bandeau handzone

Solides mais perfectibles

Mondial

vendredi 3 décembre 2021 - © François Dasriaux

 4 min 27 de lecture

Les Bleues ont passé assez simplement l’écueil angolais en dominant les championnes d’Afrique 30 à 20. Malgré des imperfections récurrentes en attaque, les Bleues ont surtout montré une défense de fer devant une Laura Glauser assez impressionnante pour son retour en compétition officielle avec les Tricolores. Cette victoire assez facile devrait booster le groupe d’Olivier Krumbholz qui va devoir monter en puissance offensivement pour affronter dimanche la Slovénie et mardi prochain le Monténégro.


Malgré pas mal d’approximation à la finition, les Bleues ont tout de même marqué 30 buts, ce qui est quand même non négligeable. On imagine à peine ce qui se serait passé sans ce déchet anodin dans le fond mais pas forcément dans la forme. Comme face à la Hongrie, les Bleues ont parfois des sautes d’humeur offensives, mais on sait aussi que plus la compétition avance, moins c’est le cas. Alors de la confiance, la suite pourrait être intéressante si jamais Laura Glauser reste sur cette dynamique, sans oublier Cléopâtre Darleux restée bien sage assise sur le banc pour assister à la démonstration de sa co-locatrice des buts tricolores. Si les ailières sont aussi prolifiques et que le arrières continuent à pousser la balle vers elles mais aussi si la base arrière trouve un poil plus d’efficacité à la finition. Ceci dit, il fallait une bonne dose de moral pour aller défier le bloc angolais. Dans le domaine on est plus proche de boucherie-charcuterie que d’un Handball propre. Même si ils ont régulièrement sanctionné, la paire arbitrale croate aurait pu pousser un peu le curseur et un ou deux rouges n’auraient pas été volés tant à chaque fois qu’une Bleue se présentait au shoot, elle prenait une belle « mornifle » made in Luanda ! Mais bon, pas de casse contrairement au Danemark, à la Roumanie et d’autres encore, on fera les comptes de tout cela et de l’utilité de voir 32 équipes dans un Mondial féminin de Handball.

Pour ce soir, il reste du travail bien fait, des axes de progression évidents et surtout le sentiment qu’encore une fois, les adversaires des Françaises ne vont pas avoir la vie facile en attaque. Si l’attaque a eu quelques ratés, la défense reste le gros point fort français et elle a encore la possibilité de monter en puissance. Mais surtout, elle ne sera pas confrontée trop souvent à une équipe avec tant de puissance athlétique, puissance parfois quand même assez mal utilisée. Certes le duo Albertine Kassoma et Liliana Venancio a parfois mis les centrales bleues dans le rouge, mais globalement, Béatrice Edwige et consort ont réussi assez bien à maîtriser leur surpuissance, même quand l’Angola s’est mis à jouer à 7 sur le dernier quart d’heure de jeu. Jeu à 7 qui aura été le poison final pour l’Angola, les Françaises réussissant parfaitement avec l’aide du show Glauser à contrer cette initiative et monter les ballons tranquillement pour faire enfler le score rapidement jusqu’à la dizaine.

Maintenant il va y avoir 24 heures de repos, enfin avec du travail, on l’a bien compris... Au dire du sélectionneur, la base arrière va certainement avoir toute son attention sur les séances de demain. Attention, la Slovénie dimanche ne sera pas aussi empreintée en attaque, surtout avec une gâchette comme Ana Gros. La démonstration réussie face au Monténégro a de quoi faire un peu craindre ce match.

A Granollers (ESP), Palau d'Esports de Granollers
Le vendredi 3 décembre 2021 à 18h00
France - Angola : 30 - 20 (Mi-temps : 13-9)
791 spectateurs
Arbitres : MM Loncar Davor et Loncar Zoran (CRO) 
Evolution du score : 1-1 5°, 3-3 10°, 6-7 15°, 8-8 20°, 12-8 25°, 13-9 MT - 16-10 35°, 18-12 40°, 23-14 45°, 26-16 50°, 28-18 55°, 30-20 FT.

Les réactions (Avec le concours du service de presse de la FFHB)
Olivier Krumbholz : " Défensivement, cela a fonctionné. On a été bien aidé par Laura Glauser. J’ai l’impression qu’elle s’est régalée ce soir. Plus le temps avançait, meilleure elle était et plus elle s’amusait. Laura a bien été lucide dans le rapport de force, ce qui n’a pas toujours été le cas sur les autres postes. Je pense notamment aux arrières qui ont été un peu maladroites. Il faut noter que cela jouait dur et on a pris des coups. On voulait les dominer sur la contre-attaque et la montée de balle, on l’a bien fait. En revanche, l’attaque placée a pêché. Il faudra être bien meilleur avec plus de fluidité, de tranchant et de lucidité. Nous étions à 6 sur 13, à 6m, à la mi-temps. C’est très insuffisant. L’équipe d’Angola, très dangereuse dans le 7 contre 6, est en capacité de perturber plein d’équipes. Il y a toujours un peu d’appréhension à rentrer dans la compétition. Nous sommes déjà, à priori, à l’abri d’une élimination au premier tour. Il faut avancer pas à pas. "

Laura Glauser : " Cela fait du bien. J’ai pris du plaisir ce soir, c’était plaisant. Je ne sais pas si je peux me permettre de le dire mais je crois que je reviens un peu de loin. La saison dernière a été un peu dure pour moi. Je sors d’un bon match mais je ne l’ai pas réussi toute seule. Les filles ont été très bonnes en défense pour m’aider. Je ne veux pas qu’on s’arrête à cela car il faut rester focus et se concentrer sur la suite. J’ai envie de répondre présente pour le collectif. J’ai envie d’aller le plus loin possible et de rapporter la médaille à la maison. 

Le diaporama du match par Icon Sport - FFHB 

Solides mais perfectibles 

Mondial

vendredi 3 décembre 2021 - © François Dasriaux

 4 min 27 de lecture

Les Bleues ont passé assez simplement l’écueil angolais en dominant les championnes d’Afrique 30 à 20. Malgré des imperfections récurrentes en attaque, les Bleues ont surtout montré une défense de fer devant une Laura Glauser assez impressionnante pour son retour en compétition officielle avec les Tricolores. Cette victoire assez facile devrait booster le groupe d’Olivier Krumbholz qui va devoir monter en puissance offensivement pour affronter dimanche la Slovénie et mardi prochain le Monténégro.


Malgré pas mal d’approximation à la finition, les Bleues ont tout de même marqué 30 buts, ce qui est quand même non négligeable. On imagine à peine ce qui se serait passé sans ce déchet anodin dans le fond mais pas forcément dans la forme. Comme face à la Hongrie, les Bleues ont parfois des sautes d’humeur offensives, mais on sait aussi que plus la compétition avance, moins c’est le cas. Alors de la confiance, la suite pourrait être intéressante si jamais Laura Glauser reste sur cette dynamique, sans oublier Cléopâtre Darleux restée bien sage assise sur le banc pour assister à la démonstration de sa co-locatrice des buts tricolores. Si les ailières sont aussi prolifiques et que le arrières continuent à pousser la balle vers elles mais aussi si la base arrière trouve un poil plus d’efficacité à la finition. Ceci dit, il fallait une bonne dose de moral pour aller défier le bloc angolais. Dans le domaine on est plus proche de boucherie-charcuterie que d’un Handball propre. Même si ils ont régulièrement sanctionné, la paire arbitrale croate aurait pu pousser un peu le curseur et un ou deux rouges n’auraient pas été volés tant à chaque fois qu’une Bleue se présentait au shoot, elle prenait une belle « mornifle » made in Luanda ! Mais bon, pas de casse contrairement au Danemark, à la Roumanie et d’autres encore, on fera les comptes de tout cela et de l’utilité de voir 32 équipes dans un Mondial féminin de Handball.

Pour ce soir, il reste du travail bien fait, des axes de progression évidents et surtout le sentiment qu’encore une fois, les adversaires des Françaises ne vont pas avoir la vie facile en attaque. Si l’attaque a eu quelques ratés, la défense reste le gros point fort français et elle a encore la possibilité de monter en puissance. Mais surtout, elle ne sera pas confrontée trop souvent à une équipe avec tant de puissance athlétique, puissance parfois quand même assez mal utilisée. Certes le duo Albertine Kassoma et Liliana Venancio a parfois mis les centrales bleues dans le rouge, mais globalement, Béatrice Edwige et consort ont réussi assez bien à maîtriser leur surpuissance, même quand l’Angola s’est mis à jouer à 7 sur le dernier quart d’heure de jeu. Jeu à 7 qui aura été le poison final pour l’Angola, les Françaises réussissant parfaitement avec l’aide du show Glauser à contrer cette initiative et monter les ballons tranquillement pour faire enfler le score rapidement jusqu’à la dizaine.

Maintenant il va y avoir 24 heures de repos, enfin avec du travail, on l’a bien compris... Au dire du sélectionneur, la base arrière va certainement avoir toute son attention sur les séances de demain. Attention, la Slovénie dimanche ne sera pas aussi empreintée en attaque, surtout avec une gâchette comme Ana Gros. La démonstration réussie face au Monténégro a de quoi faire un peu craindre ce match.

A Granollers (ESP), Palau d'Esports de Granollers
Le vendredi 3 décembre 2021 à 18h00
France - Angola : 30 - 20 (Mi-temps : 13-9)
791 spectateurs
Arbitres : MM Loncar Davor et Loncar Zoran (CRO) 
Evolution du score : 1-1 5°, 3-3 10°, 6-7 15°, 8-8 20°, 12-8 25°, 13-9 MT - 16-10 35°, 18-12 40°, 23-14 45°, 26-16 50°, 28-18 55°, 30-20 FT.

Les réactions (Avec le concours du service de presse de la FFHB)
Olivier Krumbholz : " Défensivement, cela a fonctionné. On a été bien aidé par Laura Glauser. J’ai l’impression qu’elle s’est régalée ce soir. Plus le temps avançait, meilleure elle était et plus elle s’amusait. Laura a bien été lucide dans le rapport de force, ce qui n’a pas toujours été le cas sur les autres postes. Je pense notamment aux arrières qui ont été un peu maladroites. Il faut noter que cela jouait dur et on a pris des coups. On voulait les dominer sur la contre-attaque et la montée de balle, on l’a bien fait. En revanche, l’attaque placée a pêché. Il faudra être bien meilleur avec plus de fluidité, de tranchant et de lucidité. Nous étions à 6 sur 13, à 6m, à la mi-temps. C’est très insuffisant. L’équipe d’Angola, très dangereuse dans le 7 contre 6, est en capacité de perturber plein d’équipes. Il y a toujours un peu d’appréhension à rentrer dans la compétition. Nous sommes déjà, à priori, à l’abri d’une élimination au premier tour. Il faut avancer pas à pas. "

Laura Glauser : " Cela fait du bien. J’ai pris du plaisir ce soir, c’était plaisant. Je ne sais pas si je peux me permettre de le dire mais je crois que je reviens un peu de loin. La saison dernière a été un peu dure pour moi. Je sors d’un bon match mais je ne l’ai pas réussi toute seule. Les filles ont été très bonnes en défense pour m’aider. Je ne veux pas qu’on s’arrête à cela car il faut rester focus et se concentrer sur la suite. J’ai envie de répondre présente pour le collectif. J’ai envie d’aller le plus loin possible et de rapporter la médaille à la maison. 

Le diaporama du match par Icon Sport - FFHB 

Dans la même rubrique

Le match

 vendredi 3 décembre 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 13 | Buts : 2 | Pd : 4 | Int : 1
 Top Gardien
Eval : 25 | Arr Tot : 16 / 35 (45,7 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#3 France F Monténégro F 24 19 07/12/2021 20:30
#3 Angola F Slovénie F 25 25 07/12/2021 18:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 France F 6 3 3 0 0
2 Slovénie F 3 3 1 1 1
3 Monténégro F 2 3 1 0 2
4 Angola F 1 3 0 1 2