mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial : Des Oranje en or !
Mondial : Des Oranje en or !
15 Décembre 2019 | International > Mondial
Les Pays-Bas sont champions du monde ! Au terme d’un match très engagé, parsemé de temps forts et temps faibles des deux équipes et d’un suspens incroyable et une fin qui fait parler, ce sont les Oranje avec Emmanuel Mayonnade à leur tête qui pour la première fois de leur histoire se retrouvent tout en haut de la pyramide mondiale au détriment d’une Espagne qui aura joué tout le match pour l’emporter et n’aura jamais lâché au plus fort de la domination batave.

Il y a eu 59'53'' de jeu avant !
Pour parler de cette dernière action où Ainhoa Hernandez, la pivot de la Rioja va contrer la relance de Tess Wester en prenant appui en dehors de la zone mais étant au-dessus d’elle au moment du contre avec ses bras, la décision des arbitres tricolores Julie et Charlotte Bonaventura est totalement cohérente avec les règles de jeu du handball. Clairement cette décision ne doit et ne peut pas entacher un Mondial qui les aura vu arbitrer une demi-finale et la grande finale, chose jamais vue et qui montre bien qu'elles ont eu un niveau d'arbitrage au-dessus de tout le monde pendant cette quinzaine. Après, l'éviction du système vidéo utilisé dans l'EHF par l'IHF coupe toute possibilité aux arbitres de se faire aider par la technologie et ça, c'est sacrément dommageable !


RÈGLE DE JEU N° 12 (CF Livret d'Arbitre - FFHB)
12:2 Le renvoi est à exécuter par le gardien de but, sans coup de sifflet de l’arbitre (excepté 15:5b), depuis la surface de but au-delà de la ligne de surface de but. Si l’équipe devant effectuer le renvoi joue sans gardien de but, un gardien de but doit remplacer l’un des joueurs de champ (règle 4:4). Les arbitres décident si un arrêt du temps de jeu est nécessaire (règle 2:8, 2e paragraphe, interprétation n° 2).Le renvoi est considéré comme exécuté lorsque le ballon joué par le gardien de but a franchi la ligne de surface de but. Les joueurs de l’équipe adverse peuvent se trouver immédiatement derrière la ligne de surface de but mais peuvent seulement toucher le ballon après que celui-ci a entièrement franchi la ligne de surface de but (15:4, 15:9, 8:7c)

Premièrement la règle 12 est très claire, il faut que le ballon ait entièrement franchi la ligne de zone pour pouvoir être joué par un joueur, or ce ne fut pas le cas, le contre empêchant la balle de passer cette ligne. Deuxièmement, il restait 7 secondes de jeu et la faute étant volontaire, la sanction : rouge + jet de 7 mètres est là aussi logique. On peut ergoter, dire que ce n’est pas dans l’esprit, attaquer les sœurs Bonaventura et les affubler de tous les maux de la terre, elles n’ont fait que respecter à la lettre la règle. Et si on retourne la décision et qu’elles laissent jouer cette dernière action, et qu’au final l’Espagne s’impose en prolongation, on aurait trouvé pas mal de gens pour ressortir la règle et crier au scandale…



Mais avant ces 7 secondes si décriées, il y a eu 59 minutes et 53 secondes de jeu et on a assisté à une finale découpée en séquences de part et d’autre. D’abord un premier temps fort espagnol dès l’entame de jeu avec leur défense amenant les arrières bataves à aller s’empêtrer dans le central et récupérant ainsi de bons ballons promptement montés et convertis. Puis un rééquilibrage presque logique de la part des Pays-Bas après une remise en place tactique et surtout un duo Abbingh – Polman qui va commencer à mettre le bout du nez à la fenêtre. Ces deux-là, en parodiant Audiard, on peut dire, que séparément les défenses adverses ne les trouvent pas drôles, alors quand elles font leur numéro de siamoises, cela devient un tantinet cauchemardesque pour leurs adversaires. De loin, au près, en pénétration, en libération pour leurs ailières ou leur pivot, elles vont ramener leurs couleurs à hauteur et, en y ajoutant un bon coup de chaud de Tess Wester, les Pays-Bas vont prendre leurs aises à cheval sur les deux-mi-temps. On pensait l’affaire pliée pour de bon et que l'Espagne allait avoir du mal à trouver les ressources nécessaires pour revenir dans le jeu sur le dernier quart d'heure de jeu. Et pourtant, un joli coup de coaching de Carlos Viver avec une défense très haute et une aussi stricte sur Estevana Polman allait mettre l’attaque des Oranje dans le rouge. Puis offensivement en se passant de gauchère à droite et en mettant Alicia Fernandez sur le poste, les débats vont peu à peu se rééquilibrer. Et même, le paysage du match va basculer dans les dix dernières minutes avec des Espagnoles montant de plus en plus leur niveau défensif devant une Darly Zoqby de Paula en verve mais pas toujours chanceuse. Les Pays-Bas n’existaient plus que par des exploits d’Estevana Polman ou les coups de canon lointains de Lois Abbingh. Tess Wester va sauver tout ce pouvait l’être et empêcher un paquet de fois les Guerreras, plus guerrières que jamais, de revenir à hauteur comme avec cette parade monstrueuse face à une Alexandrina Barbosa seule en contre-attaque. Elle devra s’incliner toutefois face à Marta Lopez pour le 29 partout. Un attaque une nouvelle fois étouffée par la défense ibère, mais dans la foulée Alexandrina Barbosa voyait son shoot à 9 mètres stoppé par Tess Wester et arrivait ce fameux contre qui fait tant jaser, enfin qui va faire basculer la partie, Lois Abbingh transformant le 7 mètres obtenu pour une libération et une joie totale des Néerlandaises et leur duo de coaches arrivé en janvier, un duo venu tout droit de Metz Emmanuel Mayonnade - Ekaterina Andryushina qui qui aura fait vaincre son signe indien au handball féminin de la maison Oranje.



Espagne F - Pays Bas F 29-30 (Mi-temps : 13-16)
Mondial 2019-2020, 15 Décembre 2019 (12h30), Tour 2 | Phase 1
A Kumamoto (JAP), Park Dome
9 624 spectateurs
Arbitres : MMES Bonaventura Charlotte et Bonaventura Julie (France)
Evolution du score : 5-2 5°, 8-5 10°, 9-7 15°, 9-9 20°, 12-11 25°, 13-16 MT - 15-18 35°, 17-21 40°, 21-23 45°, 24-26 50°, 26-28 55°, 29-30 FT.
Espagne FEspagne F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.BARBOSA-CABRAL6/121/17/1370200725
M.LOPEZ HERRERO6/80/06/801000618
A.FERNANDEZ FRAGA4/61/25/841200516
A.HERNANDEZ SERRADOR3/30/03/32200137
L.GONZALEZ ORTEGA1/10/01/11010013
S.LOPEZ JIMENEZ2/30/02/30010023
N.PENA ABAURREA1/52/33/83030032
A.RODRIGUEZ RODRIGUEZ0/10/00/10100001
S.ARDERIUS MARTIN0/00/00/00000000
M.ECHEVERRIA MARTINEZ0/00/00/00000000
M.GONZALEZ ALVAREZ2/40/02/41030020
J.GUTIERREZ BERMEJO0/20/00/21000000
M.NUNEZ0/00/00/00000000
E.CESAREO ROMERO0/00/00/0001100-4
Total25/454/629/5119513112971
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
S.NAVARRO GIMENEZ3/150/03/15000000-7
D.ZOQBI DE PAULA5/220/15/23000000-8
Total8/370/18/3819513112956
Pays Bas FPays Bas F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
E.POLMAN9/150/09/1570400927
L.ABBINGH6/101/17/1110200715
L.VAN DER HEIJDEN3/80/03/831100310
A.MALESTEIN3/40/03/40000038
D.BONT2/20/02/20000026
D.SNELDER5/60/05/60041054
B.VAN WETERING1/10/01/10000013
D.AMEGA0/00/00/00000000
M.FRERIKS0/00/00/00000000
D.HOUSHEER0/00/00/00000000
L.NÜSSER0/00/00/00000000
M.SMEETS0/10/00/1101000-1
K.DULFER0/10/00/1000100-3
J.KRAMER0/10/00/1011100-3
Total29/491/130/5012213303066
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
R.DUIJNDAM0/01/21/2000000-1
T.WESTER11/341/412/38000000-1
Total11/342/613/4012213303064



La Russie sauve ce qu'elle pouvait
La Russie aura perdu le Mondial et fini à la 3° place en ne s’inclinant qu’une seule et unique fois face aux Néerlandaises d’un tout petit but… La formule à deux tours de poules permet ce genre d’ineptie, tant pis pour une équipe russe qui possède sans doute les plus beaux joyaux de la planète handball féminin. Et clairement, celui qui s’appelle Anna Vyakhireva est un peu le Koh I Noor de toutes ces gemmes. Encore une fois la gauchère incroyable de la Russie aura porté son équipe à bout de ses petits bras mais qui délivrent tellement de talent que l’on ne peut que s’incliner devant tout ça !

