bandeau handzone

ET 2007 : Chambéry ou la passe de 4 infernale

Eurotournoi

samedi 17 novembre 2007 - © François Dasriaux

 4 min 56 de lecture

Avec la poule 1 de l'édition 2007 de l'EuroTournoi, c'est un trio majeur mais surtout magique qui va être opposé du 23 au 25 août dans le Rhénus de Strasbourg. Tout d'abord le tenant et ex roi d'Europe, Ciudad Real qui vient en Alsace défendre un titre acquis de haute lutte face au MHB la saison dernière au terme d'une finale époustouflante. Ensuite un club qui annonce un grand retour vers sa splendeur, le RK Zagreb. Pas moins de 7 joueurs incontestables de la sélection Croate peuple les rangs du RKZ, autant dire que le morceau est énorme à avaler. Et tout cela pour le Chambéry SH, celui qui a fait parler de lui le premier en termes de recrutement avec le retour de Daniel Narcisse en Savoie, retour acquis de haute lutte mais encore soumis au jugement de l'EHF, jugement qui interviendra en plein tournoi.

Chambéry tout de suite dans le dur
Mais si ce retour annonce un CSH de gala pour la saison prochaine, les arrivées de Jure Natek et même de Cédric Jeauneau ne sont pas de la petite bière. Le club Savoyard semble taillé pour le titre de champion de France, et nul doute que de se trouver sur les pas de la formation chambérienne ne sera pas de tout repos pour cette saison. Maintenant il va falloir que la sauce prenne au mieux et quoi de mieux pour s'étalonner que de se heurter aux équipes qui vont batailler en Champion's League cette saison. Affronter en deux jours Zagreb, puis Ciudad Real, cela devrait déjà permettre de se faire une belle idée du potentiel du groupe pour la saison. Certes, les résultats dans les matches de préparation, aussi prestigieux soient-ils, n'ont pas la valeur de la compétition acharnée, mais tenir la dragée haute à de tels monuments du handball européen serait un gage de plus d'une saison bien aboutie. Mais Chambéry devra attendre un peu avant de se frotter à ces deux calibres, le jeudi sera le jour du choc entre l'ambitieux Zagreb et la forteresse Ciudad. Une aubaine pour les spectateurs de voir d'entrée de tournoi un match qui pourrait tout aussi bien être la finale.

Zagreb l'ambition des Balkans
Dire que le RK Zagreb veut renouer avec son plus que glorieux passé est un doux euphémisme ! Le niveau du recrutement pour la saison à venir laisse un tantinet rêveur. Sans ordre d'importance ou de préférence, Zagreb a fait venir : Mirza Dzomba, sans doute le meilleur ailier droit du monde, surtout depuis la retraite de celui qui pouvait lui contester ce titre honorifique, un dénommé Greg Anquetil, Igor Vori, pilier estampillé défensif de la sélection croate mais qui sait se muer en buteur prolifique sur son poste de pivot et enfin ou surtout le bras armé de Veszprém Kiril Lazarov, ancien meilleur buteur de la Champion's League et tout cela vient se rajouter à une liste déjà plus qu'impressionnante de talents cumulés. Niksa Kaleb, un ailier plus que rapide doté d'une panoplie de tir à faire pleurer les meilleurs gardiens du monde, Denis Spoljaric, arrière gauche remplaçant de luxe de Blazencko Lackovic dans la sélection de Croatie, et secondé dans le club par Tonci Valcic lui aussi membre de la grande Croatie, Zlatko Horvat remplaçant de Mirza Dzomba aussi bien en club qu'en équipe nationale et dans le buts un certain Vlado Sola, cauchemar de quelques français en match internationaux sur qui les années ne semble pas avoir de prise. Voilà ce que Chambéry va devoir affronter le vendredi soir, un rêve pour les spectateurs que d'assister à un tel match, quant à dire que ce sera du même tonneau pour les joueurs du CSH, il y a une petite marge quand même.

Redevenir le roi
Après avoir affronté cette armada, il faudra encore monter en performance pour affronter sa majesté Ciudad Real elle même. Déchue de son trône d'empereur européen par une équipe de Kiel quasi inarrêtable la saison dernière, le club espagnol a mis le paquet pour revenir tout en haut de l'affiche. Exit Carlos Prieto, Juan Belaustegui ou parti Mirza Dzomba ! Mais côté arrivée, dans le genre, difficile de faire mieux. Tout d'abord avec un certain Chema Rodriguez, meneur de la sélection ibère et inventeur de jeu quasi incomparable avec ses 1x1 en dribble et son jeu au près de la défense, avec lui en droite ligne de Valladolid, un ailier droit de choc en la personne de Roberto Garcia Parondo qui doublera le poste avec le retour pour une saison du Danois Christian Hjermind, en attendant la venue d'un certain Luc Abalo pour occuper le poste. Autre Danois, Torsten Laen, demi centre de Gudme et international quasi incontournable chez des Vikings 3° du dernier Mondial. Enfin un "petit" dernier, l'arrière gauche Viran Morros de Argila qui après avoir été formé au Barca à fait partie de la belle aventure européen de Léon la saison dernière du haut de son double mètre. Enfin a noter que le Slovène Uros Zorman peut-être compté dans les recrues après une année blanche et une grave blessure qui avait obligé Talent Dushebaev à reprendre le chemin du terrain. Et comme tout ce beau monde est toujours entouré des Didier Dinart, Alberto Entrerrios, Jonas Kallman, Petar Metlicic, Olafur Stefansson, Rolando Urios, Ales Pajovic, Siareh Ruthenka et David Davis le tout bouclé par la paire Sterbik - Hombrados qui a peu d'équivalent en Europe dans les buts. A l'écrire cela fiche limite la trouille, quant à aller les tâter de près... Honneur à Zagreb puis à Chambéry pour faire se lézarder la muraille dorée de la Mancha.

Car il faudra que Chambéry soit encore plus costaud que la veille pour prendre le dessus sur cette constellation de stars, tout cela pour envisager de décrocher un 4° trophée dans l'ET et devenir encore plus le roi incontesté du tournoi Strasbourgeois.

ET 2007 : Chambéry ou la passe de 4 infernale 

Eurotournoi

samedi 17 novembre 2007 - © François Dasriaux

 4 min 56 de lecture

Avec la poule 1 de l'édition 2007 de l'EuroTournoi, c'est un trio majeur mais surtout magique qui va être opposé du 23 au 25 août dans le Rhénus de Strasbourg. Tout d'abord le tenant et ex roi d'Europe, Ciudad Real qui vient en Alsace défendre un titre acquis de haute lutte face au MHB la saison dernière au terme d'une finale époustouflante. Ensuite un club qui annonce un grand retour vers sa splendeur, le RK Zagreb. Pas moins de 7 joueurs incontestables de la sélection Croate peuple les rangs du RKZ, autant dire que le morceau est énorme à avaler. Et tout cela pour le Chambéry SH, celui qui a fait parler de lui le premier en termes de recrutement avec le retour de Daniel Narcisse en Savoie, retour acquis de haute lutte mais encore soumis au jugement de l'EHF, jugement qui interviendra en plein tournoi.

Chambéry tout de suite dans le dur
Mais si ce retour annonce un CSH de gala pour la saison prochaine, les arrivées de Jure Natek et même de Cédric Jeauneau ne sont pas de la petite bière. Le club Savoyard semble taillé pour le titre de champion de France, et nul doute que de se trouver sur les pas de la formation chambérienne ne sera pas de tout repos pour cette saison. Maintenant il va falloir que la sauce prenne au mieux et quoi de mieux pour s'étalonner que de se heurter aux équipes qui vont batailler en Champion's League cette saison. Affronter en deux jours Zagreb, puis Ciudad Real, cela devrait déjà permettre de se faire une belle idée du potentiel du groupe pour la saison. Certes, les résultats dans les matches de préparation, aussi prestigieux soient-ils, n'ont pas la valeur de la compétition acharnée, mais tenir la dragée haute à de tels monuments du handball européen serait un gage de plus d'une saison bien aboutie. Mais Chambéry devra attendre un peu avant de se frotter à ces deux calibres, le jeudi sera le jour du choc entre l'ambitieux Zagreb et la forteresse Ciudad. Une aubaine pour les spectateurs de voir d'entrée de tournoi un match qui pourrait tout aussi bien être la finale.

Zagreb l'ambition des Balkans
Dire que le RK Zagreb veut renouer avec son plus que glorieux passé est un doux euphémisme ! Le niveau du recrutement pour la saison à venir laisse un tantinet rêveur. Sans ordre d'importance ou de préférence, Zagreb a fait venir : Mirza Dzomba, sans doute le meilleur ailier droit du monde, surtout depuis la retraite de celui qui pouvait lui contester ce titre honorifique, un dénommé Greg Anquetil, Igor Vori, pilier estampillé défensif de la sélection croate mais qui sait se muer en buteur prolifique sur son poste de pivot et enfin ou surtout le bras armé de Veszprém Kiril Lazarov, ancien meilleur buteur de la Champion's League et tout cela vient se rajouter à une liste déjà plus qu'impressionnante de talents cumulés. Niksa Kaleb, un ailier plus que rapide doté d'une panoplie de tir à faire pleurer les meilleurs gardiens du monde, Denis Spoljaric, arrière gauche remplaçant de luxe de Blazencko Lackovic dans la sélection de Croatie, et secondé dans le club par Tonci Valcic lui aussi membre de la grande Croatie, Zlatko Horvat remplaçant de Mirza Dzomba aussi bien en club qu'en équipe nationale et dans le buts un certain Vlado Sola, cauchemar de quelques français en match internationaux sur qui les années ne semble pas avoir de prise. Voilà ce que Chambéry va devoir affronter le vendredi soir, un rêve pour les spectateurs que d'assister à un tel match, quant à dire que ce sera du même tonneau pour les joueurs du CSH, il y a une petite marge quand même.

Redevenir le roi
Après avoir affronté cette armada, il faudra encore monter en performance pour affronter sa majesté Ciudad Real elle même. Déchue de son trône d'empereur européen par une équipe de Kiel quasi inarrêtable la saison dernière, le club espagnol a mis le paquet pour revenir tout en haut de l'affiche. Exit Carlos Prieto, Juan Belaustegui ou parti Mirza Dzomba ! Mais côté arrivée, dans le genre, difficile de faire mieux. Tout d'abord avec un certain Chema Rodriguez, meneur de la sélection ibère et inventeur de jeu quasi incomparable avec ses 1x1 en dribble et son jeu au près de la défense, avec lui en droite ligne de Valladolid, un ailier droit de choc en la personne de Roberto Garcia Parondo qui doublera le poste avec le retour pour une saison du Danois Christian Hjermind, en attendant la venue d'un certain Luc Abalo pour occuper le poste. Autre Danois, Torsten Laen, demi centre de Gudme et international quasi incontournable chez des Vikings 3° du dernier Mondial. Enfin un "petit" dernier, l'arrière gauche Viran Morros de Argila qui après avoir été formé au Barca à fait partie de la belle aventure européen de Léon la saison dernière du haut de son double mètre. Enfin a noter que le Slovène Uros Zorman peut-être compté dans les recrues après une année blanche et une grave blessure qui avait obligé Talent Dushebaev à reprendre le chemin du terrain. Et comme tout ce beau monde est toujours entouré des Didier Dinart, Alberto Entrerrios, Jonas Kallman, Petar Metlicic, Olafur Stefansson, Rolando Urios, Ales Pajovic, Siareh Ruthenka et David Davis le tout bouclé par la paire Sterbik - Hombrados qui a peu d'équivalent en Europe dans les buts. A l'écrire cela fiche limite la trouille, quant à aller les tâter de près... Honneur à Zagreb puis à Chambéry pour faire se lézarder la muraille dorée de la Mancha.

Car il faudra que Chambéry soit encore plus costaud que la veille pour prendre le dessus sur cette constellation de stars, tout cela pour envisager de décrocher un 4° trophée dans l'ET et devenir encore plus le roi incontesté du tournoi Strasbourgeois.

Dans la même rubrique