bandeau handzone

Metz retrouve son public et sa verve

LBE

mercredi 19 mai 2021 - © François Dasriaux

 6 min 1 de lecture

Metz a cassé le cycle des échecs face à Brest et il a choisi le meilleur moment pour le faire ! En retrouvant des Arènes vivantes et bruyantes, une défense de fer devant une Dinah Eckerle de gala avec l’absence d’Hatadou Sako, les Messines se sont offert une vraie chance de décrocher leur 24° titre de championnes de France en s’imposant largement sur Brest 31 à 24. Il faudra clairement un tout autre BBH dimanche à l’Arena pour renverser une vapeur bien jaune et bleue pour le moment.


Tout le monde le sait, Emmanuel Mayonnade en premier, Brest est capable de renverser la vapeur dimanche devant son public de l’Arena. Mais une chose est sure, il faudra un tout autre contenu de match pour les Brestoises si elles veulent réaliser un tel exploit. Car c’est ce que devra réaliser Brest, un exploit pour mettre à la raison ces messines qui sont capables de réaliser une deuxième match de la même teneur que celui de ce soir. Certes, à Metz tout le monde a été presque impeccable. De Dinah Eckerle, pourtant lâchée par Hatadou Sako, forfait pour le match à Astrid N’Gouan qui a livré un match mémorable avec les centrales du BBH, tout le collectif messin est à féliciter du contenu de ce match aller. On n’a même pas senti de trop l’absence d’Orlane Kanor, le duo Méline Nocandy – Tjasa Stanko a fait des merveilles sur la base arrière et Camilla Micijevic a encore montré qu’elle possède un bras assez hors normes. 

 


Mais ce qui a le plus frappé ce soir à Metz, c’est cette volonté de faire vivre la balle, à contrario d’une équipe de Brest qui s’est enferrée à jouer des duels que la défense du Metz HB attendait et ne perdait que rarement. Pas de jeu en mouvement ou trop peu pour la base arrière bretonne. Ce qui a entrainé mécaniquement une pénurie de ballons pour les pivots du BBH et quand on se prive par ses manques dans le jeu d’une arme comme Pauletta Foppa, mécaniquement cela pèse au score. Pour dépasser la défense messine plus régulièrement, il fallait arriver à faire vivre le ballon, travailler d’une aile à l’autre et ne pas se faire systématiquement prendre balle en main. Pour n’avoir pas réussi à le faire, Brest s’est mis dans le dur et surtout a donné les balles à Metz pour jouer sur grand espace et là, les Manon Houette, Ailly Luciano et consort se sont régalées enfonçant le clou à chaque fois que Brest pensait pouvoir sortir un peu la tête de l’eau. Maitresses du timing de jeu, les Messines vont même s’offrir le luxe de calmer te de gérer au mieux les dernières minutes de jeu, là où le BBH aurait pu adoucir l’addition et repartir avec un -5 ou -4 beaucoup plus gérable sur le retour.



Maintenant, Brest sait qu’il a raté son match, est-ce que les joueuses peuvent totalement corriger le tir, bien évidemment, et les 7 buts vont vraiment mettre une sacrée dramaturgie dimanche après-midi dans le match retour. Laurent Bezeau a 3 jours devant lui pour trouver la parade à la nouvelle donne qu’a posé Metz avec ce match aller. Nécessaire, certainement, suffisant, on le saura dimanche vers 17h20 ou 30.



A Metz (FRA), Les Arènes
Le mercredi 19 mai à 18h30
Finale aller LFH
Metz HB - Brest BH : 31 - 24 (Mi-temps : 16-13)
800 spectateurs
Arbitres  : MM Artes Sylvain et Benjamin Bolla
Evolution du score : 3-2 5°, 5-4 10°, 7-6 15°, 10-7 20°, 13-10 25°, 16-13 MT - 18-14 35°, 20-17 40°, 23-18 45°, 26-18 50°, 29-22 55°, 31-24 FT.

 

Les réactions (Avec le concours du service de presse de la LFH)
Emmanuel Mayonnade, entraineur de Metz Handball : « On a fait le match qu’on voulait faire, on voulait gagner et être encore en vie à l’issue du match aller. Cependant, on a un matelas qui ne représente pas encore grand-chose car on sait qu’on en a déjà pris 10 à Brest cette année. Brest le sait et on va partir tranquillement demain au travail comme on l’a toujours fait. On va rester fidèles à ce que l’on sait faire et on est tranquilles ce soir. On a été meilleur face à eux que sur les précédents matches avec beaucoup de réussite ce soir, on a été plus présentes dans le combat et notre copie d’ensemble est plutôt intéressante. Tout m’a plus ce soir tactiquement. Mais maintenant l’objectif est de faire pareil dimanche prochain et on va rester concentrés et on doit se préparer pour tous les scénarios possibles. Rien ne nous fait peur mais l’adversaire va aussi s’y préparer. On est maitres de notre scénario désormais. » 

Manon Houette, joueuse de Metz Handball : « Je suis très heureuse ce soir car je vois comme on s’entraine, comment on joue et de quoi on est capables face aux équipes du championnat. Et on n’avait pas montré encore ces choses-là face à Brest, du moins, pendant 60 minutes. Donc je suis très fière de notre performance mais évidemment, on sait que c’est loin d’être gagné car Brest est capable de gagner de 10-15 buts. Donc à nous de garder le cap. Cette fois-ci, on n’a pas eu peur non plus. Et on a eu le bonheur de retrouver le public qui nous a poussées aussi. On n’avait envie de se prouver à nous mais aussi au public. Manu Mayonnade nous en parle souvent, de cette institution du Metz Handball et de tous les gens autour de nous, le public, les partenaires, les bénévoles. On avait envie de leur rendre ce qu’ils nous ont donnés et moi aussi personnellement depuis 4 ans. C’est un honneur d’avoir fait partie de cette institution et je serais fière d’apporter un titre et de partir avec un titre. »

Laurent Bezeau, entraineur de Brest Bretagne Handball : « On va se remettre vite au travail pour faire un gros match au retour pour rattraper ses 7 buts. Tout est possible, on est capable de gagner de 10 buts, on le sait, mais on va devoir se battre pour inverser la tendance. Si on n’est pas capables de monter notre niveau de jeu et notre agressivité et si Metz joue comme ce soir, ça va être difficile mais on a déjà montré qu’on était capable. »

Ana Gros, joueuse de Brest Bretagne Handball : « Honnêtement, je ne sais pas quoi dire à part que je suis fortement déçue ! On n’a pas du tout joué notre meilleur niveau. En première mi-temps, on n’a pas bien commencé et on a perdu des ballons très bêtement. On a ensuite couru après le score toute la 2e mi-temps. On n’était pas là en défense, pas assez agressives. Ce n’était vraiment pas notre jeu ! On ne peut pas se replier sur l’excuse de l’enchainement de matches car on joue à ce rythme-là depuis le début de la saison et on a l’habitude. Et là on n’a pas tout donné ! Et en finale, on le paie cher. Les Messines se sont battues et on sait qu’elles allaient tout faire pour gagner. Elles ont très bien joué et nous non. Maintenant, on va se battre pour le retour. Cela ne sera pas facile mais rien n’est impossible au handball. Il faut qu’on se prépare bien et qu’on soit à 300% ! »

Metz retrouve son public et sa verve 

LBE

mercredi 19 mai 2021 - © François Dasriaux

 6 min 1 de lecture

Metz a cassé le cycle des échecs face à Brest et il a choisi le meilleur moment pour le faire ! En retrouvant des Arènes vivantes et bruyantes, une défense de fer devant une Dinah Eckerle de gala avec l’absence d’Hatadou Sako, les Messines se sont offert une vraie chance de décrocher leur 24° titre de championnes de France en s’imposant largement sur Brest 31 à 24. Il faudra clairement un tout autre BBH dimanche à l’Arena pour renverser une vapeur bien jaune et bleue pour le moment.


Tout le monde le sait, Emmanuel Mayonnade en premier, Brest est capable de renverser la vapeur dimanche devant son public de l’Arena. Mais une chose est sure, il faudra un tout autre contenu de match pour les Brestoises si elles veulent réaliser un tel exploit. Car c’est ce que devra réaliser Brest, un exploit pour mettre à la raison ces messines qui sont capables de réaliser une deuxième match de la même teneur que celui de ce soir. Certes, à Metz tout le monde a été presque impeccable. De Dinah Eckerle, pourtant lâchée par Hatadou Sako, forfait pour le match à Astrid N’Gouan qui a livré un match mémorable avec les centrales du BBH, tout le collectif messin est à féliciter du contenu de ce match aller. On n’a même pas senti de trop l’absence d’Orlane Kanor, le duo Méline Nocandy – Tjasa Stanko a fait des merveilles sur la base arrière et Camilla Micijevic a encore montré qu’elle possède un bras assez hors normes. 

 


Mais ce qui a le plus frappé ce soir à Metz, c’est cette volonté de faire vivre la balle, à contrario d’une équipe de Brest qui s’est enferrée à jouer des duels que la défense du Metz HB attendait et ne perdait que rarement. Pas de jeu en mouvement ou trop peu pour la base arrière bretonne. Ce qui a entrainé mécaniquement une pénurie de ballons pour les pivots du BBH et quand on se prive par ses manques dans le jeu d’une arme comme Pauletta Foppa, mécaniquement cela pèse au score. Pour dépasser la défense messine plus régulièrement, il fallait arriver à faire vivre le ballon, travailler d’une aile à l’autre et ne pas se faire systématiquement prendre balle en main. Pour n’avoir pas réussi à le faire, Brest s’est mis dans le dur et surtout a donné les balles à Metz pour jouer sur grand espace et là, les Manon Houette, Ailly Luciano et consort se sont régalées enfonçant le clou à chaque fois que Brest pensait pouvoir sortir un peu la tête de l’eau. Maitresses du timing de jeu, les Messines vont même s’offrir le luxe de calmer te de gérer au mieux les dernières minutes de jeu, là où le BBH aurait pu adoucir l’addition et repartir avec un -5 ou -4 beaucoup plus gérable sur le retour.



Maintenant, Brest sait qu’il a raté son match, est-ce que les joueuses peuvent totalement corriger le tir, bien évidemment, et les 7 buts vont vraiment mettre une sacrée dramaturgie dimanche après-midi dans le match retour. Laurent Bezeau a 3 jours devant lui pour trouver la parade à la nouvelle donne qu’a posé Metz avec ce match aller. Nécessaire, certainement, suffisant, on le saura dimanche vers 17h20 ou 30.



A Metz (FRA), Les Arènes
Le mercredi 19 mai à 18h30
Finale aller LFH
Metz HB - Brest BH : 31 - 24 (Mi-temps : 16-13)
800 spectateurs
Arbitres  : MM Artes Sylvain et Benjamin Bolla
Evolution du score : 3-2 5°, 5-4 10°, 7-6 15°, 10-7 20°, 13-10 25°, 16-13 MT - 18-14 35°, 20-17 40°, 23-18 45°, 26-18 50°, 29-22 55°, 31-24 FT.

 

Les réactions (Avec le concours du service de presse de la LFH)
Emmanuel Mayonnade, entraineur de Metz Handball : « On a fait le match qu’on voulait faire, on voulait gagner et être encore en vie à l’issue du match aller. Cependant, on a un matelas qui ne représente pas encore grand-chose car on sait qu’on en a déjà pris 10 à Brest cette année. Brest le sait et on va partir tranquillement demain au travail comme on l’a toujours fait. On va rester fidèles à ce que l’on sait faire et on est tranquilles ce soir. On a été meilleur face à eux que sur les précédents matches avec beaucoup de réussite ce soir, on a été plus présentes dans le combat et notre copie d’ensemble est plutôt intéressante. Tout m’a plus ce soir tactiquement. Mais maintenant l’objectif est de faire pareil dimanche prochain et on va rester concentrés et on doit se préparer pour tous les scénarios possibles. Rien ne nous fait peur mais l’adversaire va aussi s’y préparer. On est maitres de notre scénario désormais. » 

Manon Houette, joueuse de Metz Handball : « Je suis très heureuse ce soir car je vois comme on s’entraine, comment on joue et de quoi on est capables face aux équipes du championnat. Et on n’avait pas montré encore ces choses-là face à Brest, du moins, pendant 60 minutes. Donc je suis très fière de notre performance mais évidemment, on sait que c’est loin d’être gagné car Brest est capable de gagner de 10-15 buts. Donc à nous de garder le cap. Cette fois-ci, on n’a pas eu peur non plus. Et on a eu le bonheur de retrouver le public qui nous a poussées aussi. On n’avait envie de se prouver à nous mais aussi au public. Manu Mayonnade nous en parle souvent, de cette institution du Metz Handball et de tous les gens autour de nous, le public, les partenaires, les bénévoles. On avait envie de leur rendre ce qu’ils nous ont donnés et moi aussi personnellement depuis 4 ans. C’est un honneur d’avoir fait partie de cette institution et je serais fière d’apporter un titre et de partir avec un titre. »

Laurent Bezeau, entraineur de Brest Bretagne Handball : « On va se remettre vite au travail pour faire un gros match au retour pour rattraper ses 7 buts. Tout est possible, on est capable de gagner de 10 buts, on le sait, mais on va devoir se battre pour inverser la tendance. Si on n’est pas capables de monter notre niveau de jeu et notre agressivité et si Metz joue comme ce soir, ça va être difficile mais on a déjà montré qu’on était capable. »

Ana Gros, joueuse de Brest Bretagne Handball : « Honnêtement, je ne sais pas quoi dire à part que je suis fortement déçue ! On n’a pas du tout joué notre meilleur niveau. En première mi-temps, on n’a pas bien commencé et on a perdu des ballons très bêtement. On a ensuite couru après le score toute la 2e mi-temps. On n’était pas là en défense, pas assez agressives. Ce n’était vraiment pas notre jeu ! On ne peut pas se replier sur l’excuse de l’enchainement de matches car on joue à ce rythme-là depuis le début de la saison et on a l’habitude. Et là on n’a pas tout donné ! Et en finale, on le paie cher. Les Messines se sont battues et on sait qu’elles allaient tout faire pour gagner. Elles ont très bien joué et nous non. Maintenant, on va se battre pour le retour. Cela ne sera pas facile mais rien n’est impossible au handball. Il faut qu’on se prépare bien et qu’on soit à 300% ! »

Le match

 mercredi 19 mai 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 27 | Buts : 10 | Pd : 0 | Int : 1
 Top Gardien
Eval : 7 | Arr Tot : 12 / 35 (34,3 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#12 Besançon Chambray 26 25 29/05/2021 18:00
#12 Brest Metz 29 22 23/05/2021 15:30
#12 Bourg de Péage Nice 26 30 28/05/2021 18:30
#12 Nantes Paris 92 21 25 30/05/2021 16:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Besançon 6 2 2 0 0
2 Paris 92 4 2 1 0 1
3 Brest 4 2 1 0 1
4 Bourg de Péage 4 2 1 0 1
5 Nantes 4 2 1 0 1
6 Nice 4 2 1 0 1
7 Metz 4 2 1 0 1
8 Chambray 2 2 0 0 2