mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
N1M : Le mariage lyonnais capote sur le fil
N1M : Le mariage lyonnais capote sur le fil
28 Juin 2020 | National > Nationale 1M

Entre le Villeurbanne HA et le Lyon HB, on en était à la publication des bans. Le mariage annoncé allait être entériné, la nouvelle entité ainsi créée demander dans la foulée le statut VAP pour essayer de s’immiscer en poule 1 élite et jouer clairement la montée en ProLigue sous l’œil bienveillant de la FFHB qui cherche à tout crin à installer des clubs forts à Lyon, mais aussi Bordeaux et Strasbourg.

Sauf que ce bel espoir de voir un club à Lyon viser les sommets très vite vient de prendre un sacré coup d’arrêt. En cause, le refus des adhérents du VHA dans le vote en AG extraordinaire avec 107 voix contre et 56 pour de valider cette fusion, alors que c’était le club villeurbannais le porteur et l’initiateur de tout cela. Alors que côté Lyon HB tout avait été accepté et voté la veille, ce refus fait un peu désordre et même si on avance côté VHA que le confinement, la crise du COVID, ont bien plombé la communication interne dans l’affaire. Il n’en reste pas moins que souvent le train ne passe pas trois fois dans ce genre d’union. Le VHA pourrait ne pas aller tout seul vers le statut VAP avant le 30 juin. Il y a 3 saisons, il s’y était essayé tout seul et la saison s’était un peu déroulée de façon chaotique avec une place en Play Down et surtout une première phase de championnat terriblement calamiteuse. Tenter de défier la surpuissance de Caen en poule Elite, alors que pour le moment, seuls des départs ont été annoncés et aucun nom ne vient pour le moment renforcer le collectif mené par Semir Zuzo. Pas forcement une idée qui semble flamboyante. Mais on sait aussi qu’une saison est faite de surprises, de rebondissements et que les équilibres annoncés sont souvent mis à mal par la vérité du terrain.

Est-ce que tout cela veut dire que le projet de grand club à Lyon est mort et enterré ? Pas du tout sur bien évidemment. Au niveau dirigeants, on veut rebondir, relancer l’affaire pour tenter de finaliser pour de bon cette histoire la saison prochaine. Alors que le projet bordelais est soumis à un changement ou non de directoire à la mairie de Bordeaux et en contradiction avec la montée en puissance de Bruges-Lormont. Alors que côté Strasbourg en Alsace, le mariage entre l’ESSAHB et Sélestat ressemble toujours au monstre du Loch Ness, tout le monde y pense et personne ne prouve son existence. Celui de Lyon vient de faire un pas en arrière, à voir si ce recul pourra être comblé rapidement.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités