mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro F : Sans poids ni mesure !
Euro F : Sans poids ni mesure !
12 Décembre 2018 | International > Euro

Expédié, les Bleues ont pris leur ticket pour le dernier carré en explosant la Serbie 38 – 28. Pourtant pendant 25 minutes, ce ne fut pas le grand emballement devant la défense proposée par la France et une attaque par moment hésitante. Mais en retrouvant d’un coup de baguette magique toutes leurs vertus défensives, les Françaises vont passer un 4-0 en 5 minutes de la 25° à la mi-temps qui va faire exploser la résistance serbe. La seconde mi-temps sera un long cavalier seul des Tricolores qui ont rendez-vous avec les Pays Bas pour une place en finale vendredi soir à 21h00 à Bercy.

Si la fin a été plus qu’heureuse, honnêtement, personne n’était trop serein pendant plus de 20 minutes en première période. La défense française était un tantinet à la rue avec une Béatrice Edwige dans le collimateur arbitral dès la première défense et qui va très (trop) rapidement se faire exclure par deux fois, limitant ainsi son pouvoir défensif sur la fin de match. Un bloc défensif qui ne trouve pas le bon volume et qui, quand une joueuse tente de prendre ce volume, le fait de façon trop individualiste et se retrouve mécaniquement dans le viseur arbitral. Une Amandine Leynaud qui ne trouve pas la bonne carburation sur les tirs serbes, notamment sur cette diablesse de Katarina Krpez à l’aile droite. Bref, le point fort tricolore était un peu en berne sur cette première mi-temps. Heureusement, l’attaque, elle, était plsu en réussite avec encore et toujours une Estelle Nze Minko totalement imprenable pour la défense serbe. La joueuse de Siofok va faire subir à la Serbie tout ce qu’elle pouvait avec ses jambes de feu et une qualité de tir indéniable. Avec elle, Grâce Zaadi, Alexandra Lacrabère et Manon Houette, vont être les principales actrices d’un match très équilibré, trop équilibré pour un Hall XXL qui sentait tout ce beau monde en blanc bien tendu par l’enjeu.

Tout va encore plus se tendre quand la Serbie va prendre les rênes du match passé la 20° minute, Jovana Stoiljkovic lâchait le bras dans des coins improbables des buts tricolores et Dragana Cvijic était trop puissante et adroite pour la défense bleue. 14-13 pour la Serbie à la 23°, et soudain tout changeait… Laura Glauser entrée au relais d’Amandine Leynaud faisait son premier arrêt et les Bleues se mettaient à monter tous les ballons lâchés par des Serbes un peu dans le rouge physiquement. Résultat un 5-0 sec et sans bavure qui offrait un score de 18-14 pour la France à la pause. 14-18, une nouvelle fois, on allait savoir si le théorème de Zouzou allait se confirmer.

Et bien, il va se confirmer et dans les grandes largeurs. De ce coup de chaud de 5 minutes, jamais les Serbes ne vont arriver à se remettre… Le début de la seconde période va offrir aux Bleues la possibilité d’en remettre une bonne couche avec un 8-2 en 9 minutes et là, cette fois on sentait bien que la messe était dite et bien dite. La Serbie n’avait plus grand chose à opposer et on se demandait même si elle avait envie d’opposer quoi que ce soit aux Bleues. Si le café du commerce avait vite fait de clouer au pilori des Russes pas assez combatives dans un match en bois pour elles, que dire d’une Serbie qui va se passer d’Andréa Lekic sur tout le match, faire jouer des joueuses qui n’avaient quasiment pas eu de temps de jeu de cet Euro en seconde période. Bref, la Suède pouvait elle aussi renâcler un peu en voyant la Serbie lâcher totalement le match en à peine 30 minutes. Mais, ce n’était pas le problème de Bleues, pas plus que la prestation russe. Les Françaises s’appliquaient à produire le meilleur possible, monter tous les ballons avec une Laura Flippes royale aussi bien défensivement, qu’offensivement. Qui va même être encore plus percutante sur une fin de match qu’elle va jouer en tant qu’arrière droite. Bref, du bel ouvrage et qui donne confiance avant de jouer deux matches encore plus aboutis on l’espère, dont le premier face à des Pays Bas que les Bleues vont affronter une nouvelle fois dans un grand championnat.

Les réactions
Olivier Krumbholz : « On est très heureux de se qualifier, ce fut un match pas facile pendant 20 minutes, on ne faisait pas de différence, on commence à faire la différence en fin de 1° mi-temps, et après on enchaîne en 2°. L’équipe a fait preuve d’aisance, et a retrouvé sa défense en 2° mi-temps, et on y a ajouté de la confiance et de la qualité en attaque. Si on y ajoute une très belle réussite au shoot, cela nous donne vraiment des atouts pour affronter le dernier carré. L’équipe joue bien, on a une petite baisse de régime contre la Suède, mais la Suède a montré sa qualité aujourd’hui. Mais l’équipe tourne bien, est bien préparée. Aujourd’hui on commence à voir une attaque de plus en plus performante. On peut même dire que l’attaque a été plus performante que la défense, alors que ce n’était pas le cas avant où on gagnait sur de scores parfois étriqués. Les Pays bas sont une équipe très régulière qui va systématiquement dans le dernier carré. On pouvait imaginer le dernier carré avec la France, La Russie et les Pays Bas, il manque une équipe exceptionnelle, la Norvège, mais la Roumanie est aussi une très belle équipe. Nous on va se concentrer sur notre demi-finale à Bercy qui j’espère sera plein à craquer pour notre demie. »

Laura Glauser : « On a vraiment eu des soucis en 1° mi-temps, défensifs et offensifs. On aurait pu lâcher l’affaire mais on a réussi une vraie bonne deuxième période. Cela nous donne une vraie confiance pour la suite de la compétition. J’ai vraiment hâte de jouer cette demi-finale dans une salle comme celle de Bercy qui sera pleine et avec une ambiance que j’espère phénoménale. »

A Nantes, Hall XXL
Le mercredi 12 décembre à 21H00
Serbie - France : 28 - 38 (Mi-temps : 14-18)

7 046 spectateurs
Arbitres : MM Andreu Marin et Ignacio Garcia Serradilla (Espagne)
Déléguée : M Oyvind Togstad (Norvège)
Evolution du score : 3-4 5°, 6-7 10°, 8-10 15°, 11-12 20°, 14-14 25°, 14-18 MT - 16-22 35°, 16-26 40°, 19-28 45°, 21-32 50°, 25-35 55°, 28-38 FT.

Serbie FSerbie F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
K.KRPEZ-SLEZAK4/71/25/931000517
S.POP-LAZIC5/50/05/510200517
J.KOVACEVIC4/41/25/610200510
J.STOILJKOVIC2/60/02/65030028
D.CVIJIC3/50/03/51001037
A.VUKAJLOVIC3/40/03/43040036
J.LAVKO-ZIVKOVIC1/40/01/43010014
M.DMITROVIC1/20/01/21010012
A.LEKIC0/00/00/00000000
S.RADOSAVLJEVIC0/00/00/00000000
Z.NIKOLIC0/10/00/1000000-1
T.RADOJEVIC1/30/01/3102001-1
D.STEVIN2/50/02/5002002-1
D.RADOJEVIC0/10/00/1001100-3
Total26/472/428/5119118202865
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
M.COLIC11/360/211/38000000-2
M.PANTIC2/110/22/13000000-6
Total13/470/413/5119118202857
France FFrance F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
E.NZE MINKO9/120/09/1232200930
M.HOUETTE7/90/07/911100721
L.FLIPPES4/40/04/411000416
A.LACRABERE4/40/04/440300416
P.COATANEA4/50/04/501000413
G.ZAADI-DEUNA2/30/02/341100213
A.PINEAU0/04/44/400000412
A.NGOUAN1/10/01/12020017
G.NIOMBLA2/30/02/31010025
C.AYGLON-SAURINA0/00/00/01000002
B.EDWIGE1/20/01/21112012
P.FOPPA0/10/00/1000000-1
O.KANOR0/10/00/1000000-1
S.DEMBELE0/40/00/4201000-2
Total34/494/438/53207122038133
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
L.GLAUSER9/241/310/272000007
A.LEYNAUD6/160/06/160000005
Total15/401/316/43227122038145


Dernière Journée | Journée 7
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Danemark FMonténégro F242312/12>>
Suède FRussie F393012/12>>
Serbie FFrance F283812/12>>
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Russie F85410141131-1 
2France F753111361181 
3Suède F552211391321 
4Danemark F4523012314311
5Monténégro F45230124128-1-1
6Serbie F25140131142-3 


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités