bandeau handzone

Montpellier apathique surclassé par Kielce !

Champion's League

mercredi 18 mai 2022 - © Yves Michel

 6 min 3 de lecture

Qui aurait pu croire que Montpellier allait se métamorphoser en moins d'une semaine ? Déjà battus de 3 buts à domicile, les Héraultais ont rapidement cédé en Pologne et ont même été laminés par Kielce (30-22). Il y a bien eu quelques fulgurances de Simonet, la bonne rentrée de Julien Bos mais collectivement, les hommes de Patrice Canayer ont montré leurs limites ! Ils ont souvent buté sur le gardien allemand Andreas Wolff, ont manqué de clarté dans les intentions et surtout malgré quelques arrêts de Sego et Bonnefoi, ils ont été lâchés par une défense en carton-pâte où les pivots adverses, Karalek et Tournat ont comme à l'aller, récité leur partition. L'aventure se termine en Ligue des Champions pour le MHB, Kielce tout comme les Hongrois de Veszprém ira à Cologne. Le PSG portera seul les espoirs français en voyage ce jeudi en Allemagne à Kiel pour espérer rafler une qualification

Les Héraultais avaient fait un effort financier pour s’offrir le déplacement à Kielce via Cracovie en avion privé. Ils se seraient déplacés en Pologne en bus à impériale ou en pédalo, cela n’aurait rien changé. Ils avaient un déficit de trois buts concédés à l’aller à combler, certains entretenaient encore l’espoir de pouvoir renverser la situation mais pour cela il fallait s’en donner les moyens et montrer des vertus qui avaient fait défaut lors du match aller. Sans jouer les victimes, les joueurs et le staff de Kielce avaient annoncé que malgré leur avance et la faveur des pronostics, ils allaient se méfier de Montpellier et qu’ils appliqueraient à la lettre ce qui avait parfaitement fonctionné une semaine plus tôt et qu’en plus, ils corrigeraient les imperfections. Si tant est qu’il y en ait eu ! Lors de la 1ère confrontation, le gardien Andreas Wolff n’avait pas produit une prestation à la hauteur de son standing. Ce mercredi, dans une halle garnie par plus de 4000 âmes vêtues de l’uniforme jaune du club, l’Allemand a été un des démolisseurs de l’entreprise montpelliéraine. Treize parades officiellement recensées dont deux à 7 mètres, le MHB avait trouvé son maître. Dans son périmètre, le Croate Marin Sego qui à l’aller, avait réalisé une prestation de haut vol, a montré qu’il était concentré sur ce 2ème rendez-vous mais moins en réussite. Mais que voulez-vous qu’il puisse faire lorsque devant lui, le placement est défaillant, ses partenaires restent statiques, sortent quand c’est trop tard ou se montrent tout simplement naïfs ? Encore une fois et ce n’est pas faute d’avoir visionné la vidéo du 1er match, ils ont été totalement mystifiés par le duo de pivots Karalek-Tournat. Ces deux-là idéalement servis par leurs partenaires, ont dicté la tendance météorologique. Le ciel s’est vite assombri sur les têtes héraultaises et l’orage a éclaté. A la pause, le retard à combler (7 buts) avait l’apparence d’un gouffre. D’autant qu’en attaque, il y avait eu trop d’échecs pour pouvoir lutter à armes égales. 

Julien Bos blessé à l’épaule et absent depuis deux mois, avait été appelé à la rescousse quand Patrice Canayer s’est aperçu que Marko Panic avait le moral dans les chaussettes et surtout que ses trajectoires étaient totalement mal ajustées. Le futur Nantais avait pris l’aile droite et Valentin Porte avait glissé sur la base arrière. Son retour a été remarqué, tout comme la prestation de Diego Simonet qui sur des exploits individuels a été un des rares à bouger le bloc polonais. Manquant d’ingéniosité et de réussite, dégoûtés par l’insolente réussite de Wolff (presque tous les Montpelliérains qui ont été en situation de marquer, se sont au moins une fois cassé le nez sur l’imposant barbu), la cause était entendue. A l’entame du dernier quart d’heure, Kielce avait dix longueurs d’avance ! Il était temps que le calvaire s’arrête pour le MHB ! Même la barre ou les montants seront dissuasifs ! Sur les ultimes minutes, tout en gardant une certaine maîtrise, Kielce va desserrer son étreinte et dans ses cages, Kévin Bonnefoi, réaliser quelques arrêts. Le billet pour Cologne était validé depuis bien longtemps. Les Polonais participeront au 5ème Final Four de leur histoire. Ils y ont triomphé en 2016 au terme d’une finale mémorable à rebondissements face à Veszprém. D’ailleurs, les deux équipes auront l’occasion de se croiser à Cologne. 

Ligue des Champions - Quarts de finale Retour
Hala Legionow Kielce, mercredi 18 mai 2022

LOMZA VIVE KIELCE - MONTPELLIER HB    30 – 22 (mi-temps : 15-8)
A l'aller: 31-28    ----   Kielce qualifié 

Spectateurs : 4200
Arbitres : Marin Andreu & Igancio Garcia Seradilla (Espagne)

KIELCE : Wolff (13/27 à 60%) Kornecki (1/0) – Vujovic (2/5 dt 0/1 à 7m) Sanchez-Migallon, Olejniczak, Sicko (2/3) Dujshebaev A. (1/4) Tournat (4/7) Karacic (3/4) Moryto (4/5) Dujshebaev D. (2/3) Thrastarson (1/1) Paczkowski, Gebala, Karalek (7/7) Nahi (4/4)

MHB : Sego (7/21 à 33%) Bonnefoi (4/19 à 21%) Bolzinger (n.u) – Simonet (3/6) Villeminot (2/5) Descat (3/5 dt 1/3 à 7m) Pellas (1/3 dt 0/1 à 7m) Bos (7/9 dt 2/3 à 7m) Bataille (2/3), Panic (3/7) Lenne A., Moscariello (1/2) Porte (0/4) Wallinius (0/2) Duarte (0/1) Nacinovic


Ce mercredi, les joueurs de Veszprém ont été les 1ers à valider leur billet pour le Final Four qui aura lieu à Cologne les 18 et 19 juin prochains. Et pour l’anecdote, face à Aalborg, c’est le Français Kentin Mahé qui a inscrit le 1er but et le dernier de son équipe. A l’aller, les Hongrois avaient fait l’essentiel en s’imposant de sept buts à domicile. Les Danois pourtant privés de quelques joueurs majeurs dont l’Islandais blessé à l’échauffement, avaient tout à gagner mais ils ont dû attendre la 47ème minute pour prendre les commandes devant leur public. Le Norvégien Kristian Bjornsen venait d’inscrire le 8ème de ses 9 buts, le Danois Juul-Lassen en fera autant. Mais cela ne suffira pas pour renverser la situation. Dans le dernier quart d’heure, Veszprém a été bousculé, raté quelques tirs et buté sur le portier Simon Gade mais comme à l’aller où il avait cafouillé son entame, Kentin Mahé a été des plus réguliers au meilleur moment (6/9 sur l'ensemble). Les Hongrois s’inclinent (37-35) mais pour eux l’essentiel est acquis. 

Si Barcelone qui accueille Flensburg, avec une avance de 4 unités (29-33), bénéficie bien entendu de la faveur du pronostic, le PSG Handball qui a concédé le nul (30-30) à Coubertin face à Kiel, veut conserver un espoir de qualification pour goûter à son 6ème Final Four en sept ans. Tout est donc possible et ce sont plutôt les Allemands qui auront la pression sur leurs épaules. Paris qui sur le sol national a fait quasiment carton plein (il lui reste la finale de la coupe de France à disputer face à Nantes), a les moyens de tirer profit de son déplacement. Après tout, Cologne n'est qu'à 60 minutes (ou légèrement plus*) !

 * les deux formations peuvent se quitter encore une fois sur un score de parité. A moins de 30 buts, c'est Kiel qui est qualifié, à plus, ce serait le PSG (plus de buts inscrits à l'extérieur). Et si le cas improbable à 30-30 se présentait à nouveau, il y aurait une séance de 7 mètres. Tout est en place pour la dramaturgie !

Montpellier apathique surclassé par Kielce ! 

Champion's League

mercredi 18 mai 2022 - © Yves Michel

 6 min 3 de lecture

Qui aurait pu croire que Montpellier allait se métamorphoser en moins d'une semaine ? Déjà battus de 3 buts à domicile, les Héraultais ont rapidement cédé en Pologne et ont même été laminés par Kielce (30-22). Il y a bien eu quelques fulgurances de Simonet, la bonne rentrée de Julien Bos mais collectivement, les hommes de Patrice Canayer ont montré leurs limites ! Ils ont souvent buté sur le gardien allemand Andreas Wolff, ont manqué de clarté dans les intentions et surtout malgré quelques arrêts de Sego et Bonnefoi, ils ont été lâchés par une défense en carton-pâte où les pivots adverses, Karalek et Tournat ont comme à l'aller, récité leur partition. L'aventure se termine en Ligue des Champions pour le MHB, Kielce tout comme les Hongrois de Veszprém ira à Cologne. Le PSG portera seul les espoirs français en voyage ce jeudi en Allemagne à Kiel pour espérer rafler une qualification

Les Héraultais avaient fait un effort financier pour s’offrir le déplacement à Kielce via Cracovie en avion privé. Ils se seraient déplacés en Pologne en bus à impériale ou en pédalo, cela n’aurait rien changé. Ils avaient un déficit de trois buts concédés à l’aller à combler, certains entretenaient encore l’espoir de pouvoir renverser la situation mais pour cela il fallait s’en donner les moyens et montrer des vertus qui avaient fait défaut lors du match aller. Sans jouer les victimes, les joueurs et le staff de Kielce avaient annoncé que malgré leur avance et la faveur des pronostics, ils allaient se méfier de Montpellier et qu’ils appliqueraient à la lettre ce qui avait parfaitement fonctionné une semaine plus tôt et qu’en plus, ils corrigeraient les imperfections. Si tant est qu’il y en ait eu ! Lors de la 1ère confrontation, le gardien Andreas Wolff n’avait pas produit une prestation à la hauteur de son standing. Ce mercredi, dans une halle garnie par plus de 4000 âmes vêtues de l’uniforme jaune du club, l’Allemand a été un des démolisseurs de l’entreprise montpelliéraine. Treize parades officiellement recensées dont deux à 7 mètres, le MHB avait trouvé son maître. Dans son périmètre, le Croate Marin Sego qui à l’aller, avait réalisé une prestation de haut vol, a montré qu’il était concentré sur ce 2ème rendez-vous mais moins en réussite. Mais que voulez-vous qu’il puisse faire lorsque devant lui, le placement est défaillant, ses partenaires restent statiques, sortent quand c’est trop tard ou se montrent tout simplement naïfs ? Encore une fois et ce n’est pas faute d’avoir visionné la vidéo du 1er match, ils ont été totalement mystifiés par le duo de pivots Karalek-Tournat. Ces deux-là idéalement servis par leurs partenaires, ont dicté la tendance météorologique. Le ciel s’est vite assombri sur les têtes héraultaises et l’orage a éclaté. A la pause, le retard à combler (7 buts) avait l’apparence d’un gouffre. D’autant qu’en attaque, il y avait eu trop d’échecs pour pouvoir lutter à armes égales. 

Julien Bos blessé à l’épaule et absent depuis deux mois, avait été appelé à la rescousse quand Patrice Canayer s’est aperçu que Marko Panic avait le moral dans les chaussettes et surtout que ses trajectoires étaient totalement mal ajustées. Le futur Nantais avait pris l’aile droite et Valentin Porte avait glissé sur la base arrière. Son retour a été remarqué, tout comme la prestation de Diego Simonet qui sur des exploits individuels a été un des rares à bouger le bloc polonais. Manquant d’ingéniosité et de réussite, dégoûtés par l’insolente réussite de Wolff (presque tous les Montpelliérains qui ont été en situation de marquer, se sont au moins une fois cassé le nez sur l’imposant barbu), la cause était entendue. A l’entame du dernier quart d’heure, Kielce avait dix longueurs d’avance ! Il était temps que le calvaire s’arrête pour le MHB ! Même la barre ou les montants seront dissuasifs ! Sur les ultimes minutes, tout en gardant une certaine maîtrise, Kielce va desserrer son étreinte et dans ses cages, Kévin Bonnefoi, réaliser quelques arrêts. Le billet pour Cologne était validé depuis bien longtemps. Les Polonais participeront au 5ème Final Four de leur histoire. Ils y ont triomphé en 2016 au terme d’une finale mémorable à rebondissements face à Veszprém. D’ailleurs, les deux équipes auront l’occasion de se croiser à Cologne. 

Ligue des Champions - Quarts de finale Retour
Hala Legionow Kielce, mercredi 18 mai 2022

LOMZA VIVE KIELCE - MONTPELLIER HB    30 – 22 (mi-temps : 15-8)
A l'aller: 31-28    ----   Kielce qualifié 

Spectateurs : 4200
Arbitres : Marin Andreu & Igancio Garcia Seradilla (Espagne)

KIELCE : Wolff (13/27 à 60%) Kornecki (1/0) – Vujovic (2/5 dt 0/1 à 7m) Sanchez-Migallon, Olejniczak, Sicko (2/3) Dujshebaev A. (1/4) Tournat (4/7) Karacic (3/4) Moryto (4/5) Dujshebaev D. (2/3) Thrastarson (1/1) Paczkowski, Gebala, Karalek (7/7) Nahi (4/4)

MHB : Sego (7/21 à 33%) Bonnefoi (4/19 à 21%) Bolzinger (n.u) – Simonet (3/6) Villeminot (2/5) Descat (3/5 dt 1/3 à 7m) Pellas (1/3 dt 0/1 à 7m) Bos (7/9 dt 2/3 à 7m) Bataille (2/3), Panic (3/7) Lenne A., Moscariello (1/2) Porte (0/4) Wallinius (0/2) Duarte (0/1) Nacinovic


Ce mercredi, les joueurs de Veszprém ont été les 1ers à valider leur billet pour le Final Four qui aura lieu à Cologne les 18 et 19 juin prochains. Et pour l’anecdote, face à Aalborg, c’est le Français Kentin Mahé qui a inscrit le 1er but et le dernier de son équipe. A l’aller, les Hongrois avaient fait l’essentiel en s’imposant de sept buts à domicile. Les Danois pourtant privés de quelques joueurs majeurs dont l’Islandais blessé à l’échauffement, avaient tout à gagner mais ils ont dû attendre la 47ème minute pour prendre les commandes devant leur public. Le Norvégien Kristian Bjornsen venait d’inscrire le 8ème de ses 9 buts, le Danois Juul-Lassen en fera autant. Mais cela ne suffira pas pour renverser la situation. Dans le dernier quart d’heure, Veszprém a été bousculé, raté quelques tirs et buté sur le portier Simon Gade mais comme à l’aller où il avait cafouillé son entame, Kentin Mahé a été des plus réguliers au meilleur moment (6/9 sur l'ensemble). Les Hongrois s’inclinent (37-35) mais pour eux l’essentiel est acquis. 

Si Barcelone qui accueille Flensburg, avec une avance de 4 unités (29-33), bénéficie bien entendu de la faveur du pronostic, le PSG Handball qui a concédé le nul (30-30) à Coubertin face à Kiel, veut conserver un espoir de qualification pour goûter à son 6ème Final Four en sept ans. Tout est donc possible et ce sont plutôt les Allemands qui auront la pression sur leurs épaules. Paris qui sur le sol national a fait quasiment carton plein (il lui reste la finale de la coupe de France à disputer face à Nantes), a les moyens de tirer profit de son déplacement. Après tout, Cologne n'est qu'à 60 minutes (ou légèrement plus*) !

 * les deux formations peuvent se quitter encore une fois sur un score de parité. A moins de 30 buts, c'est Kiel qui est qualifié, à plus, ce serait le PSG (plus de buts inscrits à l'extérieur). Et si le cas improbable à 30-30 se présentait à nouveau, il y aurait une séance de 7 mètres. Tout est en place pour la dramaturgie !

Dans la même rubrique

Champion's League
vendredi 1 juillet 2022
  
Champion's League
dimanche 19 juin 2022
  
Champion's League
samedi 4 juin 2022
  
  1 2 3 4   

Le match

 mercredi 18 mai 2022

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 21 | Buts : 7 | Pd : 0 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 22 | Arr Tot : 13 / 27 (48,1 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#16 Kiel Veszprem 37 35 19/06/2022 15:15
#16 Barcelone Kielce 37 35 19/06/2022 18:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Barcelone 8 4 4 0 0
2 Kielce 6 4 3 0 1
3 Kiel 5 4 2 1 1
4 Veszprem 5 6 2 1 3
5 Paris 4 4 1 2 1
6 Montpellier 3 4 1 1 2
7 Flensburg 2 4 1 0 3
8 Aalborg 2 2 1 0 1
9 Szeged 2 2 1 0 1
10 Vardar Skopje 1 2 0 1 1
11 Porto 1 2 0 1 1
12 Elverum 1 2 0 1 1