mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Saintes en tête, Paris s'empêtre, Nancy inquiète
Saintes en tête, Paris s'empêtre, Nancy inquiète
26 Septembre 2009 | France > Pro D2

Résumé de la 3° Journée de D2M.
 Cette 3ème journée aura été celle des confirmations. Ou des infirmations. Confirmé, la D2M est bien le championnat le plus fou et le plus atypique du monde. Bien malin - pas votre chroniqueur préféré donc qui s'en sort avec un petit 4/7 au jeu des pronostics - celui qui peut prédire des résultats tous aussi incroyables les uns que les autres. Confirmé, Nancy n'est pas dans le coup. Après la défaite chez les ch'tis promus, les nancéiens ont subi la loi des aixois, d'un duo d'aixois plutôt, Hamad le pivot magique et Ganovelli l'ailier volant. Confirmé, Aix a un truc en plus par rapport à la saison dernière.  Non confirmée, l'insatiabilité annoncée partout de l'ogre Parisien. Paris ville des lumières est revenu de Billère en pleine "sombritude". Le défi physique, marque de fabrique authentique made in Béarn - méfiez vous des contrefaçons -, n'a pas pu être relevé par les parisiens qui découvrent durement la réalité de ce championnat. Confirmé, enfin en partie, St Cyr s'est relancé en battant Hazebrouck. Sans briller plus qu'il ne faut, les tourangeaux ont profité non seulement d'une certaine tendresse des gars du Nord - quand on vous dit qu'ils ont le coeur sur la main... - mais surtout de beaucoup trop d'approximations des promus. Confirmé encore le bon départ de Saintes vainqueur de Pontault Combault. Les charentais ont su profiter d'un calendrier peut être un peu plus facile pour prendre seul les commandes du championnat. Et c'est tant mieux car ce qui est pris, bah, c'est pris... Confirmé, Villeurbanne sera plus qu'un outsider jouant les faire-valoir. Avec l'insouciance de la jeunesse et un mental de vieux guerriers, les minots rhodaniens ont arraché le nul à Mulhouse, une semaine après avoir fait tomber St Cyr. Les alsaciens confirment qu'ils ont encore du pain sur la planche pour tenir 3.600 secondes... Confirmé hélas, Gonfreville est en difficulté. A Valence, les Haut normands ont tenu une vingtaine de minutes, laissant ensuite le promu filer vers son premier succès. A Valence la lumière, à Gonfreville la lanterne rouge... Confirmé enfin, Angers n'est pas tout à fait à la hauteur de ses ambitions. Les noyangevins ont concédé leur 2ème défaite consécutive, battus par Sélestat. Après leur entame manquée à St cyr, les alsaciens se replacent dans le groupe de tête. Un ventre mou un peu moins ballonné mais toujours prometteur d'un automne frisquet pour beaucoup !

BILLERE HANDBALL - PARIS HANDBALL
30-25 (Mi-temps : 15-15)
Mangés à la sauce béarnaise !
L'ogre battu par le monstre. Ce titre racoleur devrait pourtant parfaitement décrire la teneur d'un match où les parisiens n'auront jamais pu se sortir des griffes du monstre défensif béarnais. Cette défaite aura fait comprendre - une fois pour toutes ? - au PHB que la D2 n'est pas la LNH, les tolérances des débordements physiques n'étant pas tout à fait les mêmes. Billère a su en jouer face à l'ogre parisien, enfin l'ex ogre parisien devrait on dire, le dévoreur de Poucet commençant sa saison par une belle indigestion... A vous dégoûter à jamais d'y revenir. Et surtout, à vérifier à l'avenir d'avoir les poches remplies de cailloux, histoire de répondre comme il se doit à tous ces petits Poucet voulant se payer la tête du géant... Cette limite de la régularité, les béarnais l'ont parfois franchie mais ils ont été sanctionnés en conséquence. Six exclusions et un carton rouge, autant de supériorités numériques dont les hommes d'Olivier Girault n'auront pas su profiter.

Après 30 minutes équilibrées (15-15), c'est au retour du repos que Billère va faire la différence. Pendant 7 minutes totalement folles où consignes défensives et autre rigueur vont voler en éclats, avec Mlyakov (7/8) de retour aux affaires offensives, le BHB fait le break, 7 buts contre 4 buts parisiens signés Petrenko et Sorhaindo (22-19, 37ème). Le pivot champion du monde (8/9) aura d'ailleurs été le seul à se sortir du piège béarnais. Mis sous l'éteignoir de la muraille béarnaise, ses collègues de la base arrière n'ont jamais pu trouver la bonne distance, le faible 6/24 du quatuor Nyokas, Claire, Filah, Sylla en apportant la preuve chiffrée. Forts de cet avantage et avec Katschnig (23 arrêts) se chargeant de stopper le peu que sa défense laissait passer, les hommes d'Arnaud Villedieu ne vont plus lâcher l'affaire. Mlyakov à 6 ou 7 mètres et Passe Coutrin à 9 préservent le pécule jusqu'au bout laissant un Paris meurtri, un Paris outragé, un Paris martyrisé, bref un Paris logiquement battu pour n'avoir pas su relever le défi physique.

Lieu :
Palais des Sports
1163 Boulevard du Cami-Salié 64000 PAU
Date :
25/09/2009 20:45
Arbitres :
LANGEVIN EMMANUEL
RAGAINE LUDOVIC

Statistiques du match

*****************************

SAINT CYR TOURAINE HANDBALL - HANDBALL HAZEBROUCK 71
33-28 (Mi-temps : 16-11)
Logique, sans plus
Après la désillusion rhodanienne, les SCT se devait de remettre les pendules à l'heure. Et gagner avec la manière face à un promu auréolé de son premier succès. Et à l'issue de cette heure de jeu, il faut bien reconnaître que les hommes de François Berthier n'auront rempli qu'une partie du contrat, se contentant - et c'est bien évidemment l'essentiel - des 3 points d'un succès qu'Hazebrouck aura tenté de contester jusqu'au bout. Sans doute trouverez vous que l'on fait bien trop la fine bouche. Peut être. N'empêche qu'on est en droit d'attendre un peu mieux de tourangeaux qui n'avaient visiblement pas encore digéré leur défaite à Villeurbanne. Et sans les interventions décisives du divin chauve - Fulop 18 arrêts sur 40 tirs - et la verve offensive de Soudani en première période (7/10), le SCT aurait pu souffrir un peu plus encore. Pour autant, Hazebrouck n'aura jamais été en position de gagner ce match. La réussite de Desrumeaux (4/4 en première période) à 6 mètres et de Martin à 7 (5/6 dont 4 pén./4) n'aura pas suffi pour faire vaciller St Cyr. La base arrière flamande n'a pas été suffisamment performante (16/39 dont 1/8 pour Tami et 4/11 pour Gruselle) et les 14 ballons perdus trop pénalisants. Le coeur ne suffit pas toujours et à l'avenir le HBH 71 devra faire preuve de beaucoup plus de rigueur. Qualité que le SCT devra mettre en exergue dès vendredi prochain à Aix en Provence pour un déplacement qui s'annonce bien compliqué.

Lieu :
GUY DRUT
Allée René Coulon 37540 ST CYR SUR LOIRE
Date :
25/09/2009 20:30
Arbitres :
CHRISTMANN DAVID
KLEIN FREDERIC

Statistiques du match

Lire le résumé de JP Malewicz

Lire le commentaire de Christophe Poupault

*****************************

GRAND NANCY ASPTT HB - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL
23-25 (Mi-temps : 10-12)
Trop vite et trop dur pour Nancy
Au final, ce match annoncé serré a vite tourné en faveur d'aixois supérieurs aux nancéiens. Plus dynamiques avec leur défense étagée et verrouillée par Sébastien Legoff (20 arrêts), des courses vers le but bien plus tranchantes et surtout un duo de buteurs impressionnant ont permis au PAUC de s'imposer presque facilement. Le duo ? Abderazzak Hamad et Sébastien Ganovelli, 8 et 7 buts, se sont promenés sur les 6 mètres, prenant régulièrement à défaut une défense nancéienne bien pataude. Avec Gaude, Crepin et Grain au doublé, le premier quart d'heure donnera l'illusion d'un réveil nancéien après la déroute à Hazebrouck (7-4, 16ème). Les hommes de De Samie vont prendre la mesure du problème et le pivot mvp de N1 commencer son festival. Un hat trick avec Vizio et Saric en complément, et ça fait 5-0 en 5 minutes (7-9, 20ème). Ce pécule de 2 buts, les collègues de Leforestier l'ont encore 20 minutes plus tard. Ganovelli a pris le relais et à 6 et 7 mètres, l'ailier gauche ne manque pas grand-chose (14-16, 40ème). Côté nancéien, Ragot est aux abonnés absents (0/1), Malesevic n'est pas plus fringant (0/4) et la présence de Jedrzejewski tourne court (1/4). Bref, à part Lepinoux qui fait ce qu'il peut (6/9), tout le monde est un peu à côté de la plaque. Aix va enfoncer le clou (14-19, 47ème) et le final, s'il est plutôt lorrain, n'y change rien, d'autant moins que les duettistes aixois se chargent de préserver l'avantage. Nancy concède sa 2ème défaite de la saison, et logiquement. Et c'est cette logique qui ne laisse pas d'inquiéter, une semaine avant un périlleux voyage à Paris.

Lieu :
Parc des sports Vandoeuvre - Nations
RUE DE GEMBLOUX 54500 VANDOEUVRE LES NANCY
Date :
25/09/2009 20:30
Arbitres :
RIEU LOIC
RIEU VINCENT

Statistiques du match

*****************************

SAINTES US - UMS PONTAULT-COMBAULT HANDBALL
29-23 (Mi-temps : 13-13)
Et de trois !
Si le score final est flatteur, il reflète quand même une assez nette domination saintaise. Une emprise sur le match pas énorme mais suffisante pour battre des pontellois un peu trop fautifs (8 exclusions). Ce 3ème succès consécutif, les hommes de Franck Maurice sont allés le chercher après le repos. La 1ère période avait été un peu gâchée, le +3 obtenu avec 6 buts marqués en 7 minutes par Woum Woum, Kiangebeni et Ferreiro (13-10, 27ème) n'ayant pas resisté à la réaction pontelloise signée Holder et Jallamion.  Au retour du repos, les charentais vont s'appliquer. Et petit à petit, prendre l'avantage, j'en marque deux et je ne prends qu'un étant une méthode des plus efficace. L'écart va se stabiliser à 2 ou 3 buts en faveur de Saintes, Pavillard (18 arrêts) se chargeant de contrecarrer les vélléités de rapprochement de Pontault. Les seine et marnais resteront à distance jusqu'au bout, encaissant même un 3-0 final alourdissant exagérément l'addition. Saintes s'impose logiquement et prend seul la tête du championnat.

Lieu :
Grand Coudret
100 rue du Docteur Jean 17100 SAINTES
Date :
26/09/2009 20:30
Arbitres :
CARRETERO BERNARD
SERRA PATRICK

Statistiques du match

*****************************

MULHOUSE HANDBALL SUD ALSACE - VILLEURBANNE HANDBALL ASSOCIATION
27-27 (Mi-temps : 16-12)
Un match dure 60 minutes soit 3.600 secondes. CQFD
+3 à moins de 120 secondes du buzzer (27-24, 58ème), il n'aurait rien dû arriver à des alsaciens plutôt convaincants pendant une bonne quarantaine de minutes. En bon capitaine, David Schneider montre la voie dès son entrée en jeu, son 7/7 en 17 minutes chrono permettant l'envolée du MHSA. Les villeurbannais s'en remettent à Defillon pour transformer les penalties un peu trop facilement concédés par les mulhousiens. Frik signant le +6 dès la reprise, on se dit dans les travées du palais des sports que la victoire ne pourra pas échapper aux hommes de Jean Paul Billig (19-13, 34ème). Mais c'est sans compter sur la combativité des minots rhodaniens, une volonté de fer qui, associée à un bel opportunisme va changer la face de ce match promis aux mulhousiens. Entre quelques exclusions malvenues, des ballons trop vite lâchés, des shoots un peu précipités (Skatar 7/18) et toujours des penalties concédés, ce qui devait arriver arriva. Villeurbanne revient, Lorgeré et Pasquero profitant des espaces - Schneider a pris 2 minutes juste après Fol -. A 20 secondes du buzzer, Kulistak offre le ballon qu'il ne fallait pas perdre à Pasquero. Stoppé dans sa course vers le but de Motlik, l'ingénieur de l'INSA obtient un penalty que Molinié transforme. Villeurbanne arrache le match nul. Et même plus qu'un nul, une victoire au mental et une belle leçon de combativité.

Lieu :
Palais des Sports
37, rue de l'Illberg 68200 MULHOUSE
Date :
25/09/2009 20:30
Arbitres :
BOUDHIR Naoufel
CHIARONI Frédéric

Statistiques du match

*****************************

VALENCE HANDBALL - ESM GONFREVILLE ORCHER
30-23 (Mi-temps : 14-10)
Valence juste avant le repos

Le 4-0 avec Legendre au triplé et Legendry n'aura été que le dernier soubresaut de Gonfreville (7-10, 17ème). Passé ce bon départ, les normands vont subir le jeu, Valence passant 7 buts consécutifs pour boucler la première période (14-10). Segond un peu en retrait (4/9), Nebois, Riou ou Abidi vont prendre le relais et se partager un nouveau 7-0, cette fois ci rédhibitoire pour l'ESMGO (22-13, 40ème). Le match perdu, Martin, Legendre et Legendry vont réagir mais évidemment, il est trop tard. Les valentinois filent vers leur premier succès. Pour Gonfreville, c'est partie remise. Et une lanterne rouge qui met en lumière des difficultés qu'il va falloir très vite résoudre.

Lieu :
Mendès France
Rue Barthelémy Laffemas 26000 VALENCE
Date :
26/09/2009 20:30
Arbitres :
HAKIMI Miloud
MANGIONE FRANCOIS

Statistiques du match

*****************************

ANGERS NOYANT HBC - SELESTAT ALSACE HANDBALL
28-31(Mi-temps : )
Contre perf ?
Battus à pontault, Angers se devait de réagir à domicile, histoire de vérifier que l'ambition de haut de tableau était bien en adéquation avec le budget. Peine perdue, Sélestat a jeté un coup froid sur les ambitions noyangevines en s'imposant à Jean Bouin. Les alsaciens eux ont réussi leur opération rachat, la défaite primale (à St Cyr) paraissant être totalement digérée. A confirmer samedi prochain avec la venue du leader saintais. Angers aura la tâche compliquée en se rendant à Villeurbanne.

Lieu :
JEAN BOUIN
BD PIERRE DE COUBERTIN 49100 ANGERS
Date :
27/09/2009 16:00
Arbitres :
DOUGAREM MEHDI
LESS CEDRIC

Statistiques du match

*****************************

Voir le classement et la prochaine journée

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités