mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Nantes seul opposant possible ?
LFH : Nantes seul opposant possible ?
10 Octobre 2019 | France > LFH
Nantes est pour le moment la seule équipe à rester dans le sillage du duo Metz - Brest. Impériales face à Nice, les Ligériennes restent quand même à 4 unités du duo, les autres comptant déjà 6 points de retard, un gouffre après 7 journées. Tout en bas, Mérignac n'arrive toujours pas à décoller et a subi une belle déroute du côté d'Orléans, tandis que Chambray n'y arrive décidement plus depuis son succès initial.

Metz souffre en silence
Il y a réellement eu panique à bord... A l'arrêt de jeu de la 40ème minute, Ailly Luciano et Olga Perederiy, mines affolées, semblent demander quoi faire à Emmanuel Mayonnade, alors que la tireuse du penalty pour reprendre l'avantage se fait attendre (ce fut Sajka, au débotté). Un flottement inhabituel, troublant, reflet d'un mercredi soir compliqué pour Metz. 72 heures après leur entrée tonitruante en Ligue des Champions (40-26 contre Podravka), les coleaders ont sorti les avirons pour disposer (28-24) de Besançon, premier non-qualifié pour les play-offs au tiers de la saison régulière (9e, à deux points de Dijon).

Mais quand bien même les attaques placées lorraines ne transpiraient pas l'absolue confiance, Alizée Frécon semait une jolie zizanie dans la défense à chacune de ses passes aériennes, Chloé Bouquet détroussait sa nouvelle camarade bleue Orlane Kanor pour une énième égalisation doubienne (15-15, 35ème), les Messines n'ont jamais totalement perdu le fil des événements. Si récente, mais terriblement efficace, la relation arrière-pivot entre les recrues Burgaard (5 passes) et Perederiy (7 buts) a crépité quatre fois, plus deux avec Zaadi dans le rôle de la passeuse. Ivana Kapitanovic, employée à plein temps comme dimanche, a su conserver son niveau continental en première période et dans le dernier quart d'heure. Celui de trop pour Besançon, débordé par les courses croisées de Burgaard (28-24). Un régal pour les téléspectateurs (ceux qui ont réussi à trouver le bon numéro de canal sur leurs box...), un répit, enfin, pour les championnes de France, qui ne risquent plus de baisser la garde jusqu'à leur déplacement dans l'antre de Ferencvaros Budapest, dimanche après-midi (2ème journée de Ligue des Champions). Au même moment, l'ESBF, qui accueillera les Norvégiennes de Fredrikstad, essaiera de se rapprocher du troisième tour aller de la Coupe EHF.


Brest fait exploser le compteur
Le septième succès d'affilée de Brest, lui, n'a souffert d'aucune contestation. Hormis l'ouverture du score, la formation de Laurent Bezeau n'a rien cédé à Bourg-de-Péage. Au bout du cavalier seul, douce prolongation de sa perf du week-end dernier à Podgorica, sa meilleure performance défensive depuis fin août, de même que sa victoire la plus large (20-36). Les rotations finistériennes (celle qui a le moins joué, l'arrière gauche Klervi Le Scanf, affiche quand même 17 minutes de présence pour ses débuts dans l'élite), l'insolence des ailières (8/9 pour Mauny, 6/8 pour Toublanc) ont donné le tournis aux Drômoises, qui n'auront que peu de temps pour s'en remettre. Toulon, concurrent presque direct, se présente dès samedi au complexe Vercors...


Dijon grimpe, Toulon se heurte à un mur
A Dijon, le déclic bisontin semble avoir fonctionné à plein. Face à Chambray qui, lui n’y arrive plus trop, les protégées de Christophe Mazel se sont offert un joli succès qui donne plein d’espoir pour la suite du championnat. Deborah Kpodar en arrière de choc, Barbara Moretto qui fait parler sa main gauche, Jule Dazet qui continue à être essentielle à la bonne carburation de la JDA. Si on y rajoute une Christina Elm qui vous fait un show dans les buts en seconde période, il y en avait beaucoup trop à Dijon pour un CTHB pas au mieux depuis un long bail et où la belle victoire initiale face à Besançon a totalement été oubliée au dépend des 6 échecs de rang maintenant. Avec 13 points, Dijon est à cette 8° place, le minimum recherché cette saison pour enfin échapper à la longue suite de Play Down alors que Chambray semble parti dans une spirale qui va falloir casser très, très vite ! Toulon Saint Cyr avait la possibilité d’oublier sa défaite brestoise où les joueuses avaient bien tenu pendant plus de 50 minutes et repartir sur une belle dynamique en recevant un Paris 92 impeccable à la maison mais incapable à l’extérieur. Mais, à Paris, la défense commence à redevenir un sacré atout ! A part face à Metz et Brest qui en avaient tous les deux mis plus de 30 à la défense parisienne, les autres ont connu de grosses difficultés et Fleury les Aubrais avait même sombré corps et âme lors de la 6° journée avec 14 buts inscrit. Les Franciliennes ont remis le couvert et cette fois hors de leur base pour une superbe première en déplacement avec 18 buts concédés et une Lucie Satrapova en gardienne du temple parisien. Une victoire qui replace Paris 92 en 4° position, un superbe résultat pour le moment après la révolution de l’inter-saison.



Nantes et Fleury flamboyants !
Pas de détails pour Nantes opposé à Nice et encore plus pour Fleury les Aubrais qui accueillait Mérignac. Côté nantais pourtant, la venue de Nice pouvait être classé comme match piège. Entre la solidité défensive niçoise et la capacité des Aiglonnes à trouver les bonnes solutions en attaque, le NAH devait se méfier. Mais, au fil des semaines et des matches, les joueuses d’Allan Henne montent clairement en puissance. 5° match de rang gagné et ce, avec la manière. La défense nantaise a annihilé l’attaque niçoise et ce sans que ses gardiennes soient en feu. 27 ballons perdus, pas la peine de chercher ailleurs la cause de la déroute offensive de l’OGCN dans cette rencontre. Plus de 2 fois plus que Nantes qui va en profiter pour faire charger la cavalerie légère dans laquelle les Baudouin, Dancette et autre Escribano vont se régaler. +12 au final, une belle déroute et un Nice qui ne trouve toujours pas la bonne carburation hors de ses bases. Du coup Nantes se retrouve seul 3° avec le duo infernal qui pourrait bien s’échapper dans leur matches de cette 7° journée. Côté Fleury les Aubrais, l’attaque a été un régal face au promu Mérignac. Même si Philippe Carrara pouvait compter sur Sanne Van Olphen en tant que joker sur une base arrière totalement dépeuplée, la défense a complètement craqué devant la furia offensive des Loirétaines. Le retour d’Alexandra Lacrabère, la réussite des De Paula, Ondono ou Nianh, il y avait beaucoup trop ‘atouts et cela venait de partout pour un Mérignac qui cherche encore à grapiller son premier point après 7 journées. Sans dire qu’il y a urgence, cela commence à y ressembler bigrement.



Le diaporama de Nantes - Nice par Philippe Padioleau





Dernière Journée | Journée 7
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Toulon St-CyrParis 92182504/10>>
NantesNice291705/10>>
DijonChambray272105/10>>
Fleury les AubraisMérignac402506/10>>
Bourg de PéageBrest203609/10>>
MetzBesançon282409/10>>
Prochaine Journée | Journée 8
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
NiceDijon 11/10 
ChambrayMetz 11/10 
Bourg de PéageToulon St-Cyr 12/10 
MérignacParis 92 12/10 
BesançonFleury les Aubrais 13/10 
NantesBrest 16/10 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Metz2177002381717 
-Brest2177002081647 
3Nantes1775202131795 
4Paris 92157430179174212
5Fleury les Aubr.1574301901891-12
-Nice157430165162-1 
7Toulon St-Cyr137340165174-29
8Dijon1373401831963-9
9Besançon117250164178-36
10Bourg de Péage117250163192-2-6
11Chambray97160168195-6 
12Mérignac77070175237-7 
Evaluations
PlJoueurStats
1.Bruna DE PAULA (Fleury les Aubrais)22
2.Constance MAUNY (Brest)21
3.Olga PEREDERIY (Metz)16
 Alicia TOUBLANC (Brest)16
5.Kristina FRANIC-ELEZ (Fleury les Aubrais)15
6.Amanda KOLCZYNSKI (Besançon)14
 Coralie LASSOURCE (Brest)14
 Victoire NICOLAS (Mérignac)14
9.Oriane-Onacia ONDONO (Fleury les Aubrais)13
10.Marine DUPUIS (Besançon)11
 Beatriz ESCRIBANO (Nantes)11
 Monika KOBYLINSKA (Brest)11
 Barbara MORETTO (Dijon)11
 Diankenba NIANH (Fleury les Aubrais)11
 Allison PINEAU (Paris 92)11
Bruna DE PAULA
Evaluations
PlJoueurStats
1.G. DIAS MORESCHI GONCALVES (Fleury les Aubrais)36
2.Christina ELM (Dijon)16
3.Ivana KAPITANOVIC (Metz)14
 Lucie SATRAPOVA (Paris 92)14
5.Hélène FALCON (Toulon St-Cyr)8
6.Adrianna PLACZEK (Nantes)6
 Sandra TOFT GALSGAARD (Brest)6
8.Léa SERDAREVIC (Toulon St-Cyr)3
Gabriela DIAS MORESCHI GONCALVES



Le diaporama de Toulon/Saint Cyr - Paris 92 par Mathieu Coquillet





Handzone
Partager
Tableau des joueuses de LFH.
Gabriel LOTZ | Dimanche 13 Octobre 2019 (16h03)
Curieux...Aucune joueuse de Metz Handball ne figure dans ce tableau. Peut être faudrait-il chercher dans le tableau de la Bundesliga!
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités