mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Metz retrouve la victoire mais pas la manière
4 Octobre 2009 | France > LFH

Après leur défaite sur le parquet nîmois lors de la journée précédente, les joueuses de Metz Handball se devaient de dominer Arvor 29 pour ne pas être décrochées au classement. L’essentiel est fait (25-22) mais la manière n’était pas au rendez-vous.

Suite à la déconvenue survenue sur le parquet nîmois lors de la journée précédente (défaite 21-17), les Messines pensaient que la trêve internationale due à la World Cup leur permettait de d’améliorer les automatismes et la qualité de jeu. Ce match face aux Brestoises d’Arvor 29 devait valider le travail effectué. Les coéquipières d’Isabelle Wendling ont rempli une partie du contrat. Les Jaunes et Bleues ont dominé une équipe d’Arvor qui  a montré qu’elle méritait d’avoir la  seconde chance d’évoluer en première Division  que lui a accordé la Ligue féminine de handball. Mais, ce succès n’a pas été obtenu dans la facilité. Metz déplorait notamment les absences de Vesna Horacek, indisponible jusqu’en janvier, et de l’ailière gauche Svetlana Ognjenovic, victime d’une infection respiratoire et qui devrait faire son retour pour la coupe d’Europe.

Malgré cela, les championnes de France prennent le match par le bon bout en infligeant un 5-0 à leurs visiteuses après avoir encaissé le premier but du match (5-1, 8ème). Amandine Leynaud, tient un rôle prépondérant dans cette belle entame de match. Outre ses arrêts sur les tirs du champ, la gardienne internationale arrête un jet de sept mètres de Sabrina Tapai. Et son show ne s’arrête pas là. Alors que son homologue Pessoa s’aventure constamment loin de ses cages lorsque son équipe attaque, Amandine Leynaud récupère un ballon qu’elle envoie directement dans le but opposé. Cette réalisation permet aux protégées de Bertrand François de reprendre leur marche en avant préalablement freinée par de nombreuses approximations en attaque (7-3, 18ème). Cette dernière est tenue à bout de bras par les deux ailières Delphine Guehl et surtout Katty Piejos respectivement créditées d’un 4/5 et 5/8 au final. La mi-temps est atteinte avec un faible avantage pour les locales (12-9). Les 13 arrêts sur 22 tentatives d’Amandine Leynaud y sont pour beaucoup.

En seconde période, la gardienne tricolore laisse sa place à Cléopâtre Darleux, sa doublure en équipe de France. Ce second acte reprend dans la continuité du précédent avec toujours autant d’approximations de la part de la base arrière messine. Cela n’empêche pas les Mosellanes de creuser l’écart (17-12, 39ème) bien que cet avantage soit relativement précaire. Voyant que ses titulaires habituelles peinaient, l’entraîneur messin, Bertrand François, choisit de faire rentrer Céline Blard et Martine Ringayen et ce choix va s’avérer rapidement payant. Les deux internationales junior vont en effet inscrire un but chacune au quart d’heure de jeu. (19-14, 45ème). La fin de match semble être tranquillement gérée par les Messines profitent notamment de l’acharnement de Delphine Guehl qui, bien que gênée par une violente sortie de Pessoa loin de son but, parvient à marquer (20-15, 50ème). A quatre minutes du terme, les coéquipières d’une Isabelle Wendling toujours aussi précieuse parviennent à creuser l’écart le plus important du match (23-17, 56ème). On se dit alors que le plus dur et fait mais c’est sans compter sur la détermination brestoise et les largesses lorraines qui permettent aux visiteuses d’inscrire un 3-0 en moins de deux minutes (23-20, 58ème). La fin de rencontre ne rassurera pas davantage le technicien de Metz Handball sans doute agacé par la fin de match de ses protégées ainsi que par quelques décisions arbitrales pouvant prêter à discussion. Ce ne sont tout de même pas les arbitres qui ont fait, une nouvelle fois, déjouer un collectif messin qui peine décidément à trouver ses marques. A trois semaines du début de la phase de poules de la Ligue des champions, avec la réception des Slovènes de Ljubljana, il est à souhaiter que ces approximations soient gommées afin d’avoir une chance de bien figurer dans la plus prestigieuse des coupes européennes. Le match de Dijon dimanche prochain donnera des éléments de réponse sur le véritable niveau de cette équipe de Metz Handball.

Alexandre BUR
pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités