mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Il faut soigner cela rapidement...
Il faut soigner cela rapidement...
11 Octobre 2009 | Europe > Champion's League

Avec la venue de Veszprém, les choses étaient très claires pour Chambéry, une victoire et tout était relancé pour les bonnes places dans cette poule B de la Champion’s League, une défaite et avec les performances de Kielce, de Sarajevo et autres, il ne resterait guère de choix pour les Savoyards, la 4° place serait sans doute ce qui serait le mieux pour eux. Au final, encore une fois le CSH s’est battu, encore une fois il a passé quelques moments à faire plier une des 8 meilleures équipes d’Europe, mais entre l’attaque vraiment trop inconstante et friable et une défense qui ne peut que jouer des coups de poker pour contrer la puissance hongroise, Chambéry a fini par prendre très cher dans sa salle du Phare. -10 cela fait désordre, il faut faire du rangement dans la maison de Savoie en urgence, sinon les prochains matches en Champion’s League pourraient être un long calvaire pour elle.

Pourtant tout était parfaitement parti pour que l’exploit soit possible. Un premier quart d’heure où Cyril Dumoulin enchaîne les arrêts, où les montées de balle sont tranchantes et efficaces derrière ces arrêts et une attaque placée qui est suffisamment patiente et travailleuse pour poser de vrais problèmes au MKB. Malheureusement cela n’allait pas durer, Veszprém allait mettre la machine à défendre en marche devant un Dejan Peric qui ne compte plus les années mais qui reste un monument. Sans l’air d’y toucher le gardien serbe allait changer la donne dans ce début de match. Toujours bien placé, sachant parfaitement lire les impacts de shoot des Savoyards il mettait la quasi-totalité de l’effectif local la tête dans le seau. Pour finir le tableau d’une fin de premier quart d’heure difficile, Cyril Dumoulin sortait après un rebond assassin qui lui fermait l’œil gauche.

En prenant un 5-0, Chambéry lâchait la rampe, la 6-0 des Hongrois posait de plus en plus de problème aux joueurs de Philippe Gardent et les ballons récupérés ne tardaient pas à se transformer en buts trébuchant et surtout sonnant les espoirs locaux. A la baguette de cela, la fratrie Ivanscik, un droitier, un gaucher, deux raisons de multiplier les maux de têtes pour Chambéry. Même si la fin de la première période se jouait de façon un peu plus calme pour la défense, l’attaque était toujours dans le dur et ne trouvait pas les solutions pour revenir au score. -6 à la pause cela commençait à faire lourd…

La révolte aurait du avoir lieu dès le début de la seconde période, mais si la défense trouvait enfin la parade au bras des Vujin, Reinaldo Perez et autre Eklemovic, l’attaque restait en berne complet… Apathiques les arrières ne trouvaient pas les bons angles pour bouger le bloc défensif adverse, résultat Grégoire Detrez ne touchait quasiment aucun ballon et les ailiers en étaient réduits à prendre des shoots souvent improbables. Cyril Dumoulin faisait de son mieux ce qui n'était pas mal du tout, Guillaume Joli secouait le cocotier alpestre, mais cela ne faisait pas la maille pour revenir au score, le mieux que Chambéry pourra s’offrir dans cette seconde période c’est un timide retour à -5.

Et cela va « énervasser » les hommes de Lalos Mocsaï... résultat une fin de match où tout s’écroulait sur les têtes savoyardes. Toujours bloqué en attaque, la défense d’arrivant plus à contenir la puissance magyare après la sortie de Benjamin Gille pour 3 fois 2 minutes, le dernier quart d’heure de jeu était très, très, très compliqué pour le CSH. Même si Philippe Gardent ouvrait largement son banc à sa jeune classe, cela ne changeait pas grand-chose à la physionomie du match et le final permettait à Veszprém de finir sur un +10 qui fait mal aux ambitions locales dans cette Champion’s League.

Après la défaite à Sarajevo, celle à Saint Raphaël, la dernière marche de ce triptyque de la semaine laisse un peu songeur. Il va falloir que Chambéry fasse sa révolution dans son jeu offensif, prendre 29 buts face à un ténor comme Veszprém n’est pas à proprement parlé infamant, n’en marquer que 19 à la maison est plus inquiétant pour la santé actuelle de Chambéry.

A Chambéry, Le Phare
Le 11 octobre 2009 à 17h30
Chambéry SH – MKB Veszprém : 19 - 29 (Mi-temps : 10-16)
4 200 Spectateurs
Arbitres :
MM Michael Johansson et Jasmin Kliko (Suède)

Statistiques du match à suivre…

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités