bandeau handzone

L’Egypte facile, ou presque...

Mondial

mercredi 13 janvier 2021 - © François Dasriaux

 2 min 12 de lecture

Le Mondial 2021 est parti. Comme d’habitude, le pays hôte a lancé les débats un jour avant que la meute ne lui emboîte le pas. Et l’Egypte a fait un premier pas vers ce dont elle rêve, la finale, en dominant le Chili 35 à 29. Annoncé facile, ce match l’a été, mais seulement pendant 30 minutes. Après les Pharaons se sont pris les pieds dans leur propre jeu et le Chili a joué sa chance crânement et avec talent pendant tout le match. Ce premier match est aussi important car il permet de voir quelles sont les préconisations en termes d’arbitrage et sur quels aspects du jeu il faudra être attentif si on ne veut pas se faire prendre par la patrouille arbitrale.

 

On n’a pas mis longtemps avant de comprendre sur quoi les instances dirigeantes de l’arbitrage avaient pointé leurs doigts inquisiteurs. Poussettes et tirages de maillot interdits sous peine d’exclusion systématique et irrévocable. Et dans le domaine la paire arbitrale allemande du match, messieurs Robert Schulze et Tobias Tonnies, ont été très clairs et même chirurgicaux. D’abord en étant extrêmement concis et stricts tout en étant très bons. En utilisant souvent la sanction différée à bon escient, cette sanction différée qui est si souvent oubliée. En étant très égalitaires dans les jugements mais aussi assez secs avec la bagatelle de 16 exclusions, 7 pour l’Egypte et 9 pour le Chili. Les choses sont clairement annoncées, à moins d’avoir envie de jouer une très grosse partie du match en infériorité, il va falloir éviter tout tirage de maillot, tout impact haut autour du cou et de la tête et lâcher rapidement en défense, les ceinturages et autre accrochages ayant été tous sanctionnés d’une exclusion temporaire.

 

Les Egyptiens ont dû faire avec ça et les Chiliens aussi. Ils ont quand même produit un jeu par moment très agréable mais si le Chili est resté dans ses savoirs et s’est battu 60 minutes, les locaux sont parfois retombés, surtout en seconde période, dans leur travers habituel. Un manque de constance endémique que Roberto Parrondo devra absolument gommer si il veut emmener ses ouailles au bout de la route. Capables de produire un superbe jeu offensif, les Egyptiens se sont aussi troués en défense sur les glissements d’un pivot vif et de petit gabarit et les rushes volontaires du duo Salinas (Rodrigo) Feutchmann (Erwin) sur la base arrière. Au final pas de stress, mais une baisse de niveau inquiétante et un Chili qui, sans être un foudre de guerre, s’est offert une balle de -3 à 10 minutes de la fin…

 

L’Egypte facile, ou presque... 

Mondial

mercredi 13 janvier 2021 - © François Dasriaux

 2 min 12 de lecture

Le Mondial 2021 est parti. Comme d’habitude, le pays hôte a lancé les débats un jour avant que la meute ne lui emboîte le pas. Et l’Egypte a fait un premier pas vers ce dont elle rêve, la finale, en dominant le Chili 35 à 29. Annoncé facile, ce match l’a été, mais seulement pendant 30 minutes. Après les Pharaons se sont pris les pieds dans leur propre jeu et le Chili a joué sa chance crânement et avec talent pendant tout le match. Ce premier match est aussi important car il permet de voir quelles sont les préconisations en termes d’arbitrage et sur quels aspects du jeu il faudra être attentif si on ne veut pas se faire prendre par la patrouille arbitrale.

 

On n’a pas mis longtemps avant de comprendre sur quoi les instances dirigeantes de l’arbitrage avaient pointé leurs doigts inquisiteurs. Poussettes et tirages de maillot interdits sous peine d’exclusion systématique et irrévocable. Et dans le domaine la paire arbitrale allemande du match, messieurs Robert Schulze et Tobias Tonnies, ont été très clairs et même chirurgicaux. D’abord en étant extrêmement concis et stricts tout en étant très bons. En utilisant souvent la sanction différée à bon escient, cette sanction différée qui est si souvent oubliée. En étant très égalitaires dans les jugements mais aussi assez secs avec la bagatelle de 16 exclusions, 7 pour l’Egypte et 9 pour le Chili. Les choses sont clairement annoncées, à moins d’avoir envie de jouer une très grosse partie du match en infériorité, il va falloir éviter tout tirage de maillot, tout impact haut autour du cou et de la tête et lâcher rapidement en défense, les ceinturages et autre accrochages ayant été tous sanctionnés d’une exclusion temporaire.

 

Les Egyptiens ont dû faire avec ça et les Chiliens aussi. Ils ont quand même produit un jeu par moment très agréable mais si le Chili est resté dans ses savoirs et s’est battu 60 minutes, les locaux sont parfois retombés, surtout en seconde période, dans leur travers habituel. Un manque de constance endémique que Roberto Parrondo devra absolument gommer si il veut emmener ses ouailles au bout de la route. Capables de produire un superbe jeu offensif, les Egyptiens se sont aussi troués en défense sur les glissements d’un pivot vif et de petit gabarit et les rushes volontaires du duo Salinas (Rodrigo) Feutchmann (Erwin) sur la base arrière. Au final pas de stress, mais une baisse de niveau inquiétante et un Chili qui, sans être un foudre de guerre, s’est offert une balle de -3 à 10 minutes de la fin…

 

Dans la même rubrique

Le match

 mercredi 13 janvier 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 33 | Buts : 6 | Pd : 6 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 3 | Arr Tot : 1 / 1 (100 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#3 Suède Egypte 24 23 18/01/2021 18:00
#3 Macédoine du Nord Chili 32 29 18/01/2021 15:30

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Suède 6 3 3 0 0
2 Egypte 4 3 2 0 1
3 Macédoine du Nord 2 3 1 0 2
4 Chili 0 3 0 0 3