Face à une Norvège une nouvelle fois rattrapée par ses lacunes. Une base arrière où il manque trop de qualité pour prendre le relais des ténors, une défense centrale qui se fait massacrer par les percussions et les passes de la poupée gauchère de luxe. Si on y ajoute une Silje Solberg un peu dans le dur au niveau de la lecture des shoots de loin, les choses sont devenus très vite compliquées pour les Nordiques qui on fait la course derrière les Russes pendant 45 minutes après pourtant un bon premier quart d’heure signé du sceau d’un Stine Oftedal qui à cet instant du match tenait la dragée haute à son alter ego russe. Mais passé ce joli temps fort norvégien, les Russes avec leur classe jeune vont prendre le match en main et ne plus jamais le lâcher ! Pourtant, la Norvège va tenter de se rebeller, Emilie Arntzen va renaître de ses cendres et faire une seconde période de feu. Stine Oftedal va tenter de mettre le rythme de fou capable de déstabiliser le bloc défensif de la Russie. Mais il restait à ne pas prendre des buts en rafale, et même ne prenant Anna Vyakhireva en stricte, il restait les Kuznetcova, Makeeva, Managarova pour alimenter une marque qui laissait en permanence la Norvège à distance. Alors logiquement, implacablement, comme elles l’avaient fait sur tous les matches hormis en demi-finale, les Russes vont décrocher une jolie médaille de bronze, laissant la Norvège la plus mauvaise des places du dernier carré, et ce pour la deuxième fois de rang dans un grand championnat. Hormis le fait que cette première peut interpeller et que la Norvège va devoir se reconstruire et aussi sans doute récupérer ses absentes, la Russie aura montré que lors des JO, il va encore falloir être sacrément costaud pour empêcher la Russie de viser un nouveau titre, si tant est que la Russie ait le droit de jouer les JO sous un drapeau neutre… Et cela personne ne peut le dire à aujourd’hui, pour le moment, la Russie est out de tout championnat majeur, JO ou mondial pour l’année 2020 !



Norvège F - Russie F 28-33 (Mi-temps : 15-18)
Mondial 2019-2020, 15 Décembre 2019 (09h30), Finale 3° place
A Kumamoto (JAP), Park Dome
8 664 spectateurs
Arbitres : MM Garcia Ignacio et Marin Andreu (Espagne)
Evolution du score : 3-0 5°, 6-4 10°, 9-9 15°, 10-13 20°, 14-16 25°, 15-18 MT - 17-22 35°, 21-25 40°, 22-27 45°, 25-29 50°, 27-31 55°, 28-33 FT.
Norvège FNorvège F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
E.HEGH ARNTZEN7/90/07/910200717
S.OFTEDAL4/83/37/1101300713
M.AUNE4/40/04/401100412
K.SKAAR BRATTSET3/40/03/41001038
I.BAKKERUD1/30/01/33010015
C.HERREM1/10/01/11010013
M.TOMAC1/30/01/31000013
K.BREISTOL2/40/02/40010022
H.LOKE0/00/00/01000002
S.SKOGRAND0/20/00/22110002
S.WAADE2/60/02/60211022
M.JACOBSEN0/00/00/00000000
M.HOGDAHL0/10/00/1201100-1
S.SOLBERG0/20/00/2000100-4
Total25/473/328/5012512402864
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
A.PEDERSEN0/20/20/4000000-4
S.SOLBERG4/271/45/31000000-16
Total4/291/65/3512512402844
Russie FRussie F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.VYAKHIREVA6/83/39/11101200943
K.MAKEEVA4/40/04/431020416
I.MANAGAROVA4/40/04/401000414
Y.FROLOVA3/60/13/76030039
E.MIKHAYLICHENKO3/50/03/50000037
O.FOMINA2/20/02/20000026
A.SEN1/12/33/40000036
P.KUZNETCOVA2/40/02/40000024
E.MALASHENKO1/10/01/10001011
O.GORSHENINA0/00/00/00000000
A.ILLARIONOVA0/00/00/00000000
Y.ZHILINSKAYTE0/00/00/00000000
K.KOZHOKAR0/10/00/1000000-1
V.BOBROVNIKOVA2/30/02/3205102-3
Total28/395/733/46213104033102
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
V.KALININA12/370/112/380000004
A.SEDOYKINA0/00/20/2000000-2
Total12/370/312/40213104033104

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités