mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Ca calme l’enthousiasme…
Ca calme l’enthousiasme…
8 Octobre 2009 | Europe > Champion's League

Le vrai examen pour obtenir son diplôme de terreur, voilà ce que passait Montpellier ce soir en Roumanie. Face à une équipe de Constanta dominée dans sa salle par Valladolid de 3 buts mais diablement compacte, sans génie mais avec un jeu classique et une grosse 6-0 qui vous décourage les arrières les plus bagarreurs, il fallait que les champions de France marquent un grand coup. Avec en petit piment pour Daouda Karaboué, Nikola Karabatic et surtout Michael Guigou le « plaisir » de retrouver pour la première fois sur leur route la paire Hakansson – Nilsson, celle qui officiait un jour de février 2007 à Cologne alors que la France était opposée à l’Allemagne pour une place en finale et sans doute un titre qui tendait les bras au vainqueur. Mauvais présage... La suite allait donner la réponse.

Pour ne pas se mettre dans l’embarras, Montpellier allait appliquer exactement la même tactique que face à Salonique… On démarre à fond, on étouffe l’attaque adverse avec un Stojinovic qui n’arrête pas d’enchaîner les performances de haut niveau et on conclue sur montée de balle. Résultat un 7-2 qui montrait bien que Montpellier n’était pas en Roumanie pour profiter de la douceur de la mer Noire.

Seulement il fallait que cela dure, quelques rotations qui coupent un peu le rythme, des Roumains qui commencent à régler la mire en attaque et surtout une propension à allumer les poteaux au shoot plutôt que de chercher à battre un gardien qui ne touche pas trop de ballons et Constanta dans la foulée d’un Nicolae en feu revenait dans le match. Même si l’écart en faveur de Montpellier restait encore sérieux, l’apathie de la défense et surtout des shoots pris bien trop rapidement remettaient complètement les locaux dans un match qui aurait du être plié depuis longtemps. Constanta venait de renvoyer le 7-2 initial dans les dents des héraultais de la plus belle des façons. Le pire c’est que cela ne se calmait pas, ni dans les ardeurs roumaines ni dans les erreurs montpelliéraines. Après avoir mené de 8 buts, Montpellier se retrouvait avec un seul but d’avance à la pause, 10 minutes de grande débine dans le jeu et dans l’envie, pour sur le vestiaire du MAHB allait ronfler à la pause.

Problématique… Constanta croyait maintenant à 120% en ses chances et il ne fallait pas longtemps pour qu’ils reprennent les rênes du match. Tous les tirs étaient au fond, toutes les actions était jouées à 100%, aussi bien défensivement qu’offensivement et Montpellier était parti dans un match au couteau qui se s’annonçait pas quelques dizaines de minutes auparavant. Peu de rythme, beaucoup d’arrêts de jeu, tout pour que Constanta continue à dérouler son jeu et Montpellier continuait à patauger dans son jeu aussi bien offensif que défensif. Même si la rentrée de Michael Guigou et le retour de Neboja Stojinovic boostaient un peu les choses, les Roumains continuaient sur leur lancée et restaient devant au score.

On était dans le match bien énervant, aucun rythme donné au jeu, du combat mais pas de vrais système mis en place et chaque action devait se jouer avec les tripes alors qu’elle auraient du l’être avec la tête et le collectif… Pour bien finir la tableau très noir, Popescu se mettait à faire arrêt sur arrêt, mettant encore plus le doute dans les têtes françaises. Constanta ne rompait absolument pas, gardait quasiment en permanence deux buts d’avance et plus les minutes passaient, plus le doute était dans les esprits, la belle mécanique du MAHB se retrouvait grippée de partout.

La gagne devenait impossible tant Montpellier s’acharnait à faire les mauvais choix, les mauvais tirs, les mauvaises options ! Montpellier échouait dans un match qu’il avait mille fois l’occasion de tuer en première mi-temps. Mais en multipliant les tirs faciles ratés, une défense plus que passive quasiment aucun arrêt de gardien et en laissant tomber tout jeu collectif cohérent, le MAHB a fini par s’incliner de 4 buts, se mettant en danger réel pour la suprématie dans cette poule A et même pour une des 2 premières places. Et dire qu’après ça il va falloir aller à Valladolid qui lui a su gagner en Roumanie, autant dire qu’il va falloir changer rapidement la façon d’aborder les matches au couteau.

A Buzau, Hall Romeo Iamandi
Le 8 octobre 2009 à 19h00
HCM Constanta - Montpellier AHB : 37 - 33 (Mi-temps : 17-18)
2000 spectateurs
Arbitres :
MM Patrick Hakansson et Maths Nilsson (Suède)

Statistiques du match à suivre...

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités