Parisiens, dans le sillage de Robin Dourte (7 buts), ont dominé le tableau d’affichage durant une bonne partie du match (27-30, 52’). Le PSG fléchit dans le final… et Saintes accélère irrésistiblement. Maxime Pages fait son show dans la dernière minute de jeu, les Saintais arrachent ainsi une victoire en forme de mini hold-up.

Dernière Journée | Journée 32
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
LanesterAngers292801/06>>
GienRennes313301/06>>
SaintesParis II323001/06>>
TorcyHazebrouck273201/06>>
Créteil IINogent323501/06>>
RezéAmiens253001/06>>
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Amiens522214626696212 
2Rennes492213816005772 
3Lanester47221183647626311
4Angers47221291649596-2-11
5Saintes4522109362962218
6Torcy452211101684658-2-8
7Paris II442210102633612-1 
8Hazebrouck432291035545762 
9Rezé41229121637655-1 
10Créteil II40228122615677-4 
11Nogent382261246326841 
12Gien37227141646691-2 

Play-down poule 2 : Annecy premier, Belfort forfait !

La saison est décidemment pleinement réussie pour Annecy-le-Vieux. Aux moyens budgétaires limités, le club Savoyard termine à une surprenante… et brillante première place en play-down. Son dernier succès remonte à samedi du côté de Folschviller. Revenu sur les talons de son rival (21-22, 42’), Folschviller lâche définitivement dans le dernier quart d’heure. Les frères Scotto Di Pompeo (Ugo et Quentin, 18 buts à eux deux) emmènent leur équipe vers une victoire aisée, 36 buts inscrits au final.

Ultime réception de l’AC Boulogne-Billancourt, le public de Paul Souriau a vu son équipe fétiche dominer Bagnols de la tête et des épaules. Johann Markus (5 buts) et les Gardois s'effacent vite en première période… et Boulogne fait définitivement l’écart aux abords du dernier quart d’heure (26-20, 45’) sous la forme d’un 3-0 rédhibitoire. Quentin Ngoulou (6 buts) et ses coéquipiers finissent tambour battant… l’ACBB enregistre une 5ème victoire de suite et se classe à une superbe première place ex-aequo.

Dans un match sans enjeu majeur, l’élite Val d’Oise s’est distinguée en surclassant la réserve de Nîmes. Le visiteur Gardois est déjà hors cours à la mi-temps (24-14, 30’)… la faute à une défense locale intraitable. Martin Oliver puis Hugues Mahieux (22 arrêts à eux deux) se relayent efficacement dans la cage Francilienne, Val d’Oise gère efficacement la seconde période, comptant sur l’efficacité de Yasser Boukheda (9/10 aux tirs) ou encore celle du capitaine Samuel Clémentia, pour gagner sans sourciller.

Opérations portes ouvertes à Jean Jaurès… avec 70 buts inscrits au final entre la réserve de Chambéry et Villeurbanne. Pas d’intérêt particulier entre deux formations ayant acquis leur maintien, ce sont les jeunes Chambériens qui prennent la poudre d’escampette aux environs de la 38ème minute (25-20, 39’). La défense Villeurbannaise ne peut rien face à la belle dynamique Savoyarde. A l’image de Clément Damiani (10 buts) et Antoine Léger, Chambéry mène grand train… avec 39 buts inscrits en guise de feu d’artifice.

Fin de saison en forme de soulagement pour Epinal. Promis à la relégation, le collectif Vosgien s’est incliné dans son palais des sports face à la réserve de Montpellier. Courageux ces Spinaliens face à de jeunes Héraultais séduisants… à l’image d’un Giorgi Tskhovrebadze (15 buts). Emmené par sa pépite Géorgienne, Montpellier déroule librement en seconde période (20-27, 48’) pour terminer sur un écart confortable de +12. Conclusion probante après une phase de play-down rondement menée chez les Montpelliérains.

Belfort forfait lorsqu’il s’agit de se déplacer à Martigues, conclusion d’une seconde partie de saison cauchemardesque. Le dénouement d’une situation critique pour le club Franc-Comtois, Belfort se doit d’abord d’assainir ses finances, de régler ses problèmes administratifs… avant de songer à retrouver de l’ambition sur un terrain. D’où une vague de départs attendus au sein d’un collectif promis à la N2. En face, Martigues n’a malheureusement pas eu l’honneur de recevoir une dernière fois ce week-end.

Dernière Journée | Journée 32
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
MartiguesBelfort20001/06 
Boulogne-BillancourtBagnols332701/06>>
Val d'OiseNîmes II373001/06>>
Chambéry IIVilleurbanne393101/06>>
FolschvillerAnnecy-le-Vieux273601/06>>
Epinal MMontpellier II253701/06>>
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Annecy-le-Vieux5022115668261813
2Boulogne-Billan.502214806425625-3
3Martigues4922138159456621
4Bagnols49221273654614-1-1
5Montpellier II482212826406172 
6Val d'Oise472211836786741 
7Chambéry II44221111067762615
8Nîmes II442210102614622-1-5
-Villeurbanne44221093625594-3 
10Belfort39227114638621-1 
11Folschviller37227141636699-2 
12Epinal M24221201507774-10 

Pendant ce temps-là, en Nationale 2 Masculine…

Un temps inquiétée par Bruges, la réserve de Toulouse a su remettre un coup d’accélérateur en fin de championnat pour se hisser en Nationale 1 Masculine. Une première historique pour le centre de formation Haut-Garonnais, Toulouse ponctue son parcours en poule 1 de N2 en gagnant à domicile contre Lormont. Ultime victoire pour les coéquipiers de Matis Gardent (6 buts) au terme d’une saison exemplaire.
22 succès en 22 rencontres… difficile de faire mieux que la réserve de Nantes cette saison en N2. Du coup, la doublure du club Ligérien sera invitée aux finalités du championnats de France avec l’espoir de gagner le titre de la division. Dernière victoire Nantaise à domicile face à son dauphin Cesson, Guénolé Gaillard et sa bande ont réussi leur objectif… carton plein flamboyant avec notamment une attaque qui tourne à plein régime.
Il y avait bien longtemps qu’on n’avait pas vu Savigny s/Orge en Nationale 1 Masculine. Ce sera chose faite en septembre prochain, 15 ans après sa dernière apparition à ce niveau. Le club Essonnien a dû batailler ferme au sein d’une poule 3 homogène avec Dunkerque, Tremblay ou St Ouen comme rivaux. Thomas Blanchaud et consorts ont su terminer proprement le travail face à Compiègne, à domicile devant un public fervent.
Une poule 4 furieusement disputée : Mulhouse-Rixheim et Ivry ont cru à l’accession en N1M… c’est finalement Livry-Gargan qui se rappelle à ses heures les plus glorieuses en rejoignant la 3ème division nationale. Bénéficiant du retour des anciens (Hermann, Moreno, Yahia) avec un William Holder à sa tête, Livry a tiré son épingle de jeu au cours d’une fin de saison rondement menée. Joscelyn Pitocco (12 buts) et les siens sont désormais en N1.
Equipe dominante en poule 5 durant toute la saison, Lyon-Caluire reprend le chemin de la N1… sa dernière apparition à ce niveau datait de 2002. Les Lyonnais d’Anthony Lambert ont largement dominé les débats pour progressivement éliminer toute concurrence. Une formidable saison qui se termine par une victoire à domicile contre Chalon s/Saône.
Candidat déclaré à la montée, le Gazélec d’Ajaccio a su être exact au rendez-vous : à la lutte avec Antibes et St Raphael en poule 6, le collectif Corse s’est distingué durant la phase retour pour s’emparer de la première place et ne plus jamais la lâcher. Du bel ouvrage chez les frères Brunetti et leurs partenaires, le Gazélec a surtout fait très fort sur le plan défensif… un secteur qui leur a permis d’être performant à domicile et faire bon nombre de résultats hors de l’île.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités