mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Carine Qelaj : « Victoire absolument, surtout à domicile…»
18 Octobre 2009 | National > Nationale 1F

Petit bilan de début de saison avec l’entraîneur de Bourg-de-Péage, Carine Qelaj qui revient également sur la préparation d’avant saison, ainsi que sur les mouvements d’intersaison suite à la relégation sportive en nationale 1 de son club.

Tout d’abord, comment s’est passée ta préparation ?
Alors la préparation ça s’est super bien passée. On a fait des matchs amicaux contre des équipes de D2, que l’on a gagnés, comme Bouillargues, on a aussi joué la Motte Servolex ça s’est bien passé. On a joué aussi des équipes de mecs aussi mais ça on était un peu plus en difficulté, c’était pour endurcir le jeu. Dans l’ensemble la préparation s’est bien passée.

Y-a-t-il eu beaucoup de mouvement à l’intersaison ?
Oui, il y a eu beaucoup de mouvement certains de prévus, d’autres imprévus. J’ai deux joueuses qui sont parties à Metz dont Eva Turpin qui est titulaire au jour d’aujourd’hui, surtout en défense. Et puis, on a Dounia Malangran qui est partie sur le centre de formation de Metz. Après, j’ai un pivot qui est parti  à Abbeville, Marlène Francesco, ancienne Dijonnaise. Et j’avais plusieurs arrêts comme Amélie Barbier,  Julie Vadala, oui ça faisait la moitié de l’effectif qui devait arrêter voir qui est parti. Et j’ai oublié Karima Laleg qui est partie en D2, à Plan  de Cuques qui était une très bonne joueuse, normal redescendant en N1. Et deux joueuses qui sont parties qui étaient imprévues, c’est  les deux sœurs Cottez (Virginie et Léa) qui ont décidé de partir à trois jours de la fin des mutations de partir, au Pouzin, le club adverse. Deux départs surprenants pour nous puisqu’elles s’étaient réengagées verbalement vis-à-vis du club.

Comment s’est passée le début de saison ?
Un début de saison assez difficile ou on perd de quinze buts contre Nice, on pensait être prêtes et en fin de compte ce n’était pas trop ça. Puis, on gagne à la maison contre Nîmes et on repart à l’extérieur, contre Bron, où on perd. Ensuite, un petit peu en difficulté mais on ne baisse pas les bras, on fait match nul la semaine dernière contre le  Pouzin, alors qu’on aurait dû gagner. C’est décevant car ça fait deux matchs de suite qu’on aurait dû gagner. On prend des buts dans les dernières secondes, voir même les deux dernières. Contre Achenheim, on  prend ce but sur un engagement rapide et on perd le match. On accroche deux grosses équipes du championnat et deux matchs qu’on aurait dû gagner, on perd trois points au total. C’est décevant mais après sur le reste du championnat on va jouer toutes les équipes du bas de tableau. Pour nous l’objectif, il reste six matchs dans les cinq premiers faut que l’on gagne à tout prix, on a Cannes, Kingersheim, La Crau, Palente et Dijon, c’est des matchs que l’on doit gagner impérativement pour retrouver le haut de tableau. Et ensuite, on aura Lyon au mois de janvier et Lyon c’est une grosse, grosse équipe mais bon rien n’est infaisable surtout au mois de janvier au retour des fêtes, au niveau de la préparation, des blessées on ne sait pas tout est incertain à chaque fois !

Une impression sur le match nul dans le derby, au Pouzin lors de la dernière journée ?
On a redouté un petit peu car il y a beaucoup d’affectif au niveau de ces deux clubs dans le sens ou ces deux clubs qui sont rivaux depuis des années. C’est surtout des rivalités entre supporters et dirigeants,  pas entre joueuses. Ça a été un match sincèrement très fair-play. Ça a été engagé, à la mi-temps on est a  -1 mais on tient le match, pas plus mené que ça. Et puis, en deuxième période on se prend un 6-0, très, très mauvaise entame de seconde mi-temps. Mais durant, le dernier quart d’heure du match, on leur inflige un 8-0, qui nous permet  de mener de deux buts, on les enfonce totalement. Et le match, se joue à rien, il reste 30 secondes, on mène d’un but, et là j’ai une joueuse qui va au tir et qui ne devrait pas y aller, qui joue mal le jeu, on perd la balle. Donc montée de balle du Pouzin, on les neutralise mais coup franc direct. Une ancienne joueuse de Bourg-de-Péage, Léa Cottez se charge de le tirer, le tir est contré et ma gardienne prend le but. Et match nul là-dessus,  donc regrettable parce que c’est une belle remontée quand même et on finit sur un match nul. Mais bon c’est encourageant pour la suite. Maintenant, il va falloir être rigoureuses dans des phases bien précises de jeu et nettement plus attentives de ce que l’on a fait sur ces deux derniers matchs.

Et comment vois-tu le prochain match à domicile contre Cannes ?
Victoire absolument surtout à domicile. Les cinq prochains matchs on est obligé de gagner pour retrouver le haut de tableau et prétendre à quelque chose donc victoire !!!

© Anne Hélène Roth
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités