mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nantes enclenche la première
Nantes enclenche la première
18 Septembre 2010 | France > LNH

Ouverture de la saison pour les fidèles de Mangin-Beaulieu. Après une première sortie totalement manqué à St Cyr Touraine en ouverture du championnat, le HBC Nantes se devait de réagir devant son public. Très agacé - c'est le moins que l'on puisse dire - par la performance Nantaise une semaine plus tôt, Thierry Anti avait parlé de "blocage" et attendait de son groupe une réaction d'orgueil. Des Nantais déçus et en quête de rachat face à Istres. En face, les Istréens avaient également besoin de points après un court revers face à St Raphael.  Court revers certes mais prestation prometteuse. Seul bémol pour le coach Istréen Christophe Mazel, une base arrière peu fournie, la défection d'Ibrahim Diaw (auteur d'un 7/14 contre St Raph) et la suspension de Robert Lis, pilier de la défense. Rappelons qu'Istres l'avait emporté dans la cité Nantaise en clôture du championnat la saison dernière.

Au coup de sifflet arbitral devant 2.483 spectateurs, Nantes avait donc les faveurs du pronostic : un recrutement ambitieux marqué notamment par les arrivées du déjà compétitif Nemo Pribak et de Mahmoud Gharbi, pivot Tunisien qui fêtait ce soir sa première titularisation sous le maillot Nantais. Et c'est ce même Pribak après une première initiative de Sayad qui ouvrait les hostilités sur jet de 7 mètres. Nantes s'appliquait sur ses premieres attaques et de 15 mètres, Seufyann Sayad allumait la mèche (3-1, 4') pendant que Marouène Maggaiez sortait ses premières parades.

Début de saison oblige, quelques déchets dans les transmissions de part et d'autres jalonnait une entame de match équilibré. A l'image de Bastien Cismondo, Istres, plutôt inspiré, donnait du fil à retordre à une défense locale quelque peu perméable. Le "H" tente de trouver la voie en secteur central sans trop de succès. Et c'est Michele Skatar, qui au prix d'une belle remontée, donne un premier avantage à son équipe (6-3, 13'). Le Nantais le plus en vue, le portier Maggaiez écoeure les attaquants visiteurs et fait incontestablement un grand bien à des Ligériens en rôdage.

Malgré un premier temps mort demandé par Christophe Mazel, Istres peine à trouver les solutions au quart d'heure de jeu. Nantes, en formule diesel, augmente le rythme défensif... Grâce à des remontées de balle gagnantes, Rock Feliho (excellent sur le jeu de transition) promu nouveau capitaine Nantais, donne une belle marge de manoeuvre à son club (10-4, 17'). Mangin-Beaulieu, rempli comme à son habitude, trouve le spectacle à son goût.

C'est indéniable, le jeu Nantais se met en place au fil des minutes, Istres éprouve de grosses difficultés à juguler une attaque Nantaise devenue performante. Mais en vieux bricard de LNH, la formation Provençale ne lâche rien, Raphael Tourraton score et porte la marque à 11-8 (22'). Michele Skatar, trés inspiré dans ce match, marque d'un tir à la hanche et Nantes maîtrise son sujet durant cette première demi-heure de jeu (14-9, 25'). Fatalement, le H s'envole et Istres n'y peut malheureusement rien. Tel un diable sortant de sa boîte, Frédéric Dole affole les compteurs sur son aile (16-10, 27'), Istres lâche prise.

Petit coup de pouce donné aux Istréens par les arbitres, Istres tente de limiter la casse par Maxime Derbier sur un jet de 7 mètres généreusement accordé et Sassi Boultif fait admirer son bras quelques secondes plus tard. Du bel ouvrage Nantais à la pause, Nantes mène largement (17-12, 30') : montées de balle sous l'impulsion de Pribak et Sayad, hermétisme défensif signé Monsieur Maggaiez, bonne alternance de jeu et efficacité certaine en attaque placée... Bref, Nantes est monté d'un cran au cours d'un second quart d'heure de jeu rondement mené.

LE "H" PASSE LA SECONDE SANS CONVAINCRE

Au retour des vestiaires, Mickael Keller mène un jeu Istréen en grande difficulté. La défense locale fait bonne garde... Dans la foulée, Sayad marque et Thierry Fleurival, sur cette action, prend deux minutes d'exclusion. Compact en défense, le collectif Nantais gère en père tranquille. Sayad, Pribak, Skatar : la base arrière Nantaise a fière allure et c'est justement le serbe Pribak qui fusille Lorenzelli de loin (19-13, 33'). Sassi Boultif essaie de secouer le cocotier Istréen. Mais que c'est dure face à Maggaiez et sa défense catenaccio !!! Valero Rivera trouve le cadre deux fois consécutivement en contre-attaque et sur jet de 7 mètres (22-14, 38'). Dans le même temps, Boultif (peu en réussite) s'énerve et prend deux minutes, preuve qu'Istres est débordé et ne peut que constater les dégâts.

Le HBCN tisse sa toile : Mathieu de la Bretèche, version spiderman, nous gratifie d'une belle envolée dès son entrée en jeu (24-16, 42'). Bénéficiant d'une supériorité numérique, Istres ne trouve pas les solutions avec un échec latent sur certaines montées en balle comme en attaque placée, il faut dire que Maggaiez, impeccable ce samedi soir et sans conteste "homme du match", contrecarre les plans sudistes (24-17, 45'). A l'entame du dernier quart d'heure, on se dit que la messe est dite... Reste aux Nantais à conclure correctement. Audray Tuzolana s'y emploie dans la minute (25-18, 47'). Mais quelques imprécisions Nantaises permettent à l'adversaire d'y croire encore et toujours (25-20, 49').

26-21 à la 52ème minute... Verra t'on Istres revenir au score ? Non et trois fois non car Audray Tuzolana et Michele Skatar donnent de l'air au bon moment à leur équipe. Pour ne rien arranger aux affaires Istréennes, Andry Pijulet, le dernier rentré, y va au culot et enfonce le clou à 5 minutes du terme. Réponse du berger à la bergère, Mickael Keller trouve facilement Raphael Tourraton au pivot. Peu à l'aise dans ce match, Lilian Di Salvo profite tout de même des quelques maladresses Nantaises (28-24, 56'). Le H finit son match sans véritablement convaincre et Thierry Anti doit poser logiquement un temps mort. La salle Mangin-Beaulieu, moins bruyante dans les dix dernières minutes, peut finalement exulter à la 58ème.

Istres limite l'écart... en vain, c'est Nantes qui s'impose au final (30-27, 60'). On retiendra évidemment 45 belles premières minutes du côté Nantais, avec les prestations remarquées de Marouène Maggaiez (brillant dans sa cage avec 16 arrêts) et Michele Skatar (8 buts sur 15 tentatives). Il reste au HBCN à montrer plus de constance dans le jeu. Une mission qu'il faudra remplir en Coupe de la Ligue mercredi prochain contre St Raphael, histoire de rivaliser contre un adversaire de calibre supérieur.

Istres a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout : qui plus est, Raphael Tourraton est à créditer d'un beau 7/7 aux tirs et les contre-attaques ont été précieuses pour tenter de revenir au score. Mais hélas, les nombreux échecs face à Maggaiez expliquent en grande partie ce revers. Deux revers initiaux donc, Istres est par conséquent dans l'obligation de s'imposer à domicile contre Cesson-Sévigné pour le compte de la 3ème journée.

HBC NANTES - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL
30-27 (mi-temps : 17-12)

Lieu :
MANGIN BEAULIEU
2 RUE LOUIS JOXE 44200 NANTES
Date :
Le 18/09/2010 20h30
Arbitres :
BOUNOUARA Said
SAMI Khalid

Statistiques du match

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités