bandeau handzone

Mondial junior : l'entame sérieuse des Bleuettes

International

dimanche 3 juillet 2016 - © Davy Bodiguel

 4 min 12 de lecture

Les Mondiaux en Russie démarrent au mieux pour les Bleuettes d'Eric Calcagnini. Face à une sélection Tunisienne largement à sa portée, l'équipe de France junior a livré une belle prestation et se projette désormais vers un second duel face à l'Autriche... qui promet d'être un peu plus compliqué.

Certes, on attendra quelques jours avant de se positionner sur les chances réelles de cette équipe de France à aller loin dans la compétition, l’objectif annoncé par le staff Tricolore étant de se hisser en 8èmes de finale. Mais à cet instant, la première heure de jeu dans ce mondial Russe pose les jalons d’un début de compétition prometteur : impatientes d’en découdre, les Françaises ont réussi leur entame de match… Ilona Kieffer dès la 2ème minute de jeu se chargeant de montrer l’exemple en bonne capitaine qu’elle est. A vrai dire, les Tunisiennes ne rivaliseront que neuf petites minutes avant de prendre un 4-0 annonciateur (8-4, 12’). Dès lors, la machine Tricolore est lancée dans le sillage d’une bonne défense… suffisamment solide à l’entame du second quart d’heure de jeu autour de Juliette Huynh. Certes, cette jeune équipe U20 a besoin de trouver les automatismes pour enchaîner les bons résultats… mais face à une Tunisie d’un niveau en dessous, elle n’a pas eu à forcer son talent. Les récupérations de balle s’enchaînent : autant de munitions exploitées de la meilleure des manières par les ailières Elsa Deville et Dyenaba Sylla (12-7, 21’).

De la continuité dans les efforts défensifs, une attaque placée qui prend régulièrement le dessus sur une arrière-garde adverse trop souvent dépassée et des montées de balles que les Bleuettes exploitent à fond… Bref, le score gonfle jusqu’à la pause : la France mène en toute sérénité de six buts au moment de rentrer aux vestiaires (16-10, 30’). Dans pareil cas, la déconcentration est un risque quand il faut réengager la seconde période. Mais le sérieux ne quittera pas les rangs Tricolores dans ce match : seul Chaima Jouini (7 buts) trouvera régulièrement la faille dans le dispositif défensif Français : un bras Tunisien trop isolé face à Camille Mandret et ses coéquipières.

Alors la seconde mi-temps repart fatalement sur la même cadence : Nelly Plazanet et l’incontournable Ilona Kieffer donnent toujours plus d’avance à leurs couleurs au tableau d’affichage (20-12, 34’). Marie-Hélène Sajka face au but et Camille Depuiset dans la cage sont au relais en milieu de deuxième période pour confirmer ce net ascendant Français. Dominée de parts en parts, la Tunisie souffre de plus en plus physiquement au fil des minutes et craque définitivement dans le money-time : un 5-0 permet ainsi aux Françaises de dépasser la barre des dix buts d’avance (30-20, 52’). Une fin de match à leur avantage… particulièrement pour la Brestoise Alicia Toublanc qui inscrira ses quatre buts dans les onze dernières minutes. +12 au coup de sifflet final, les Bleuettes ont correctement rempli leur premier contrat, Eric Calcagni ayant eu l’opportunité de faire largement tourner son effectif. Première victoire attendue, Diankenba Nianh et ses partenaires sont désormais attendues mardi soir face à l’Autriche : on monte un peu en gamme avec un second rival malgré tout abordable, lui qui a été défait sur le fil par la Croatie lors de son match d’ouverture ce dimanche.

A Moscou, Dinamo Hall
Le dimanche 3 juillet 2016 à 14h00
France - Tunisie : 34 - 22 (Mi-temps : 16-10)
220 spectateurs
Arbitres :
MM. Jiri OPAVA & Pavel VALEK (République Tchèque)
Officiel IHF :
Dragan Nachevski (Macédoine)

France
Gardiennes : Depuiset (32', 9 arrêts sur 23), Huynh (28', 6 arrêts sur 14).
Joueuses de champ : Mandret (1/1), Sercien-Ugolin (3/4), Grimaud (1/1), Deville (2/2), Nianh (1/2), Dos Reis (0/2), Sylla (2/4), Bouchard (1/2), Toublanc (4/7), Kieffer (5/9 dont 1/1 pen.), Sajka (4/5), Andretti (1/2), Plazanet (5/8 dont 3/4 pen.), Robert (4/5).
Entraîneur : Calcagnini.

Tunisie
Gardiennes
: Gdoura (36', 11 arrêts sur 31), Sfar (24', 3 arrêts sur 17).
Joueuses de champ : M. Rezgui (2/2), A. Ben Abdallah (4/6), S. Ben Abdallah (0/3), Mejdi, Assadi, Mejri, Belhadj (0/1), R. Rezgui (2/4), Jouini (7/14 dont 1/1 pen.), Touibi, Ammar (0/1), Mouebed (1/6 dont 1/1 pen.), Dardour (5/12), Ben Soussia (1/1).
Entraîneur : Sanaa.

Revoir le match

*****************************

Les résultats de la 1ère journée :

Groupe A :
Danemark - Angola : 28-24
Hongrie - Ouzbekistan : 41-19
Monténégro - Norvège : 23-35

Groupe B :
Corée du Sud - Brésil : 35-34
Croatie - Autriche : 24-23
France - Tunisie : 34-22

Groupe C :
Roumanie - Kazakhstan : 43-21
Allemagne - Egypte : 35-15
Espagne - Argentine : 26-21

Groupe D :
Russie - Pays-Bas : 31-24
Japon - Chine : 28-23
Suède - Chili : 41-19

Mondial junior : l'entame sérieuse des Bleuettes 

International

dimanche 3 juillet 2016 - © Davy Bodiguel

 4 min 12 de lecture

Les Mondiaux en Russie démarrent au mieux pour les Bleuettes d'Eric Calcagnini. Face à une sélection Tunisienne largement à sa portée, l'équipe de France junior a livré une belle prestation et se projette désormais vers un second duel face à l'Autriche... qui promet d'être un peu plus compliqué.

Certes, on attendra quelques jours avant de se positionner sur les chances réelles de cette équipe de France à aller loin dans la compétition, l’objectif annoncé par le staff Tricolore étant de se hisser en 8èmes de finale. Mais à cet instant, la première heure de jeu dans ce mondial Russe pose les jalons d’un début de compétition prometteur : impatientes d’en découdre, les Françaises ont réussi leur entame de match… Ilona Kieffer dès la 2ème minute de jeu se chargeant de montrer l’exemple en bonne capitaine qu’elle est. A vrai dire, les Tunisiennes ne rivaliseront que neuf petites minutes avant de prendre un 4-0 annonciateur (8-4, 12’). Dès lors, la machine Tricolore est lancée dans le sillage d’une bonne défense… suffisamment solide à l’entame du second quart d’heure de jeu autour de Juliette Huynh. Certes, cette jeune équipe U20 a besoin de trouver les automatismes pour enchaîner les bons résultats… mais face à une Tunisie d’un niveau en dessous, elle n’a pas eu à forcer son talent. Les récupérations de balle s’enchaînent : autant de munitions exploitées de la meilleure des manières par les ailières Elsa Deville et Dyenaba Sylla (12-7, 21’).

De la continuité dans les efforts défensifs, une attaque placée qui prend régulièrement le dessus sur une arrière-garde adverse trop souvent dépassée et des montées de balles que les Bleuettes exploitent à fond… Bref, le score gonfle jusqu’à la pause : la France mène en toute sérénité de six buts au moment de rentrer aux vestiaires (16-10, 30’). Dans pareil cas, la déconcentration est un risque quand il faut réengager la seconde période. Mais le sérieux ne quittera pas les rangs Tricolores dans ce match : seul Chaima Jouini (7 buts) trouvera régulièrement la faille dans le dispositif défensif Français : un bras Tunisien trop isolé face à Camille Mandret et ses coéquipières.

Alors la seconde mi-temps repart fatalement sur la même cadence : Nelly Plazanet et l’incontournable Ilona Kieffer donnent toujours plus d’avance à leurs couleurs au tableau d’affichage (20-12, 34’). Marie-Hélène Sajka face au but et Camille Depuiset dans la cage sont au relais en milieu de deuxième période pour confirmer ce net ascendant Français. Dominée de parts en parts, la Tunisie souffre de plus en plus physiquement au fil des minutes et craque définitivement dans le money-time : un 5-0 permet ainsi aux Françaises de dépasser la barre des dix buts d’avance (30-20, 52’). Une fin de match à leur avantage… particulièrement pour la Brestoise Alicia Toublanc qui inscrira ses quatre buts dans les onze dernières minutes. +12 au coup de sifflet final, les Bleuettes ont correctement rempli leur premier contrat, Eric Calcagni ayant eu l’opportunité de faire largement tourner son effectif. Première victoire attendue, Diankenba Nianh et ses partenaires sont désormais attendues mardi soir face à l’Autriche : on monte un peu en gamme avec un second rival malgré tout abordable, lui qui a été défait sur le fil par la Croatie lors de son match d’ouverture ce dimanche.

A Moscou, Dinamo Hall
Le dimanche 3 juillet 2016 à 14h00
France - Tunisie : 34 - 22 (Mi-temps : 16-10)
220 spectateurs
Arbitres :
MM. Jiri OPAVA & Pavel VALEK (République Tchèque)
Officiel IHF :
Dragan Nachevski (Macédoine)

France
Gardiennes : Depuiset (32', 9 arrêts sur 23), Huynh (28', 6 arrêts sur 14).
Joueuses de champ : Mandret (1/1), Sercien-Ugolin (3/4), Grimaud (1/1), Deville (2/2), Nianh (1/2), Dos Reis (0/2), Sylla (2/4), Bouchard (1/2), Toublanc (4/7), Kieffer (5/9 dont 1/1 pen.), Sajka (4/5), Andretti (1/2), Plazanet (5/8 dont 3/4 pen.), Robert (4/5).
Entraîneur : Calcagnini.

Tunisie
Gardiennes
: Gdoura (36', 11 arrêts sur 31), Sfar (24', 3 arrêts sur 17).
Joueuses de champ : M. Rezgui (2/2), A. Ben Abdallah (4/6), S. Ben Abdallah (0/3), Mejdi, Assadi, Mejri, Belhadj (0/1), R. Rezgui (2/4), Jouini (7/14 dont 1/1 pen.), Touibi, Ammar (0/1), Mouebed (1/6 dont 1/1 pen.), Dardour (5/12), Ben Soussia (1/1).
Entraîneur : Sanaa.

Revoir le match

*****************************

Les résultats de la 1ère journée :

Groupe A :
Danemark - Angola : 28-24
Hongrie - Ouzbekistan : 41-19
Monténégro - Norvège : 23-35

Groupe B :
Corée du Sud - Brésil : 35-34
Croatie - Autriche : 24-23
France - Tunisie : 34-22

Groupe C :
Roumanie - Kazakhstan : 43-21
Allemagne - Egypte : 35-15
Espagne - Argentine : 26-21

Groupe D :
Russie - Pays-Bas : 31-24
Japon - Chine : 28-23
Suède - Chili : 41-19

Dans la même rubrique

International
mardi 19 octobre 2021
  
International
lundi 18 octobre 2021
  
International
jeudi 23 septembre 2021
  
International
mardi 20 juillet 2021
  
International
dimanche 4 juillet 2021
  
  1 2 3 4