mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Saint Cyr : comme un pétard mouillé ...
Saint Cyr : comme un pétard mouillé ...
1 Juin 2010 | France > Pro D2

 Initialement, le titre ci-dessus n'était pas celui prévu. Nous avions envisagé "S.C.TAY NIGHT FEVER..." En effet, tout était réuni pour faire la fête, samedi soir, lors de cette ultime joute de cette éreintante saison. Un précieux sésame décroché en terre normande, il y a une quinzaine une "der" à la maison, histoire de célébrer cet instant magique avec son public, ses proches. Côté intendance, on avait mis les petits plats dans les grands : Barnums extérieurs accompagnés d'un barbecue géant sur fond de musique dansante...

 Première alerte à 18h30, quand, au vu d'une météo pluvieuse, capricieuse et incertaine, il a fallu prévoir un plan B afin d'éviter un "rapatriement sanitaire"... Un premier signe des temps...  20h15, dans la salle Guy Drut, chaude comme une baraque à frites, et prête à célébrer ses héros, on récompense l'équipe réserve pour son accession en Nationale 3, on réserve une ovation au "père du hand saint cyrien" Jean-Louis Audouin, heureux retraité...

"Un SCT emprunté, Pontault Combault libéré..."
Dès les premiers échanges, on se rendit rapidement compte que la bande à "Titi" Oliver évoluait "un coup dans le zig, un coup dans le zag..." Une fois « dans le zig… » seulement avec un plus deux, 9-7 (14'23), et tout le reste du temps « dans le zag … », après un 9-2 infligé par les Pontellois Combusiens (Hé oui !...), aux allures de douche écossaise pour les hommes de François Berthier : 11-16 (30') avec un dernier coup de génie d’un  Holder déchainé en chef de meute...

Le second acte tournera tout simplement à la noyade collective tourangelle. Et ce, malgré un étincelant Gutteriez-Hernandez qui avait sorti les brassards dans son périmètre et un Thomas Haegeli, toujours aussi efficace aux « sept mètres » (6/6) et digne des diplômes des tritons nautiques.

Au final "Pontault" avait la banane, pouvait danser et fêter la "der" de Holder et de la famille Ighirri sous les couleurs franciliennes. De son côté, le SCT célébrait son accession en LNH, sans tambour ni trompette. Oui, le feu d'artifice avait bien l'allure d'un pétard mouillé... "Bon, allez, on ne va pas faire des têtes d'enterrement ! On est en LNH, non ?" nous lâchait avec son célèbre sourire Christophe Bouhour. Oui, il n'a pas tort le Président saint cyrien.il est vrai qu’on n'allait pas, non plus,  afficher des mines blanches comme des linceuls.

Seulement, cotillons et confettis auraient donné une touche festive à cette dernière en D2. Or, depuis un mois, le mental de la troupe tourangelle ne suit plus, hormis l'étincelle à Gonfreville. "Mentalement et psychologiquement, la saison a été longue, très longue..." concluait un Christophe Spincer heureux quand même d'aller humer l'air de l'élite. Allez maintenant, Messieurs, videz vestiaires, casiers et cerveaux... Gardez seulement tous les bons moments de cette aventure historique et "Zou, tous en vacances..."

LA  FICHE TECHNIQUE :
Mi-temps : 11-16
Arbitres : MM Mangione et Hakimi
1000 spectateurs environ.
Saint-Cyr Touraine Handball : Bakaitis (2/2), Soille (1/1), Klimek (0/3), Oliver (2/2), Soudani (3/6), Hernandez-Pola (5/9), Beliandjou (0/2), Spincer (4/10), Haegeli (6/6), Julvecourt (2/5), Baran (0/1), Rey (19 arrêts), Lardeux (3 arrêts).
Entraîneur : François Berthier.

U.S.M. Pontault-Combault : Allard (4/7), Ighirri (5/10), Santiago (2/3), Vially (3/5), Chauvin (2/6), Holder (4/6), Davignon (3/4), Hejtmanek (4/6), Go (1/3), Dessertenne (2/7), Mahieux (14 arrêts).
Entraineur : Brahim Ighirri.

Exclusions temporaires : Spincer (36'32), Bouchkara (14'51) au SCT. Allard (12'53), Hejtmanek (20'30), Go (29'05) à Pontault Combault.

EN APARTE… :
- En lever de rideau, confrontation amicale entre les moins de 16 et moins de 18 respectifs de Saint Cyr et de Pontault Combault. Avec une victoire dans chaque camp…
- Partenaire ... Le Conseil Général était partenaire de la dernière soirée du SCT en D2 et représenté par Dominique Lachaud, Adjoint aux Sports.
Les « Serpilleros » ont été récompensés : En effet, Maxence, Martin, Maxime, Théo et Victor, les fidèles de la serpillère et du balai se sont vus remettre un précieux sésame, à savoir une place pour la finale de la coupe de France Montpellier-Tremblay à Coubertin.
-Standing ovation pour Jean-Louis Audouin… Le père fondateur du SCT, (ex  RS Saint Cyr section handball), a vécu sa dernière soirée à Guy Drut comme dirigeant. Il part couler une douce retraite sous le soleil varois à Saint Raphael, plus précisément. Bonne continuation  et merci pour tout ce que vous avez fait, Mr. Jean-Louis Audouin.
- Les moins de 18 ans, coachés par le célèbre "Panpan" Cédric Pandaure vont, sur deux week-end, faire les phases finales pour accéder au championnat national. Souhaitons-leur plein de réussite.
- La famille SCT s'agrandit... En effet, après Tyron Beliandjou, Tiago Hernandez-Pola, bienvenu à Nojus Bakaitis (Noé en français), le pivot lituanien est l'heureux papa de ce beau bébé de 52 cm pour 3kg5. Une famille du SCT qui s'agrandira à l'avenir... Suspense et suite la saison prochaine !...
- La réserve du SCT emmenée par le coach Jérôme Delarue a reçu des mains de Michel Barbot, Manager Général auprès de l'équipe de France et représentant de la Ligue, la coupe du champion régional pré-national.
- « Holder, la der ... ». En effet, l'arrière francilien William Holder faisait sa dernière apparition sur les parquets de D2 avant d'enfiler la saison prochaine le costume d'entraîneur de Pontault Combault.
- Vu dans les travées, l’ami « Philou » Griet, sans son légendaire bonnet marin…Tiens, tiens… Pourtant, la météo s’y prêtait !...

LE CHIFFRE… :  
67… Comme le nombre de buts marqués, cette saison, par le numéro 67, Thomas Haegeli, natif du 67 (Bas-Rhin) !...

A CHAUD… :
William Holder (capitaine de Pontault-Combault) :
 "Pour la der de Holder, une réussite ? ». « Parfait, j'attendais pas mieux. Venir battre Saint Cyr chez eux même si la pression était sur leurs épaules et pas chez nous, je pense que ça s'est ressenti dans le dernier quart d'heure. Nous, on a joué vraiment libéré aujourd'hui. On a fait tourner nos jeunes sans pression, ils ont réussi à se libérer. Après pour moi, c'est génial de sortir comme ça, de finir ma carrière comme cela, c'est magnifique".
 
Thomas Haegeli, le « Lucky Luke des 7m… » du S.C.T. :
 « C’est "c…" de finir comme ça la saison !...Deux défaites devant son public qui était fidèle à domicile, c'est triste. On voulait le remercier et on n'a pas montré un visage qu'on a eu toute la saison. On n'a pas assumé jusqu'à la fin, c'est dommage."

Ibrahim Ighirri (Coach de Pontault-Combault) :
 "C’est une dernière et ce qui m'a plu, c'est que plus on a avancé dans le temps, mieux on a joué. On a pris notre revanche sur le match aller où ils nous avaient battus. Là, j'estime qu'on a fait un excellent match. Nous avons su gérer les temps forts, les temps faibles et nous ne sommes pas tombés dans l'excès de vitesse. Je pense qu'ils sont revenus au score parce qu'ils jouaient vite et sont aussi tombés dans l'excès que nous avons su, de notre côté, éviter. C'est-à-dire, mettre des balles dehors, des pertes de balles etc... Moi, je suis vraiment content parce que c'était une saison assez difficile, je pense que l'équipe joue de mieux en mieux."

Christophe Poupault
pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités