mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les brèves de l'EuroTournoi
Les brèves de l'EuroTournoi
26 Juillet 2008 | International > Jeux Olympiques

Olivier Girault renonce au défi
Un des petits à coté du match France Egypte était sans nul doute le duel annoncé entre Olivier Girault, ailier gauche, capitaine de l’équipe de France et futur coach du Paris Handball et le gardien de la sélection égyptienne Mohammed Nakib, futur portier de ce même club. Hélas, trois fois hélas, la confrontation n’aura pas eu lieu ! Victime d’un torticolis, le capitaine coach laissera ses équipiers martyriser son futur rempart. Il y aurait eut matière à faire un petit à côté, si Olivier Girault avait pris le dessus, on aurait pu annoncer le premier entraînement parisien de Mohamed Nakib et en cas contraire que le choix du portier égyptien était une bonne pioche. Cela dit, le Pharaon aura prouvé dans le match que même sans ce duel il était capable de poser bien des problèmes aux tireurs tricolores. Olivier Girault aura certainement apprécié la performance dans les tribunes.

Jérôme Fernandez, recordman revanchard
Après avoir battu le record de Frédéric Volle en Russie, le grand girondin continue à le faire voler en éclats à chaque sortie ! Avec 8 buts à son compteur, « Fernand » continue à progresser atteignant la barre des 1033 buts à la fin du match contre l’Egypte. Le tout avec un tout petit échec au tir… De là à prévoir un joli total à la fin des JO, il n’y a pas loin ! Et quel bonheur pour lui de revenir avec ce titre en Catalogne mais aussi, tout le monde l’espère, ceint d’un médaille pourquoi pas dorée. Un joli pied de nez à Manuel Cadenas qui continue à penser que Jérôme Fernandez n’a pas sa place dans l’effectif du Barca, malheureusement pour lui, il semble bien être le seul à avoir cette idée !

Cédric Paty, tranquillité et sérénité
Si Cédric Paty, l’ailier chambérien et révélation du dernier Euro, n’est pas dans la liste des 14, il n’en reste pas moins que ses chances d’aller aux JO, en tant que 15° homme, semblent sérieuses. Exclus du village olympique, ce 15° va devoir vivre les jeux de l’extérieur seul n compagnie du préparateur physique Alain Quintallet. Et si le talent pour obtenir cette 15° place et indispensable, et Cédric Paty l’a encore prouvé hier face à l’Egypte, il va falloir de grosses qualités mentales pour gérer cette situation bizarre en restant toujours prêt à rentrer. Et là, la tête bien faite de Cédric Paty sera aussi un vrai avantage, le calme, le sens de la mesure du gaucher devrait être un vrai plus dans le domaine.

Le préparateur physique physiquement atteint
Tout l’entourage de l’équipe de France loue les talents de préparateur physique d’Alain Quintallet. Depuis quelques saisons, le Dijonnais s’occupe de préparer les athlètes français en vue des grandes compétitions et c’est plus que payant. Mais si les Bleus « pètent la forme », lui est dans le rouge depuis hier. Le grand « Quinquin » après une séance est ressorti avec une énorme poche de glace au pied, boitant bas et s’étant sans doute déchiré l’aponévrose…Le physique du préparateur est atteint, mais que les Bleus ne se fassent pas d’illusions, même en fauteuil roulant, Alain Quintallet aura encore toutes les ressources pour les faire souffrir pour le bien du rêve olympique.

Michael est de retour
Les entraînements s’enchaînent et le feu follet aptésien va de mieux en mieux au point d’être aujourd’hui sur la feuille de match face à l’Islande. Après avoir repris jeudi l’entraînement collectif et commencé d’envoyer un peu au tir, il s’est lâché pendant le jour de repos, y allant de quelques séries de tirs, le tout avec une belle hauteur de saut pour après enchaîner avec quelques séances collectives en opposition qui ont finies de rassurer tout le monde. Oubliées les galères abdominales, enterrées les soucis au pied, Peter Pan semble de nouveau apte à faire passer le grand frisson sur les échines des supporters.

Doudou en béton
Petite séance classique de duel tireur – gardien entre les Bleus. Si Thierry Omeyer continue sans relâche à faire pleurer les tireurs, celui qui a fait une petite sensation aux yeux des observateurs de l’entraînement fut sans conteste Daouda Karaboué. Lancé dans un petit jeu du «  Mine à 9 mètres en appui, advienne que pourra », certains joueurs ont vu leur fusée bloquée à deux mains, que ce soit en lucarne ou en tir costal, Doudou à fait admirer son sens de la prise de balle à des tireurs qui en ont baissé un tantinet le nez…

Didier à la méthode « Quinquin »
Touché au mollet, Didier Dinart, le grand défenseur de Ciudad Real n’a pas participé à l’entraînement du vendredi. Il devrait même ne pas être aligné face à l’Islande pour ne prendre aucun risque à quelques jours du départ vers la Chine. Mais pas de repos pour le roc de Guadeloupe, le mollet n’empêche pas de travailler le reste… Donc direction la salle de muscu sous la « direction » d’Alain Quintallet, grand protecteur des physiques tricolores pour suer quelques litres et se faire un peu mal. Entre un galop d’entraînement avec le groupe et pousser de la fonte en tête à tête avec le préparateur physique des Bleus, pas sur que Didier Dinart ait gagné quelque chose au change.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités