bandeau handzone

Mondial junior : un nul avant le Danemark

International

samedi 9 juillet 2016 - © Pierre Menjot

 4 min 7 de lecture

Les Françaises ont montré un meilleur visage face au Brésil samedi, arrachant le nul dans les derniers instants (29-29). Mais ce résultat ne suffit pas à leur éviter la 4e place : elles rencontreront en 8es de finale le Danemark (lundi à 15h15), champion d’Europe l’an passé avec cette génération.

C’était un groupe ouvert, et la France s’en sort avec un bilan parfaitement équilibré. Après deux victoires inaugurales pour assurer la qualification (Tunisie puis Autriche) puis deux défaites plus embêtantes (Croatie et Corée du Sud), les Bleuettes ont tenu en échec le Brésil, samedi, pour leur cinquième et dernier match (29-29). Rassurant d’un côté, puisqu’il met fin à la mini-série négative, mais pas totalement non plus, tant les Françaises ont eu la main pour dominer leurs adversaires, une fois encore.

D’entrée de match, Plazanet et Kieffer mettent du rythme (4-1, 5e) et les changements opérés par le sélectionneur (titularisation de Lo dans les cages, qui remplace Dos Reis dans le groupe, et de Grimaud à l’aile gauche) portaient leurs fruits. Mais le Brésil profitait d’un premier relâchement pour revenir (5-5, 9e) puis passer devant (8-9, 16e), trompant une défense bleue un peu trop passive, en particulier face aux deux arrières De Paula et Fernandes. Après un mauvais passage ponctué par deux balles perdues bêtement et quelques pralines en dehors du cadre, les retours de Sercien et Deville faisaient du bien et, aidées par l’entrée de Depuiset (7 arrêts), les filles de Calcagnini prenaient les devants, creusant même un premier break à cheval sur les deux mi-temps (17-13, 32e).

A cela, le Brésil répondait par sa doublette d’arrières, totalement différentes mais aussi efficaces. A gauche, une Fernandes façon toro lors d’un encierro dans les rues de Pampelune pour transpercer la défense (15 buts !) ; à droite, la future Fleuryssoise De Paula, dans l’évitement grâce à un jeu de jambes intéressant et précise au tir (7 buts). Egalement portées par la performance de Silva dans les cages (16 arrêts, un but encaissé en 10 minutes), les Auriverdes repassaient devant (19-20 puis 20-22, 47e). Sur une double supériorité numérique, les Tricolores avaient l’opportunité de se rapprocher mais celle-ci se révélait catastrophique (lobe manqué, passe interceptée et un but encaissé pour zéro marqué). Un dernier sursaut d’orgueil allait néanmoins réveiller les Françaises qui passaient un 3-0 pour basculer en tête à l’entame du money time (28-27, 57e). Pas suffisant pour l’emporter et après l’égalisation en puissance de Kieffer, ce sont mêmes les Brésiliennes qui avaient le ballon pour l’emporter, Fernandes trouvant le poteau au buzzer (29-29).

On savait depuis la veille que le 8e de finale serait soit difficile, soit très difficile. Ce sera donc la deuxième option qui attend les Bleues lundi face au Danemark, invaincu dans un groupe A pourtant relevé (Norvège, Hongrie, Angola, Monténégro). Championnes d’Europe l’an dernier avec cette génération, les Danoises se montrent solides en défense (20,8 buts encaissés et la gardienne titulaire, Reinhardt, à 50% d’arrêts !) et présentent un collectif homogène, donc redoutable puisque l’arrière-garde n’a pas su contenir deux joueuses ce samedi... Désormais, les Françaises vont devoir monter de deux crans leur niveau pour inquiéter les Nordistes. Elles en ont les moyens.

Revoir le match

A Moscou, Dinamo Hall
Le samedi 9 juillet à 20h
France – Brésil : 29 – 29 (MT : 15-13)

Arbitres : MM. Jedermann et Posch (USA).

France
Gardiennes : Lo (31 min, 4/19 arrêts), Depuiset (29 min, 7/21 arrêts), Huynh.
Joueuses de champ : Mandret (1/1), Sercien-Ugolin (3/8), Grimaud, Deville (3/7 dt 0/1 pen), Nianh, Sylla (3/6), Bouchard, Toublanc, Kieffer (6/8), Sajka (7/12 dt 2/2 pen), Andretti, Plazanet (3/8 dt 0/1 pen), Robert (3/3).
Sélectionneur : E. Calcagnini.

Brésil
Gardiennes : Silva (60 min, 16/45 arrêts dt 2/4 pen) et Dias.
Joueuses de champ : De Paula (7/11), Maia (1/1), Bedmarski, De Santana (0/1), Fernandes (15/23), Mousinho, Damascena, De Souza, Carneiro (0/2), E Silva, Borba (0/1), Moraes (3/5), Da Silva (2/3), Lima (1/2).
Sélectionneur : D. Suarez.

Les résultats de la 5e journée

Groupe A
Norvège – Ouzbékistan, 54-16
Monténégro – Angola, 22-22
Danemark – Hongrie, 28-17

Classement :
1 Danemark, 10 pts
2 Norvège, 8
3 Hongrie, 6
4 Angola, 3 (-2)
5 Monténégro, 3 (-15)
6 Ouzbékistan, 0.

Groupe B
Corée du Sud – Croatie, 26-23
Tunisie – Autriche, 18-26
France – Brésil, 29-29

Classement :
1 Corée du Sud, 10 pts
2 Croatie, 8
3 Brésil, 5
4 France, 5
5 Autriche, 2
6 Tunisie, 0

Groupe C
Argentine – Egypte, 19-13
Espagne – Kazakhstan, 30-17
Roumanie – Allemagne, 29-29

Classement :
1 Roumanie, 9 pts (+69)
2 Allemagne, 9 (+62)
3 Espagne, 6
4 Argentine, 4
5 Egypte, 2
6 Kazakhstan, 0.

Groupe D
Chine – Chili, 31-29
Japon – Pays-Bas, 25-31
Russie – Suède, 31-21

Classement :
1 Russie, 10 pts
2 Suède, 8
3 Pays-Bas, 6
4 Japon, 4
5 Chine, 2
6 Chili, 0.

Les affiches des 8es de finale :

Danemark - France
Norvège - Brésil
Hongrie - Croatie
Angola - Corée du Sud
Roumanie - Japon
Allemagne - Pays-Bas
Espagne - Suède
Argentine - Russie

Mondial junior : un nul avant le Danemark 

International

samedi 9 juillet 2016 - © Pierre Menjot

 4 min 7 de lecture

Les Françaises ont montré un meilleur visage face au Brésil samedi, arrachant le nul dans les derniers instants (29-29). Mais ce résultat ne suffit pas à leur éviter la 4e place : elles rencontreront en 8es de finale le Danemark (lundi à 15h15), champion d’Europe l’an passé avec cette génération.

C’était un groupe ouvert, et la France s’en sort avec un bilan parfaitement équilibré. Après deux victoires inaugurales pour assurer la qualification (Tunisie puis Autriche) puis deux défaites plus embêtantes (Croatie et Corée du Sud), les Bleuettes ont tenu en échec le Brésil, samedi, pour leur cinquième et dernier match (29-29). Rassurant d’un côté, puisqu’il met fin à la mini-série négative, mais pas totalement non plus, tant les Françaises ont eu la main pour dominer leurs adversaires, une fois encore.

D’entrée de match, Plazanet et Kieffer mettent du rythme (4-1, 5e) et les changements opérés par le sélectionneur (titularisation de Lo dans les cages, qui remplace Dos Reis dans le groupe, et de Grimaud à l’aile gauche) portaient leurs fruits. Mais le Brésil profitait d’un premier relâchement pour revenir (5-5, 9e) puis passer devant (8-9, 16e), trompant une défense bleue un peu trop passive, en particulier face aux deux arrières De Paula et Fernandes. Après un mauvais passage ponctué par deux balles perdues bêtement et quelques pralines en dehors du cadre, les retours de Sercien et Deville faisaient du bien et, aidées par l’entrée de Depuiset (7 arrêts), les filles de Calcagnini prenaient les devants, creusant même un premier break à cheval sur les deux mi-temps (17-13, 32e).

A cela, le Brésil répondait par sa doublette d’arrières, totalement différentes mais aussi efficaces. A gauche, une Fernandes façon toro lors d’un encierro dans les rues de Pampelune pour transpercer la défense (15 buts !) ; à droite, la future Fleuryssoise De Paula, dans l’évitement grâce à un jeu de jambes intéressant et précise au tir (7 buts). Egalement portées par la performance de Silva dans les cages (16 arrêts, un but encaissé en 10 minutes), les Auriverdes repassaient devant (19-20 puis 20-22, 47e). Sur une double supériorité numérique, les Tricolores avaient l’opportunité de se rapprocher mais celle-ci se révélait catastrophique (lobe manqué, passe interceptée et un but encaissé pour zéro marqué). Un dernier sursaut d’orgueil allait néanmoins réveiller les Françaises qui passaient un 3-0 pour basculer en tête à l’entame du money time (28-27, 57e). Pas suffisant pour l’emporter et après l’égalisation en puissance de Kieffer, ce sont mêmes les Brésiliennes qui avaient le ballon pour l’emporter, Fernandes trouvant le poteau au buzzer (29-29).

On savait depuis la veille que le 8e de finale serait soit difficile, soit très difficile. Ce sera donc la deuxième option qui attend les Bleues lundi face au Danemark, invaincu dans un groupe A pourtant relevé (Norvège, Hongrie, Angola, Monténégro). Championnes d’Europe l’an dernier avec cette génération, les Danoises se montrent solides en défense (20,8 buts encaissés et la gardienne titulaire, Reinhardt, à 50% d’arrêts !) et présentent un collectif homogène, donc redoutable puisque l’arrière-garde n’a pas su contenir deux joueuses ce samedi... Désormais, les Françaises vont devoir monter de deux crans leur niveau pour inquiéter les Nordistes. Elles en ont les moyens.

Revoir le match

A Moscou, Dinamo Hall
Le samedi 9 juillet à 20h
France – Brésil : 29 – 29 (MT : 15-13)

Arbitres : MM. Jedermann et Posch (USA).

France
Gardiennes : Lo (31 min, 4/19 arrêts), Depuiset (29 min, 7/21 arrêts), Huynh.
Joueuses de champ : Mandret (1/1), Sercien-Ugolin (3/8), Grimaud, Deville (3/7 dt 0/1 pen), Nianh, Sylla (3/6), Bouchard, Toublanc, Kieffer (6/8), Sajka (7/12 dt 2/2 pen), Andretti, Plazanet (3/8 dt 0/1 pen), Robert (3/3).
Sélectionneur : E. Calcagnini.

Brésil
Gardiennes : Silva (60 min, 16/45 arrêts dt 2/4 pen) et Dias.
Joueuses de champ : De Paula (7/11), Maia (1/1), Bedmarski, De Santana (0/1), Fernandes (15/23), Mousinho, Damascena, De Souza, Carneiro (0/2), E Silva, Borba (0/1), Moraes (3/5), Da Silva (2/3), Lima (1/2).
Sélectionneur : D. Suarez.

Les résultats de la 5e journée

Groupe A
Norvège – Ouzbékistan, 54-16
Monténégro – Angola, 22-22
Danemark – Hongrie, 28-17

Classement :
1 Danemark, 10 pts
2 Norvège, 8
3 Hongrie, 6
4 Angola, 3 (-2)
5 Monténégro, 3 (-15)
6 Ouzbékistan, 0.

Groupe B
Corée du Sud – Croatie, 26-23
Tunisie – Autriche, 18-26
France – Brésil, 29-29

Classement :
1 Corée du Sud, 10 pts
2 Croatie, 8
3 Brésil, 5
4 France, 5
5 Autriche, 2
6 Tunisie, 0

Groupe C
Argentine – Egypte, 19-13
Espagne – Kazakhstan, 30-17
Roumanie – Allemagne, 29-29

Classement :
1 Roumanie, 9 pts (+69)
2 Allemagne, 9 (+62)
3 Espagne, 6
4 Argentine, 4
5 Egypte, 2
6 Kazakhstan, 0.

Groupe D
Chine – Chili, 31-29
Japon – Pays-Bas, 25-31
Russie – Suède, 31-21

Classement :
1 Russie, 10 pts
2 Suède, 8
3 Pays-Bas, 6
4 Japon, 4
5 Chine, 2
6 Chili, 0.

Les affiches des 8es de finale :

Danemark - France
Norvège - Brésil
Hongrie - Croatie
Angola - Corée du Sud
Roumanie - Japon
Allemagne - Pays-Bas
Espagne - Suède
Argentine - Russie

Dans la même rubrique

International
mardi 19 octobre 2021
  
International
lundi 18 octobre 2021
  
International
jeudi 23 septembre 2021
  
International
mardi 20 juillet 2021
  
International
dimanche 4 juillet 2021
  
  1 2 3 4